ASSE - FC Metz : Grâce à Bouanga, les Verts l'emportent dans un Chaudron bouillant et quittent la zone rouge... Revivez ce succès clé (1-0) avec nous

FOOTBALL Avant-derniers au coup d’envoi, les Stéphanois ont logiquement battu (1-0) un concurrent direct, le FC Metz, dans un match qui pourrait coûter cher dans l’opération sauvetage en Ligue 1 des deux clubs

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier
— 
Denis Bouanga, ici après avoir inscrit le seul but de la rencontre, ce dimanche contre le FC Metz. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Denis Bouanga, ici après avoir inscrit le seul but de la rencontre, ce dimanche contre le FC Metz. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP



Voici donc notre article revenant sur la grosse opération des Verts, qui se prennent à rêver d'« obtenir rapidement leur maintien ». Et pourquoi pas, vu comment Metz et Bordeaux coulent littéralement par exemple.

 

Et voilà notre débrief vidéo de ce match vraiment sympa dans le Chaudron. Un article va suivre sur la belle dynamique stéphanoise. A toute !

 

A noter quand même une grosse tension après le coup de sifflet final entre le kop nord stéphanois et les quelques supporteurs messins présents dans le parcage visiteur. Tout est heureusement rentré dans l'ordre après quelques minutes, sans incidents graves.

 

Et voilà, on vous laisse donc sur ce succès stéphanois mérité (1-0). Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment un article de retour sur ce match en début de soirée sur le site, et notre traditionnel débrief vidéo dans le même timing. La bise.
Et c’est fini ! Quel soulagement pour Sainté, qui s’est fait une énorme frayeur sur le penalty initialement sifflé par Jérémy Stinat en fin de rencontre. Il a fallu un dernier coup de tête autoritaire de Mangala pour écarter le danger et sécuriser ce succès hypra précieux, synonyme de sortie de zone rouge pour les Verts. On vous laisse apprécier l'énorme après-match, et ce partage entre joueurs et kop nord (ils sont ensuite allés vivre la même séquence côté sud).

 

90e+5 : +5 : Ouuuuuh énième grosse parade de Caillard face à Aouchiche, auteur d’une bonne entrée pour ces dernières minutes de jeu.
90e + 4 : + 4 : Pas de véritable occase jusque-là dans le temps additionnel.
90e : Et six minutes de temps additionnel, c’est bien bouillant là !
86e : Bon, le penalty est annulé par l’arbitre, qui a consulté les images, non pas en raison du contact Sacko-De Préville, mais pour une main d’un Messin quelques secondes plus tôt dans un duel avec Mahdi Camara. Mouais, les Verts s’en tirent bien sur le coup. Et merde, on n’aura pas le droit à un coup de gueule qui aurait pu être dantesque de Fredo Antonetti en après-match.
85e : Popopopo dans la foulée Jérémy Stinat siffle un penalty qui semble généreux à De Préville, soi-disant accroché par Falaye Sacko pour la première percée messine dans la surface stéphanoise. Mais le VAR l’appelle…
84e : C’est incroyaaaaaaaaaaaaaaaaaable, dans la foulée ou presque, Sada Thioub lance parfaitement Bouanga, qui perd son duel en tentant un piqué parfaitement lu par Caillard ! Ça fait quand même beaucoup tout ça…
83e : Il est décidément partout Denis Bouanga aujourd’hui ! Il récupère un ballon de contre-attaque, perfore la défense messine et lâche une grosse frappe qui percute de montant droit d’un Caillard cette fois archi battu.
73e : On retrouve le tandem Boudebouz-Bouanga à l’œuvre. Merveille de centre de l’exter' avec sa patte gauche du premier, et le deuxième, encore bien gêné par Caillard, ne cadre pas. Même si Metz n’est absolument pas menaçant depuis l’ouverture du score, on peut y voir des mauvais signes dans ces deux occases vendangées.
72e : Pfiouuuuu, quelle merveille de décalage de Boudebouz pour Bouanga. Le Gabonais la joue solo face à Caillard, qui remporte son duel. Boudebouz attendait clairement le une-deux dans l’axe et furax, il a donné un coup de pied sur le poteau en Janot style. C’est ouf car l’action se poursuivait, et Mahdi Camara a pu lâcher une jolie frappe des 18m, à nouveau repoussée par un Caillard déterminant. Quelle balle de break manquée pour les Verts, il n’empêche…
65e : En tribune de presse, on regrette de ne pas pouvoir liver avec nos gants et on porte sans souci le combo manteau d'hiver-écharpe-bonnet. Et puis il y a le kop nord...

 

64e : Très grosse faute de Boubacar Traoré, qui découpe au milieu du terrain Arnaud Nordin, lancée pleine balle sur l’aile droite. Jérémy Stinat lâche un jaune au milieu messin, qui est aussitôt remplacé.
58e : Quel joli numéro de Gournat-Douath, pour échapper sur l’aile gauche à Delaine et provoquer dans la foulée un carton jaune du piston messin, tout juste entré en jeu tout comme Kévin N’Doram, à la place des très discrets Boulaya et N’Guette.
52e : Et buuuuuuuuuuuuuuuuuuut de Bouanga ! Celui-ci va compter, aucune raison pour que ça ne soit pas le cas. Joli débordement et centre de Falaye Sacko, qui est dévié jusqu’au second poteau. En glissant, Denis Bouanga balance tout de même une demi-volée parfaite, hors de portée de Caillard et que Kana Biyik ne parvient pas à repousser sur sa ligne. Le plus dur serait-il fait, dès le premier tir cadré stéphanois du match ?

 

L'union reste évidemment fragile entre le club et ses kops.

 

C’est reparti pour cette seconde période ! A noter que le prometteur Lucas Gouarna-Douath remplace directement Zaydou Youssouf côté ASSE.
Si vous êtes sur Sainté, vous croiserez peut-être aujourd’hui l’ancien milieu du club Rémy Cabella, tout juste libéré de son contrat avec le club russe de Krasnodar, impacté par la guerre en Ukraine.

 

C’est la mi-temps ici, Metz a tenu bon pour résister à la grosse entame des Verts. Clairement un résultat (0-0) pour lequel signeraient les Lorrains. Etonnantes stats du match, puisque mine de rien, on retrouve Sainté, malgré plus de 57% de possession de balle, à 0 tir cadré. Il va clairement falloir être plus tranchant dans la surface de Caillard. Tiens, on nous informe de l'affluence exacte du match, 35.706 spectateurs dans le Chaudron donc. On prend une petite pause et on vous retrouve pour la reprise.

 

44e : Pas grand-chose à signaler sur cette fin de première période, même si ça reste un match agréable jusque-là. On en profite pour vous montrer le maillot spécial porté par les joueurs stéphanois, avec l’inscription « Peace for all » dans le dos à la place du nom du joueur.

 

36e : Ouuuuuh la sortie de galérien de Bernardoni sur ce corner messin. Il se troue totalement et les Grenats sont tout près d’en profiter. Heureusement pour l’ASSE, Nadé s’est jeté au sol pour littéralement bloquer le ballon et permettre à son gardien de venir le bloquer pour de bon. C’était vraiment chaud pour le coup.
33e : La petite embrouille qui va bien sur le côté entre Thioub et Candé, histoire de rappeler, si besoin, à quel point ce match est électrique. Pas de cartons distribués sur le coup.
24e : Thioub met un sacré boxon dans la défense lorraine et enchaîne avec une lourde frappe du gauche en pleine surface. Caillard est sauvé sur le coup par une tête assez héroïque de Kouyaté, qui repousse en corner. La pression stéphanoise ne faiblit pas, vous l’aurez compris.
21e : C’est cela, annulation du but, ce coquin de Bouanga a en effet bien utilisé son avant-bras gauche pour battre Caillard. Pas de 276e polémique arbitrale en ce début d’année 2022 sur ce coup donc, malgré les insultes des kops pour M. Stinat.

 

20e : Ooooooooh le buuuuuuuuut de Bouanga, qui reprend en s’arrachant un centre de Thioub. Le stade explose, mais très vite, l’arbitre émet des réserves. A voir donc, potentielle « mimine » du Gabonais ?
17e : En quittant Angers cet hiver, Bernardoni s’est évité le sungate de la semaine passée lors de SCO-RC Lens (coucou Danijel Petkovic), mais là, c’est aussi bien tendax pour lui sur cette première période, à l’image de ce dangereux coup franc messin repoussé juste au-dessus par un défenseur des Verts. Faites-vous plaisir avec le résumé du calvaire d’Angers la semaine passée si vous étiez passés à côté.

 

10e : Ouuuuh la bonne intervention de "Kolo" pour intercepter une contre-attaque messine bien chaude lancée par Boulaya, l’une des révélations de Ligue 1 la saison passée.
6e : La voilà la grosse première opportunité avec Nordin stoppé aux abords de la surface par un tacle plus que limite de Kouyaté (nommé Kiki sur la feuille de match). Jérémy Stinat ne dit rien et ça revient sur Boudebouz, auteur d’un numéro incroyable pour se lever la balle et lancer Bouanga. Mais Caillard sort vite et bien.
5e : Gros début de match des Verts, clairement portés par la ferveur de ce public de dingos. Pas encore d'immense occase mais il y a une sacrée énergie collective d'emblée.
Comme d’hab, les kops nord et sud du Chaudron ont des messages à faire passer.

 

C'est parti ici sous le soleil du Forez !
12h55 : Toujours un gros plaisir cet hymne d’avant-match dans un Chaudron plein, non ?

 

12h50 : On enchaîne avec les titulaires messins du jour.

 

12h45 : Très grosse ambiance comme annoncé, avec plus de 35.000 supporteurs bien bien chauds, on devrait se régaler sous le soleil. On commence avec le 11 stéphanois sans grande surprise, hormis la présence sur le banc de Wahbi Khazri, au profit d'un trio offensif Thioub- Nordin-Bouanga.

 

12 h : Avant de se retrouver pour de bon dans environ 45 minutes, voici de quoi vous faire patienter avec un article écrit il y a quelques semaines sur les Verts, et qui concerne les deux ex-joueurs du SCO (et aussi du Nîmes Olympique), Paul Bernardoni et Sada Thioub, débarqués à Sainté cet hiver pour tenter de sauver le club. Pourquoi se suivent-ils donc de club en club ces deux gaillards ? A tout vite pour les compos les amis dans une grosse ambiance.

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Ça sent le bon gros tournant de bas de tableau dans un Chaudron qui pourrait pousser très fort les Verts (19es), ce dimanche (13 heures) contre le FC Metz (18e). En effet, même l’affluence record de la saison lors du derby (33.643 spectateurs) devrait être battue à l’heure du brunch face aux Grenats, avec plus de 35.000 supporteurs attendus. Le club annonce qu'il pourrait même s'agir de la plus grosse affluence depuis un ASSE-PSG de décembre 2019 (36.391 spectateurs). Une sacrée preuve de la remobilisation collective bien lancée ces dernières semaines pour le Sainté de Pascal Dupraz, avec 2 victoires et 1 nul sur les 4 dernières journées de Ligue 1. L’équation est simple : l’éventuel vainqueur du jour quitterait la zone rouge, et même la place de barragiste. Ça serait une bouffée d’air incroyablement précieuse dans ce championnat à cinq hyper serré, de Lorient (16e avec 24 points) à Bordeaux (20e avec 22 points). Au niveau des effectifs, à noter qu’il y a pas mal d’absences à l’ASSE entre Hamouma, Maçon et Sow (blessés) mais aussi Trauco et Neyou, sur lesquels ne compte pas Pascal Dupraz pour l’instant. Côté messin, outre la longue suspension de Fredo « le non BCBG de la L1 » Antonetti sur le banc, il faudra faire sans Pajot (suspendu), Centonze, Maïga, Udol et Lacroix, tous blessés. A tout vite par ici les amis.

» Pour vibrer avec nous devant ce gros match du bas de tableau ASSE-FC Metz, rendez-vous par ici dès 12h45, avec un coup d’envoi à 13 heures…