Contrôlé positif à un stéroïde, le cheval vainqueur du Kentucky Derby décède subitement

HIPPISME Medina Spirit, âgé de trois ans, s'est effondré après une séance d'entraînement, sans doute après un problème cardiaque

20 Minutes avec AFP
— 
Le cheval Medina Spirit, entraîné par Bob Baffert, ici en novembre 2021, est décédé subitement après un entraînement le 6 décembre 2021.
Le cheval Medina Spirit, entraîné par Bob Baffert, ici en novembre 2021, est décédé subitement après un entraînement le 6 décembre 2021. — Evers/CSM/Shutterstock/SIPA

L’annonce secoue le monde du hippisme américain. Le cheval Medina Spirit, dont la victoire dans le dernier Kentucky Derby a été ombragée par un contrôle positif à un stéroïde, est mort subitement après une séance d’entraînement en Californie lundi, a annoncé le California Horse Racing Board (CHRB).

« Le poulain de 3 ans Medina Spirit, entraîné par Bob Baffert, venait de terminer une séance d’entraînement sur la piste principale de Santa Anita ce (lundi) matin, lorsqu’il s’est effondré près de la ligne d’arrivée. Il est mort immédiatement », a expliqué l’organe régulateur des courses de chevaux dans un communiqué à l’AFP. Un problème cardiaque est suspecté.

« C’est ce qu’on appelle une mort subite. Tous les chevaux qui meurent dans les installations réglementées par le CHRB subissent un examen post-mortem dans le Laboratoire de santé animale et de sécurité alimentaire de Californie. La cause de la mort ne peut être déterminée tant que la nécropsie et les tests toxicologiques n’ont pas été effectués », est-il précisé.

Des dizaines de décès par an à Santa Anita

Selon le site spécialisé sur les courses de chevaux Paulick Report, citant le directeur médical du California Horse Racing Board Jeff Blea, le sang, les poils et l’urine du cheval seront analysés. « Nous allons examiner de près le coeur pour essayer d’identifier la cause du décès », a-t-il ajouté.

La victoire de Medina Spirit le 1er mai au Kentucky Derby a été remise en question après que le cheval a été testé positif à la bétaméthasone, un stéroïde anti-inflammatoire dont l’utilisation est interdite dans les 14 jours précédant une compétition.

La Commission des courses hippiques du Kentucky enquête toujours sur cette affaire, tandis que Churchill Downs, entité organisatrice de la célèbre épreuve, a prononcé une interdiction de deux ans à l’encontre de l’entraîneur Bob Baffert, qui a nié toute faute. Baffert, qui a mené ses chevaux en 2015 et 2018 à la Triple Couronne (Kentucky Derby, Preakness Stakes et Belmont Stakes), avait affirmé que le stéroïde était contenu dans une pommade utilisée pour traiter une affection cutanée dont Medina Spirit souffrait.

La piste de Santa Anita, qui appartient à la famille Stronach, se trouve régulièrement dans le collimateur des autorités californiennes. Trente sept chevaux de compétition y sont décédés en 2019, et 23 en 2020.