La coupe a de nouveau pris rendez-vous

Stéphane Marteau

— 

La fin d'une longue attente. Après trois jours de tergiversation, la commission centrale de la Coupe de France a fixé hier une nouvelle date pour le 32e de finale entre l'US Concarneau (CFA 2) et l'OL qui avait été reporté samedi pour cause de terrain gelé au stade du Roudourou, à Guingamp. Cette rencontre se déroulera le samedi 24 janvier, à 14 h 30, dans les Côtes-d'Armor. « La commission a tenu compte de deux priorités : permettre à Concarneau de jouer le week-end, afin de ne pas pénaliser un peu plus ce club amateur, après l'annulation du premier match, et ne pas perturber le déroulement programmé des prochaines journées de Ligue 1 et de Ligue 2 », a expliqué la Fédération française dans un communiqué publié sur son site internet.

Ce 32e de finale aura donc lieu le même week-end que les 16e de finale. Le vainqueur de Concarneau-OL accueillera quatre jours plus tard Marseille. Informé dès mardi de la possibilité d'une telle programmation, Bernard Lacombe, le conseiller du président Aulas, a livré son sentiment, hier, dans les colonnes du quotidien L'Equipe. « Ce n'est pas très respectueux pour Concarneau : s'ils nous éliminent, ils auront trois jours pour organiser un match contre l'OM en milieu de semaine ! Bien sûr, on espère passer, mais tout ça, c'est n'importe quoi ». Le septuple champion de France peut s'attendre à vivre une fin de mois chargée puisque quatre jours après un éventuel 16e de finale de Coupe de France face à Marseille, il devra se produire à nouveau au stade de Gerland à l'occasion du derby face à l'AS Saint-Etienne. Mais ce changement de programme ne doit pas non plus réjouir l'OM. De fait, le club phocéen sera contraint à l'inactivité du 17 au 28 janvier et n'aura ensuite que trois jours pour préparer son match de L1 contre Sochaux. ■