Guy Forget fait confiance aux quatre mousquetaires

TENNIS Le capitaine a annoncé la liste des joueurs retenus pour le match de Coupe Davis contre la République tchèque...

A.P. avec agence

— 

Arrivée seulement lundi soir à Moscou, l'équipe de France de Coupe Davis s'est entraînée pour la première fois mardi sur le court de terre battue du complexe Luzhniki où elle affrontera la Russie ce week-end en quarts de finale.
Arrivée seulement lundi soir à Moscou, l'équipe de France de Coupe Davis s'est entraînée pour la première fois mardi sur le court de terre battue du complexe Luzhniki où elle affrontera la Russie ce week-end en quarts de finale. — Alexander Nemenov AFP

Gilles Simon, Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga et Richard Gasquet, les quatre meilleurs français qui figurent tous dans le Top 30 du classement ATP, ont été sélectionnés mardi pour aller affronter la République Tchèque au premier tour de Coupe Davis, du 6 au 8 mars à Ostrava.

En revanche, le 5e joueur Michaël Llodra, finaliste malheureux dimanche à Marseille face à Tsonga mais victorieux en double, a été désigné remplaçant, avec la possibilité pour le capitaine Guy Forget de l'inclure dans sa composition finale d'équipe jusqu'au tirage au sort, le jeudi 5 mars.

«Je risque d'avoir besoin des cinq»


«J'ai retenu les quatre mieux classés», s'est justifié Forget. Pour connaître les deux joueurs retenus en simple, il faudra encore attendre un peu: «Je risque d'avoir besoin des cinq et c'est pour cette raison que je ne peux pas encore donner l'ordre aujourd'hui des simples». sur dur et en salle contre Berdych et surtout Stepanek, 16e à l'ATP et en grande forme avec deux titres à Brisbane et San Jose en 2009.

En l'absence de Clément, qui avait ces dernières années pris l'habitude de disputer le double avec Llodra, Forget devrait pouvoir compter sur Tsonga et Gasquet, le Français le plus expérimenté de cette équipe en Coupe Davis, pour faire la paire. A moins que le capitaine ne se réserve la possibilité de rebattre ses cartes au dernier moment pour surprendre un adversaire que la France n'a plus affronté depuis 2002. Malgré ses quatre mousquetaires, la France ne devrait pas avoir la partie facile face à deux joueurs redoutables sur surfaces rapides.