Choc au sommet à guichets fermés

Stéphane Marteau

— 

Le public villeurbannais ne s'y est pas trompé. Ce soir (à 20 h 30 sur Sport+), c'est dans une Astroballe à guichets fermés que se produiront les deux meilleures formations de la Pro A, l'Asvel (1re) et Orléans, 2e à une longueur. A six journées de la fin de la saison régulière, cette rencontre apparaît déterminante pour l'obtention de la première place, qui pourrait valoir un ticket en Euroligue la saison prochaine. « C'est une petite finale, estime Vincent Collet, le coach de la "Green Team". Si nous l'emportons en récupérant le goal-average, nous verrouillerons la première place. »

Le club du Loiret aborde ce choc fort de deux succès obtenus à l'aller (70-64) et en demi-finale de la Semaine des As (72-66). « Ils avaient été meilleurs que nous, reconnaît le capitaine de l'Asvel, Aymeric Jeanneau. Cette équipe mérite d'être là où elle est, car elle est très difficile à manier et possède une bonne organisation offensive et défensive. » Pour autant, les Villeurbannais ne considèrent pas Orléans comme leur bête noire. « Ce sera un match difficile, mais j'ai le sentiment que nous pouvons battre cette équipe, affirme Vincent Collet. Si elle nous avait martyrisés à deux reprises, nous aurions des raisons de nous poser des questions. Mais à chaque fois, nous nous sommes inclinés de peu et dans des contextes différents. » A l'instar de son homologue orléanais, le coach rhodanien estime que « l'utilisation du jeu rapide aura beaucoup d'importance si la partie est verrouillée. Elle avait été déterminante lors du match aller. » Il espère aussi que l'adresse des équipes sera en adéquation avec celle qu'elles affichent depuis le début de la saison, qui est largement à l'avantage des Verts. ■