République Tchèque-Danemark Euro 2021 : Les Danois continent de régaler et rejoignent les demi-finales, le match à revivre en direct

FOOTBALL Porté par leur jeu et l'épreuve Eriksen, les Danois ont toutes les armes pour continuer à rêver

J.L.
— 
Le défenseur tchèque Patrik Schick et le buteur danois Thomas Delaney.
Le défenseur tchèque Patrik Schick et le buteur danois Thomas Delaney. — AFP

C'EST BOOOOOOOOOOOON POUR LE DANEMARK. Et c'est mérité après une super première heure, même si les coéqupiers de Poulsen auraient dû se mettre à l'abri plus tôt. Tout ça ressemble de plus en plus à la très belle histoire de l'été 1992. On se retrouve tout à l'heure pour le dernier quart de finale entre l'Ukraine et l'Angleterre

96e: BARAAAAAAAAAAAAAAK CA FILE EN SORTIE DU BUT. Reprise volée osée mais presque gagnante. Je crois que c'était la dernière pour les Tchèques

95e: Dernière minute de temps additionnel. Ca sent bon pour le peuple danois

93e: Les Danois ont lâché l'affaire pour le troisième ils sont tous dans leur trente mètres à prier qu'un dernier ballon dans la sruface ne vienne pas tout faire foirer

90e: Pas loin d'arracher ce penalty l'attaquant du Barça. Il estpoussé dans le dos comme un malpropre mais Kuipers ne siffle que les crimes de guerre ce soir. 

88e: J'avoue il pisse le sang Soucek mais il continue comme si de rien n'était. Bonhomme. 

 

86e: Pas très clair le père Kjaer sur cet appel de Vydra. Le remplaçant tchèque cause beaucoup de problèmes dans la profondeur depuis sa rentrée. Heureusement que Poulsen traîne par là pour dégager (qu'est-ce qu'il fait là d'ailleurs ?)

84eVACLIK GAGNE SON DUEL (AGAIN AND AGAIN). Jeu à trois sublime des Danois qui  envoie Mahele en duel au coin de la surface, mais le gardien est en feu en face

82e: Schick est rincé, cuit, bouilli, cramoisi, tout ce que vous voulez. il finit par accepter de sortir pour Daruda. Je sais pas qui va marquer s'il n'est plus là chez les Tchèques. Les 10 changements ont été opérés ce soir, les deux équipes sont à genoux

79eVACLIK RETARDE L'HALLALI. Quelle détente sur cette frappe en première intention de Poulsen. Les Tchèques comment à se livrer, forcément. 

76e: SCHMEICHEL LA SORTIE SABRE AU CLAIR. Le poing ferme sur ce coup-franc vénéneux de Barak, qui les tire très bien depuis le début. 

73e: Kjear sauve la baraque sur ce centre-tir de Jankto. Tout le monde m'a l'air sur la jante, on dirait le grupetto du Tour qui arrive une heure derrière Pogaçar. 

70e: Poulsen croque encore. Enfin je suis dur, mais disons que sa frappe es tun peu tendre alors que le pauvre Coufal défendait en reculant sur cette nouvelle transition démoniaque des Danois. 

67e: Arghhhh Hojbjerg qui paume son contrôle alors qu'il pouvait s'emmener le ballon en duel sur Vaclik. Nouveau temps faible pour les Tchèques

64e: Beaucoup de petites blessures qui vassent le rythme du match. Cela fai les affaires des Danois qui peuvent laisser filer un peu le chronomètre

61ePOULSEEEEEEEEEEEN ??? Il est trop lent pour enchaîner après cette nouvelle attaque en transition éclair des Danois. Mais le double changement est déjà efficace

58e: Sortie de Dolberg, qui n'existait plus trop depuis la reprise. Entrée de Poulsen, le milieu de terrain offensif/attaquant de Leipzig. Norgaard remplace le jeuneot Damsgaard en même temps. Le Danemark recharge ses batteries

55e: J'avais jamais fait gaffe à la ressemblance entre Christensen et Benjamin Pavard; Enfin il y en a qui défend un peu mieux que l'autre sur cet Euro. Le central danois  régale quand il s'intercale au milieu par ailleurs

52e: Jankto pas loin d'égaliser sur la même action copie-conforme-certifée cette fois-ci par la gauche. La défense danoise en apoplexie. 

49e: LE BUT DE SCHICK !!!!! C'est justement le nouveau venu Krmencic qui adresse un bon centre au point de penalty pour le CR7 de Bratislava. Reprise du plat du pied dorit écrasée juste comme il faut. Le suspense est relancé. 

 

 

47e: Le sélectionneur tchèque envoie deux nouveaux gars au feu pour secouer le cocotier. Krmencic et Jankto. Maehle est toujours là, bonne nouvelle pour les Danois. 

Mi-temps à Bakou. Nouvau tourbillon danois, à peine gâché par la possible blessure de Mahele. L'équipe frisson de la compétition

45e: Aie Aie Aie Mahele qui se fait retourner la cheville involontairement après un saut. J'ai peur qu'il ait du mal à reprendre après le repos. En tout cas il ne se relève pas

43e: Séquence de possession ébouriffante, décalage sur Mahele, extérieur du pied délicieux du défenseur de l'Atalanta, finition clinique du Niçois au second poteau. Du Van Gogh. 

41e: DOLBEEEEEEEEEEERG QUEL PION ENCORE CETTE EQUIPE MARCHE SUR L'EAU

38eVACLIK SOLIDE SUR LES POIGNETS !!! Un nouveau contre comme dans du beurre demi-sel mené par les Danois, Damsgaard allume un pétard sur le gardien, il y avait peut-être mieux à faire en retrait. 

35e: Pour autant le Danemark souffre derrière depuis quelques minutes. Les décalages sur Coufal font mal, même si ça ne débouche pas encore sur des situations très claires. 

32e: OH CE CONTRE DANOIS QUELLE MASTERCLASS. A montrer dans tous les centres de formation (et même 98% des vestiaires pros). Déboulé de Braithwaite, remise intérieur pour Dolberg qui ouvre ensuite pour Larsen un tout petit peu court...

29e: Les coups de pied arrêtés tchèques sont remarquablemen bottés par le Mathieu Jalibercek local. Malheureusement ca passe devant ce brave Kalas pas assez vif pour couper le ballon

26e: Martin «attends que je respire» creuse encore un tunnel sur l'aile gauche adverse mais j'ai peur qu'il  ait quelques blessés graves en tribune après cette frappe dévissée

23e: Très agréable cette première demi-heure maintenant que les Tchèques s'y sont mis. Le Danemark laisse quelques portes ouvertes derrière, il y a moyen de voir des buts. 

20e: LA PARAAAAAAAADE DE SCHMEICHEL !!!! Le gardien danois se rattrape en remportant son duel (excentré) contre Holes après une relance caca boudin. 

17eDELANEY MANQUE LE DOUBLééééé !!! L'arrière gauche tchèque avait ouvert la barrière de péage, comme depuis le début, et le centre qui suit en retrait revient sur Delaney un peu surpris. Sa demi-volée file à côté. 

 

 

14e: DAMSGAAAAARD LE PIQUé !!!! C'est dévié par Vaclik qui n'a pas donné d'indices jusqu'au dernier moment. Encore un énorme oubli défensif sur cette longue ouverture en profondeur pour le gamin de la Sampdoria

12e: Oh Patrick quel joueur délicieux. L'attaquant tchèque qui prend son équipe sur ses épaules depuis le but. Bel appel sur le côté droit, le crochet intérieur qui va bien, mais un pied danois traîne au bon endroit

9e: Le contrôle talonnade de Dolberg à l'instant les amigos...sa frappe dans la foulée file en corner mais l'avant-centre niçois il place sur l'Euro depuis deux matchs. 

7eOH LE BUT DANOIS !!!!! Delaney laissé seul comme Robinson au milieu de la surface sur un corner qui n'en était pas vraiment un après un ballon contré par Dolberg. Mais le coup de tête est superbe

5e: le bloc tchèque qui pose ses cojones à 20 mètres du but danois avec un pressing coordonné à faure pâlir DD depuis ses vacances aux Seychelles

3e: Perso laissez-moi vous dire que je suis totalement hypé par les Danois depuis que je les ai vus exploser la Russie en poule. Et suivez bien le petite Dmasgaard à gauche, un bijou celui-là

1e: GO GO GO GO GO GOOOOOOOOOOOOOOOO

17h55: C'est un petit décompte que je me garde en tête pour un futur article, mais si ça sourit pour le Danemark et l'Angleterre aujourd'hui, on aura quatre demi-finalistes sur quatre qui auront joué une grande partie de leur Euro à la maison. Même si là en l'occurence ça joue à Bakou.

17h45: Pendant ce temps, Christian Eriksen se remet plutôt bien

 

17h40: Très beau maquillage monsieur

 

17h35: Je vous laisse jeter un oeil aux compos, pour ceux qui n'ont pas suivi ces deux équipes jusqu'ici. Rien que du très classique concoté par les deux sélectionneurs

 

17h30Salut la famille, j'espère que vous êtes remis du Pogaçar show au Grand-Bornand, parce qu'il y a encore une longue soirée de sport qui nous attend !

Si on nous avait dit il y a trois semaines de ça que le Danemark et les Tchèques tiendraient plus longtemps que nos Bleus dans cet Euro, on se serait tapés les cuisses bien fort avec un petit rire condescendant qui va bien. Et pourtant, ces deux équipes ont essaimé un sentiment collectif irréprochable dés la phase de poule, et même un sentiment séduisant concernant les Danois, portés par un truc presque mystique depuis l'accident d'Eriksen lors du premier match. C'est d'ailleurs pour leur qualité de jeu qu'on les place légèrement favoris de cette rencontre contre l'équipe la mieux organisée du tournoi.

 

>> Rendez-vous à 17h30 pour le premier quart de finale de la journée