NBA : Rudy Gobert et Utah éliminés par Dallas, ça passe pour Philadelphie et Phoenix

BASKET Dos au mur, Utah s'est incliné lors du match 6 face à Dallas, scellant la fin de saison de Rudy Gobert et sa bande

Q.B. avec AFP
— 
Rudy Gobert, au duel avec Dwight Powell.
Rudy Gobert, au duel avec Dwight Powell. — Rick Bowmer/AP/SIPA

Piqué par une abeille, et dans son orgueil. Rudy Gobert pourra partir en vacances plus tôt que prévu puisque Utah a été sorti dès le premier tour des play-offs par Dallas. Le Jazz a pourtant remporté trois des quatre quart-temps du match. Le troisième s'est toutefois avéré fatal puisque les Mavs y ont collé un 36-19 aux locaux, pour finalement l'emporter 98-96 et sceller la série sur le score de 4-2. Luka Doncic (24 points, 9 passes, 8 rebonds) en a profité pour franchir la barre des 500 points en play-offs en 16 matchs. Seul Michael Jordan a fait mieux, en 14 rencontres.

Sur le parquet en dépit d'avoir été piqué au nez par une abeille, Gobert a fini la rencontre avec une feuille de 10 points et 12 rebonds. Dallas passe ainsi le premier tour pour la première fois depuis 2011, année de leur seul titre. La franchise texane affrontera Phoenix en demi-finale de conférence. Les Suns, meilleure équipe de la saison régulière, ont eu le dernier mot (115-109), également en six matchs, face aux Pelicans.

Joyeux Joel

Philadelphie, vainqueur à Toronto, a de son côté pris rendez-vous avec Miami à l'Est. Les Sixers ont bouclé leur série avec un succès 132-97, chassant l'ombre d'un doute qui planait sur leur capacité à finir le travail, après avoir mené 3-0 puis laissé Toronto revenir à 3-2. De quoi rassurer Doc Rivers, apparu agacé ces dernières heures quand on est venu lui rappeler son passif en la matière, puisqu'il est le seul entraîneur à avoir vécu trois éliminations après avoir mené 3-1.

La mobilisation a été collective, dans le sillage de Joel Embiid. L'homme fort des Sixers, qui souffre d'une déchirure ligamentaire depuis le match 3 et était apparu diminué lors des deux suivants, a été de nouveau dominant à l'intérieur (33 points, 10 rebonds, 3 contres). Autre motif de satisfaction pour les 76ers, la performance solide de James Harden (22 points, 15 passes) qui a entendu l'appel d'Embiid l'enjoignant à jouer avec plus d'agressivité. Des ingrédients nécessaires pour défier le Heat au prochain tour.