Nouvelle-Zélande: Rétablissement « miracle » de Fatialofa, qui marche à nouveau après une lésion de la moelle épinière

RUGBY Le joueur des Worcester Warriors avait été gravement touché lors d'un match il y a trois mois

N.C. avec AFP

— 

Le deuxième ligne néo-zélandais Michael Fatialofa, ici en septembre 2019, marche à nouveau après avoir subi une grave lésion au niveau de la moelle épinière lors d'un match.
Le deuxième ligne néo-zélandais Michael Fatialofa, ici en septembre 2019, marche à nouveau après avoir subi une grave lésion au niveau de la moelle épinière lors d'un match. — Alex James/JMP/REX/SIPA

Le deuxième ligne néo-zélandais Michael Fatialofa remarche sans béquilles, moins de trois mois après sa grave blessure au cou lors d’un match, a annoncé samedi sa femme, qualifiant de « miracle » la rapidité de sa guérison.

« Vous assistez à un miracle que même les professionnels de la médecine ne peuvent pas expliquer. (…) Ils sont abasourdis par ses progrès compte tenu de la gravité de sa blessure », s’est réjoui Tatiana, la femme du joueur des Worcester Warriors, dans une vidéo postée sur Instagram. « Il était littéralement paralysé au-dessous du cou il y a à peine 10 semaines », écrit-elle. Le club a repris sa vidéo pour saluer cette bonne nouvelle sur Twitter. 

Fatialofa, 27 ans, a subi une lésion de la moelle épinière, une grave blessure qui peut laisser des séquelles, après un choc reçu le 7 janvier lors d’un match de championnat anglais contre les Saracens qui lui avait valu une évacuation en ambulance. Sorti des soins intensifs plus de deux semaines après sa blessure, il était depuis traité dans un hôpital spécialisé dans les soins de la colonne vertébrale, au nord-ouest de Londres.

Le match des Warriors contre les Harlequins, prévu le 11 avril, devait permettre de lever des fonds pour le Néo-Zélandais, mais il n’a pas pu avoir lieu après la suspension de la Premiership à cause de la pandémie de coronavirus.