Valenciennes doit se sortir la tête du MUC

— 

« On a fait ce qu'on a pu. » Et ce n'était pas assez. Samedi, Antoine Kombouaré a vu son équipe se faire dévorer à domicile par Le Mans (0-2). Avec quatorze joueurs de champ sur la feuille de match, le coach valenciennois n'avait déjà pas beaucoup de choix. En perdant Abardonado puis Saez en première période, c'est même devenu mission impossible. Après 13 rencontres consécutives sans défaite, le VAFC vient de s'incliner deux fois de suite. Et ne compte plus que quatre points d'avance sur la zone rouge. « On n'y était pas. Il va falloir parler entre nous. Cela n'est pas dramatique, mais ça peut le devenir », estime Gaël Danic.

Il a raison. Le calendrier nordiste fait froid dans le dos. Le VAFC se rendra à Sochaux samedi. Puis se coltinera Lyon, Bordeaux et le PSG, avec un entracte à Monaco. Et terminera sa saison à Saint-Etienne. Alors autant oublier vraiment très vite « cette déception, ce coup d'arrêt » de l'aveu même d'Antoine Kombouaré. W

A. M.