Les «Braqueuses» sur le toit de l'Europe

BASKET Victoire surprise des Françaises à l'Euro...

PK

— 

les Françaises championne d'Europe de basket à Riga, le 20 juin 2009.
les Françaises championne d'Europe de basket à Riga, le 20 juin 2009. — REUTERS/Ints Kalnins

C’est presque un conte de fées qu’on écrit les basketteuses françaises, huitième du dernier Euro, et victorieuses de la Russie samedi au terme d’un match dominé de bout en bout. «On se voyait comme des Marie-Louise au début de la compet', on n'avait eu que trois semaines de préparation, on ne se connaissait pas…» Isabelle Yacoubou a encore du mal à réaliser, mais l’équipe de France a battu la Russie médaillée olympique, pour la deuxième fois en cinq jours, et décroché la médaille d’or d’un Euro parfait, avec neuf victoires en autant de matchs.

«A la fin, si on avait gagné de 15 points, ça n'aurait pas été rigolo» 

Elles ne l’ont pas volé, leur surnom de «braqueuses», donné sur Facebook par des supporters inspirés. «On n'a pas paniqué, on a contrôlé et on a fait deux-trois hold-ups dans la compétition, explique Emmeline Ndongue. Ce surnom des "braqueuses", ça vient de là: quand on passe devant à deux-trois minutes de la fin. C'est dingue. Je ne sais pas comment on a fait. On y a juste cru.» La Lituanie, Israël, la Biélorussie, la Grèce, tous battus de deux ou trois points dans les dernières secondes peuvent en témoigner.

Revivez le match en live comme-à-la-maison en cliquant ici

En finale, ce sont les françaises qui se sont fait peur, en laissant revenir les Russes revenir à quatre points. «A la fin, si on avait gagné de 15 points, ça n'aurait pas été rigolo. Les laisser revenir, c'était juste pour être en phase avec notre surnom», sourit Céline Dumerc. Samedi, elles en ont décroché un autre: les championnes d’Europe.