Coronavirus : Pour garder ses licenciés, le district de Haute-Garonne lance une compétition sur « FIFA 21 »

FOOTBALL La coupe eFoot 31 permet aux clubs de Haute-Garonne de disputer une compétition virtuelle sur PS4, en attendant la reprise des matchs

Nicolas Stival

— 

La coupe eFoot 31, organisée par le district de Haute-Garonne, se dispute sur PS4. Illustration.
La coupe eFoot 31, organisée par le district de Haute-Garonne, se dispute sur PS4. Illustration. — Kenzo Tribouillard / AFP
  • Alors que la reprise des championnats reste un doux rêve, le district de la Haute-Garonne de football a imaginé une compétition virtuelle pour fidéliser ses licencié(e)s.
  • La coupe eFoot 31 propose aux clubs de se défier sur PS4, via le jeu « FIFA 2021 ».
  • Les matchs de poule se feront à distance, mais le district espère organiser les phases finales dans un stade ou une salle.

Pour les footballeurs amateurs, les entraînements continuent, à l’ombre du Covid-19. Mais sans match à l’horizon, la motivation faiblit au fur et à mesure que s’éloigne l’espoir d’une reprise des championnats cette saison, et les effectifs s’éclaircissent. Pour tenter de remobiliser ses troupes, de manière virtuelle dans un premier temps, le district Haute-Garonne lance la Coupe eFoot31, disputée sur le jeu « FIFA 2021 », sur PS4.

Derrière cette initiative se trouve Thierry Anel, président du Grenade FC, au nord du département. « Je cherchais une manière de garder les joueurs de mon club concernés, pour qu’on ne les perde pas, explique le dirigeant. On a donc fait un tournoi d’eFootball en interne qui a bien marché, fin 2020. L’idée a plu au district qui m’a contacté. »

Inscriptions possibles jusqu’au 14 mars

Depuis ce lundi, et jusqu’au 14 mars, les clubs haut-garonnais peuvent s’inscrire. « C’est une première en France, assure Thierry Anel. Jusqu’à présent, il y avait seulement des tournois d’eFoot individuels. » Du côté du district 31, on voit dans cet événement « une manière de fidéliser les licenciés », comme l’indique Gilles Galinier, en charge de la communication. « Ils vont retrouver la compétition, dont nous sommes privés depuis quatre mois. Les rencontres, qui seront lancées fin mars ou début avril, débuteront le vendredi soir, et les équipes auront 48 heures pour finir leurs trois parties. »

Le principe : chaque club désigne trois licencié(e)s, âgé(e)s d’au moins 16 ans « pour des raisons d’accord parental ». Le numéro 1 joue contre le numéro 1 adverse, le 2 contre le 2, le 3 contre le 3. Chaque victoire rapporte trois points, un nul un point, une victoire zéro. L’addition des trois résultats donne le résultat du match. Pas de nul possible : en cas d’égalité, une rencontre d’appui est disputée pour désigner un vainqueur. Chaque joueur choisit l’équipe qu’il souhaite diriger, du Real Madrid au faiblissime Carlisle United, à ses risques et périls.

Les clubs peuvent changer leur trio d’un week-end à l’autre, afin d’impliquer le maximum de licencié(e)s. « Nous souhaitons faire des poules, pour qu’un club ne soit pas éliminé dès sa première défaite, reprend Thierry Anel. Et l’objectif est de disputer les phases finales en présentiel. » Dans une salle ou un stade donc, en mai ou juin, si la pandémie veut bien nous lâcher les crampons.

Eviter la triche

« Cela permettrait de créer un événement pour les clubs, de faire passer des messages, contre l’addiction au jeu notamment, et aussi d’éviter la triche », souligne Gilles Galinier. Car après tout, caché derrière son écran, rien n’empêche un licencié de passer la manette à un membre de sa famille ou à un pote, plus doué sur « FIFA » que lui…

Au terme de cette première édition, qui devrait faire des petites les années suivantes, les meilleures équipes gagneront des PS4. Les consoles viendront égayer les soirées au club-house lorsque les compétitions auront enfin repris sur les pelouses. Le district de Haute-Garonne, comme ses homologues de toute la France et la majorité des fédérations sportives, perd déjà des licenciés à cause de la pandémie. Il espère que cette Coupe eFoot31 permettra de limiter la casse.