ASSE – PSG : Paris a finalement fait le boulot à Sainté mais perd Neymar sur blessure... Revivez avec nous ce succès (1-3) de la bande à Messi

FOOTBALL Mené puis en supériorité numérique dès la 45e minute, le PSG a mis du temps avant de prendre le meilleur, ce dimanche, sur de vaillants Verts (1-3)

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier
— 
Ici à la lutte avec Yvann Macon, Angel Di Maria a inscrit le deuxième but, ce dimanche, face à de vaillants Stéphanois. Jeff PACHOUD
Ici à la lutte avec Yvann Macon, Angel Di Maria a inscrit le deuxième but, ce dimanche, face à de vaillants Stéphanois. Jeff PACHOUD — AFP

 

Et hop, on vous laisse déjà avec la vidéo de debrief de ce match, ainsi que deux articles de retour sur la rencontre, à savoir la nouvelle blessure de Neymar et le « tournant » du match qu’a constitué l’expulsion de « Kolo ». A bientôt !

 

Avec ce succès logique, mais qui s’est dessiné en toute fin de rencontre, le PSG conforte sans surprise son avance en tête de la Ligue 1. Mais on se doute que l’essentiel est ailleurs pour les Parisiens, tant cette sortie de Neymar sur civière rappelle de bien mauvais souvenirs à tous les supporteurs du PSG. Ça sent le nouveau feuilleton en vue des 8es de finale de Ligue des champions cette affaire. Grand merci à tous de nous avoir suivis les amis, et on se retrouve très vite pour de nouvelles aventures sur 20 Minutes, avec notamment des articles de retour sur ce match en fin d’après-midi sur le site. La bise.

 

Et c’est fini là-dessus ! Ce n’était pas hypra convaincant côté parisien, mais ça permet au PSG de ne pas finir la semaine sur une mauvaise note, après la défaite à Manchester City quatre jours plus tôt. Reste que la principale inquiétude du leader de la Ligue 1 sera l’état de la cheville de Neymar. Et si jamais vous vouliez des nouvelles de Sergio Ramos, il va pas si mal, merci pour lui.

 

90e+1 : Buuuuuuut pour le PSG ! Il y a 27 stars devant mais c'est Marquinhos qui s'offre un doublé, d'une belle tête piquée. Ah tiens, mine de rien, le Léo était encore dans le coup avec une triplette de passes dé validée.

 

90e : Lancé à 3.000 à l’heure (comme d’hab), Mbappé évite Green. Mais excentré, il doit se résoudre à un centre qu’intercepte Moukoudi.

88e : A noter qu’il y a eu une nouvelle intrusion sur la pelouse d’un spectateur, au moment où Neymar était soigné au sol.

87e : Oh oh la civière intervenir pour faire sortir Neymar, touché à la cheville après une intervention de Maçon. Vu les précédents du bonhomme niveau blessures, il y a de quoi redouter le pire…

 

79e : Buuuuuuuuuuuuuuuuuut pour le PSG ! L’éclair vient finalement de Di Maria. Subtilement servi sur ce coup par un Messi jusque-là guère en vue, l’Argentin prend tout son temps, décalé à droite, avant d’ouvrir son pied et de lâcher une minasse trompant Green. Autant vous dire que c’est sans doute plié.

78e : Et oui, Bouanga en mode latéral gauche et quasi défenseur axial qui s’arrache pour repousser de la tête un ballon chaud dans la surface stéphanoise. Les supporteurs stéphanois commencent à y croire à ce scénario du point inespéré remporté.

75e : L’ami Pochettino se décide enfin à effectuer un changement : Paredes remplace Gueye.

73e : Même dans un huis clos partiel sans kop, on a le droit à un petit envahissement de terrain hebdomadaire. Venu claquer un hug à Messi himself, le gaillard est vite sorti par la sécurité. 

Un jeune spectateur est entré sur la pelouse dimanche, en plein match ASSE-PSG, pour enlacer Leo Messi.
Un jeune spectateur est entré sur la pelouse dimanche, en plein match ASSE-PSG, pour enlacer Leo Messi. - Mourad ALLILI/SIPA

69e : Enooooooooooorme Green ! Il remporte, à la manière d’un gardien de hockey, un 27e duel cet aprem. Après Mbappé, c'est au tour de Neymar de buter sur lui. Le ballon revient sur Messi au point de penalty, mais l’Argentin rate ce qui s’apparente à un immanquable pour un joueur de son niveau en ne cadrant pas.

63e : Paris est clairement moins bien depuis quelques minutes. L’ASSE en profite pour sortir un peu et parvient même à se montrer dangereux. Trauco sert Bouanga, qui lâche une frappe puissante de l’entrée de la surface difficilement bloquée par Donnarumma.

61e : On a mis une heure à voir Ramos dans son registre préféré : s’embrouiller avec un adversaire. Khazri vient d’en faire les frais bien comme il faut en restant trop longtemps au sol au goût de l’Espagnol. Ça s’est bien brassé mais ça se finit sans carton, ni même pour Neymar autant d'une vilaine semelle dans le même temps sur Boudebouz. Autant vous dire que le Chaudron n’apprécie guère ce qui a des allures de traitement de faveur.

58e : Juste derrière, Khazri lance Bouanga pour une nouvelle attaque de desperado. Le Gabonais se débrouille pas mal en évitant Marquinhos, mais Danilo revient de nulle part pour éviter au PSG de subir une grosse occase.

57e : Moukoudi a la bonne idée de repousser une très grosse frappe de Messi aux abords de la surface. L’ASSE bataille à 9 derrière sur les attaques placées parisiennes.

52e : Premier vrai gros coup de chaud sur le but stéphanois : Joli échange Messi-Neymar-Mbappé (ils sont pas mal ces trois-là, ça vous parle ?), et ça se finit par une frappe du dernier en pleine surface, qui bute encore sur sa nouvelle bête noire (pendant encore quelques minutes, on va lui porter la guigne) Etienne Green. L’attaquant des Bleus était tout de même signalé hors-jeu sur le coup, mais la prestation de Green est épatante.

50e : Bon, on a comme prévu droit à une attaque-défense. Bouanga a juste failli profiter d’une très rare contre-attaque, mais il a été repris par Hakimi après avoir effacé Marquinhos.

C’est reparti dans la foulée. On espère voir une deuxième période aussi animée que la première.

Sans surprise Puel nous pose deux changements directos, avec les entrées de Youssouf et Moukoudi pour remplacer Aouchiche et Sissoko. Au vu de ses erreurs en première période et de son carton jaune, on aurait plutôt imaginé le remplacement de Camara que celui d’Aouchiche. Mais Puel sait sans doute que son groupe va souffrir à 10.

C’est la mi-temps derrière. Autant vous dire que Sainté vient de prendre deux bonnes grosses tartes dans la tête, alors que tout lui souriait jusque-là. Petit point météo tant qu’on y est : la neige vient de s’arrêter ici. On se retrouve dans 15 minutes les amis, à toute ! Et allez, un petit résumé bien trouvé des 45 premières minutes de Ramos en Ligue 1 (il a plutôt géré sereinement les séquences de pressing de l'ASSE).

 

45e+2 : Et buuuuuuut parisien ! La punition est immédiate avec un coup de tête parfaitement placé de Marquinhos sur un coup franc de Messi. Le PSG assure l’essentiel avant la pause.

45e : Cette action va faire causer : Maçon se retrouve au sol sur une belle percée. Camara perd la balle derrière et sur la contre-attaque, Di Maria lance en profondeur Mbappé. Celui-ci est percuté par "Kolo", qui en taclant, touche clairement son genou. L’arbitre Jérôme Brisard n’hésite pas : rouge direct ! Les Verts vont sacrément galérer à 10 pendant 45 minutes…

41e : Il est carrément on fire le père Green ! Cette fois il sauve en se jetant hypra vite au sol, sur sa gauche, dans un nouveau face à face avec Kylian Mbappé de près. Quel exploit !

39e : Nouveau gros arrêt d’Etienne Green qui est bien bien dans son match, cette fois sur une frappe soudaine en pleine surface de Neymar.

38e : Moment cocasse avec la spéciale Khazri : une tentative de lob de son camp qui finit… pas loin du poteau de corner. Car oui, avant son but légendaire à Metz, il en avait déjà tenté (et raté donc) une tripotée. Mais le public l’applaudit sans surprise chaleureusement avec le sourire, pendant que Khazri s’excuse auprès de ses partenaires.

37e : Et balle de break pour l’ASSE après une nouvelle ouverture inspirée de Khazri, clairement le MVP de cette équipe. Malheureusement Aouchiche tergiverse derrière en pleine surface.

35e : Ce n’était que partie remise pour Camara, qui a eu droit à son carton sans surprise après un tacle en retard sur Gueye.

34e : Ça vient de bien chauffer comme il faut sur la pelouse, avec deux cartons jaunes consécutifs : l’un pour Boudebouz pour son intervention musclée sur Di Maria, l’autre pour Bernat qui a arraché Aouchiche après un joli dribble. Au milieu, on a eu droit à une poussette bien gratos de Camara au milieu de l’embrouille qui n’a pas été sanctionnée.

25e : Et buuuuuuuuut accordé par le VAR finalement. Incroyable, l'ASSE est devant grâce à Bouanga, si souvent décrié depuis un an et demi qui plus est à Saint-Etienne. Avec la neige et une ambiance qui grimpe un peu, ça va nous donner un match intéressant finalement !

 

23e : Et buuuuuuuuuuuuuut pour l’ASSE de Bouanga, après un délice d’exter de Khazri au départ et une frappe repoussée par Donnarumma. Bouanga a bien suivi. L’arbitre lève son drapeau pour signaler un hors-jeu, mais à voir au VAR car ce n’est pas certain du tout.

 

22e : Sainté est plutôt pas mal sur les dernières minutes, même en l’absence des kops, alors que les flocons déboulent sévèrement là.

18e : Tacle assez monstrueux du redoutable Alpha Sissoko (10e apparition en Ligue 1 à 24 ans, la première cette saison). Neymar a bien morflé le long de la ligne de touche mais le latéral s’en sort avec un jaune plutôt sympa.

14e : Petit miracle signé Etienne Green ! Mbappé est parfaitement lancé par Bernat et file vers un énième duel remporté tranquillou avec un gardien de Ligue 1. Mais l’international espoir anglais a un réflexe étonnant de sa jambe d’appui. On a envie de dire que ce n’est que partie remise quand même…

6e : Oh oh finalement ce but est annulé, les Verts s’en tirent très bien vu comme ils étaient hors de position sur ce coup-là. On en reste à 0-0 ici.

5e : Oups, on a causé trop vite : but de Neymar après une interception sur Mahdi Camara aux abords de la surface stéphanois puis un mouvement d’école Di Maria-Messi-Neymar derrière. Il a été accordé par l’assistant, mais qu’en sera-t-il par le VAR, car le Brésilien était quasi sur la ligne de but quand même là.

3e : Première info, l’ASSE tient le coup dans ce début de match, à l’image d’une sortie de balle étonnante de Nadé. On sait, on cause comme s’il s’agissait d’un 32e de Coupe de France, mais avouez qu’on est pas loin au vu des forces en présence, non ?

C'est parti ici !

12h55 : On retiendra en image marrante ces jeunes spectateurs stéphanois, en bord de pelouse, réclamant sur une pancarte des maillots de Mbappé, Messi… mais aussi Bouanga.

12h53 : Voici un aperçu des difficultés, face à pareille affiche, pour faire rentrer les spectateurs dans le Chaudron (même privé de ses deux kops).

 

12h50 : Re les amis, on a repris place en tribune de presse. Pour ceux qui s’imaginent un remake de Koji Nakata et un ballon orange pour les débuts français de Ramos à Geoffroy-Guichard, non il n’y a pas du tout de neige sur la pelouse, juste un peu aux alentours du stade quoi.

 

12h20 : Tant qu’à faire, on enchaîne avec le 11 stéphanois. Aouchiche est titularisé, tout comme Boudebouz, Khazri et Bouanga pour tenter d’exister offensivement. Derrière, il y a de quoi flipper au vu de l’attaque parisienne, surtout en voyant les titularisations de Sissoko et Nadé : Messi and co doivent être terrifiés dans le vestiaire à l’idée de faire leur connaissance. Allez on se retrouve plus tard, on file en bord de pelouse.

 

12h15 : Breaking news, on vous retrouve plus tôt que prévu (et avec de la neige aux abords du stade) pour vous annoncer la grande nouvelle du jour : Sergio Ramos est officiellement un joueur du PSG à partir de ce dimanche, puisqu'il sera titulaire aux côtés de Marquinhos. A noter le quatuor de maboulos aligné devant, avec donc Di Maria en plus de Messi, Neymar et Mbappé, et Gueye et Danilo pour faire le boulot de l'ombre derrière eux.

 

12 h : Avant de vous retrouver dans 45 minutes pour vous faire vivre l’avant-match, et notamment les compos d’équipes (Sergio or not Sergio ?), on a de quoi vous faire patienter avec un sujet publié jeudi matin from Etihad Stadium par notre collègue Aymeric. Tout est là quant aux défaillances de ce PSG 2021-2022, voire celles des versions précédentes d’ailleurs.

Côté Sainté, on a encore beaucoup parlé de la situation hypra floue quant à une vente (ou non, donc) du club ces dernières semaines. Voilou, à tout vite les amis !

 

Hello et bienvenue par ici les 20 Minutos ! Ah vous l’aimez cet horaire du dimanche à 13 heures, non ? Ça vous rappelle quand vous débouliez à l’arrach' à vélo à Julienrupt pour savourer les envolées de votre pote en 2e division de district sur un champ de patates. On s’égare d’emblée, désolé. N’empêche qu’il n’y aura guère plus d’ambiance pour cet ASSE-PSG à Sainté que derrière la main courante de notre bled vosgien. La raison ? Le « Chaudron » sera privé de ses deux kops, la faute à un huis clos partiel faisant suite au feu d’artifice grandeur nature ayant retardé d’une heure le match contre Angers le mois dernier. Ce soutien en moins tombe mal pour les Verts (19es), qui sont enfin entrés dans leur saison de Ligue 1, avec deux succès enchaînés contre Clermont (3-2) et à Troyes (0-1). Au vu de son avance déjà colossale en championnat (+ 11 sur Nice, son dauphin), on ne s’attend pas à voir un PSG hypra mobilisé pour cette rencontre. Déjà que même sur sa finale de groupe en Ligue des champions, mercredi à Manchester City (2-1), l'investissement défensif affiché (6 km de moins de parcourus que son adversaire ce soir-là) nous poussait à avoir des doutes. Malgré la nouvelle qualif' européenne et un sacre en Ligue 1 déjà quasi acté avant le début de l’hiver, ça tangue à Paris en raison du contenu des matchs, de la 372e blessure de Marco Verratti et surtout des atermoiements autour de la gestion de Mauricio Pochettino. L’Argentin est annoncé avec insistance dans les médias sur le départ, avec une porte de secours toute trouvée à Manchester United. Au club, tout le monde dément, à commencer par Leonardo, mais l’ami Pochettino semble quand même à transit à Paris depuis son arrivée il y a 11 mois. On ne voit pas du tout le style de jeu qu’il souhaite donner à cette équipe comme on pouvait le ressentir lors de ses années à Tottenham. On ne vous a peut-être pas supra bien vendu l’affiche, mais attention... Sergio Ramos pourrait enfin connaître ses premières minutes avec le PSG ! Côté absents, ça ne manque pas (comme d'hab) à Paris : Navas est suspendu, Herrera, Verratti, Wijnaldum et Icardi blessés. A Sainté, Puel est privé de quatre blessés aussi : Hamouma, Neyou, Nordin et Gabriel Silva. Allez, croyez-nous, il va forcément se passer plein de trucs sur un Sainté-Paris qu’on a hâte de liver depuis le stade. Rejoignez-nous donc les yeux fermés pour l’avant-match à un quart d’heure du coup d’envoi.

» Pour vibrer avec nous devant cet ASSE-PSG, rendez-vous par ici dès 12h45, avec un coup d’envoi à 13 heures…