ASSE-OM : Tout en maîtrise à Sainté et avec un bijou de Payet, Marseille se donne de l’air (0-2)... Revivez le match avec nous

FOOTBALL Les Marseillais poursuivent leur belle série d'invincibilité après l'avoir emporté (0-2) sans trembler... et sans ses supporters, ce mercredi dans le Chaudron

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier

— 

Dimitri Payet célèbre comme il se doit son superbe but inscrit ce mercredi dans le Chaudron. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Dimitri Payet célèbre comme il se doit son superbe but inscrit ce mercredi dans le Chaudron. JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP

Allez les amis, on vous laisse sur ce succès tranquille de l’OM (0-2) grâce à des buts de Payet et Radonjic. Un bon résultat qui permet aux hommes de Villas-Boas de compter à nouveau six points d’avance sur Rennes (3e). Quant à l’ASSE, on n’a pas assisté du tout à la réaction attendue après le couac subi trois jours plus tôt à Metz (3-1). Ça sent la loooooooongue saison dans le ventre mou pour les Verts. Merci beaucoup de nous avoir suivis ce soir. On file aux réactions des joueurs/coachs et on vous propose des articles de retour sur cette rencontre demain matin sur 20minutes.fr. La bise.

A noter que l’OM a publié un communiqué officiel pour « déplorer que ses supporters aient été obligés de repartir pour Marseille sans avoir pu assister au match pour lequel ils s’étaient déplacés dans un cadre organisé ». Encore un nouveau couac en Ligue 1 pour des supporters.

 

C’est fini dans le Chaudron, quelques sifflets mais pas de véritable bronca après cette défaite assez nette et méritée pour les Stéphanois contre un bien solide OM (0-2).

90e+2 : Les kops continuent d’encourager leur équipe, mais avec beaucoup moins d’entrain. Et les tribunes latérales se vident clairement, ce qui n’est pas anodin du tout. Les supporters ont du mal à s’enflammer pour cette équipe bien terne.

86e: Le breaaaaaaaaaaaak est fait: Radonjic crucifie Ruffier Sainté d'une belle frappe croisée après un service de Sanson. Alvaro se jette dans les bras de Villas-Boas, c'est plié cette affaire (0-2) !

85e: Impeccable Alvaro Gonzalez pour tendre le pied droit afin d'écarter un centre dangereux d'Honorat à destination d'Hamouma.

@LeDaron1 : « Il n’y a qu’une équipe qui a le niveau de L1 et c’est Psg, les autres me font endormir devant la télé, comme le Tour de France ou le tennis. »

Est-ce vraiment dans ce sens qu’il faut décrypter notre tendre Ligue 1 cher Daron ? Je crains que non.

79e : On a oublié de vous dire que Valère Germain et Charles Abi étaient entrés en jeu il y a quelques minutes. Le genre de news à même de transcender votre fin de soirée, avouez-le chers 20 Minutos ?

Toutes compétitions confondues, on se dirige vers un 14e match de rang sans perdre pour l’OM (10 victoires, 4 nuls), ce qui serait une série record depuis huit ans. Et ouais, mine de rien, hein ?

76e : Non, on n’a pas un souci de wifi dans le Chaudron, rassurez-vous, mais il ne se passe absolument plus rien ou presque. Allez, une vaine tentative de Denis Bouanga à côté, histoire de vous raconter quelque chose.

68e : Franck Honorat est lancé à la place de Mathieu Debuchy, pour tenter d’apporter du punch sur l’aile droite. Bon, ça ne va pas non plus révolutionner le visage guère entreprenant des Verts, cette affaire.

65e : Vu comme il n’y a plus grand-chose à vous narrer en ce moment, la mini-mini-mini embrouille entre André Villas-Boas et Wahbi Khazri nous a fait sourire. Le coach de l’OM a malicieusement évité de rendre le ballon à l’attaquant des Verts, qui voulait vite faire la touche. Ce n’était pas si méchant derrière entre les deux mais Jérôme Brisard a tranché avec deux cartons jaunes quand même.

61e : Ouille, il pourrait y avoir de la casse sur ce gros tacle de Wesley Fofana, logiquement averti, sur le tibia droit de Morgan Sanson. Le milieu marseillais reprend finalement sa place mais il a l’air de sérieusement déguster le pauvre.

54e : Ouch, on s’ennuie un peu dans cette attaque de deuxième période. Claude Puel a beau avoir aligné quatre joueurs à vocation (très) offensive, Diony, Khazri, Bouanga et Hamouma, il n’y a pas de vraie réaction chez ses joueurs. Quand on voit que l’ASSE est virtuellement à neuf points de l’Europe, on ne peut s’empêcher de penser à ces 18 mois passés à « surperformer » avec Jean-Louis Gasset.

48e : Déjà une petite alerte pour l’ASSE : toujours insaisissable malgré un paquet de déchet dans son jeu, Radonjic s’est échappé sur l’aile gauche avant de balancer une frappe de peu hors cadre. Mais l’ancien de l’Etoile Rouge de Belgrade était hors-jeu.

C’est reparti à Sainté, avec un seul changement à signaler : la sortie de Cabaye, dont on attend toujours le premier match plein ici, remplacé par Aholou.

45e : Mi-temps à Sainté après un centre guère menaçant de Bouanga capté par Mandanda. A l’image de cette occase, l’OM n’a pas vraiment tremblé dans cette première période et tient son rang de deuxième de Ligue 1. On vous a parlé du but de Payet, au fait ?

38e : La voilà la plus grosse occase du match côté ASSE ! Bien lancé en profondeur par Yann M'Vila, Loïs Diony piétine un peu (pas loin du pléonasme) mais il se rattrape très bien avec une frappe soudaine et puissante des 20 mètres. Steve Mandanda doit bien se détendre pour aller la chercher au sol.

34e : Petit temps calme là après une vraie belle première demi-heure. Et sérieusement, on est déjà exempté du scénar match bidon rien qu’en raison du côté rarissime d’un tel but, non ?

@Lou64 « Ruffier n est pas exempt de ts reproches mais quel but de Payet. magnifique vista »

On est bien d’accord, le gardien des Verts est plus globalement moins décisif/régulier cette saison. Franchement, il ne nous a pas souvent habitués à un placement si naïf en huit années impeccables en Vert.

23e : Superbe Wahbi Khazri : il voit Mandanda trop avancé et déclenche un lob quasiment du rond central. C’était vraiment bien exécuté, de peu au-dessus, et donc tout près de faire passer l’exploit de Payet pour un but moyennasse. Mais non n’est pas Saber Khalifa (ou Nabil Fekir, Memphis Depay…) qui veut, vous l’avez ?

 

20e : Temps fort stéphanois avec coup sur coup deux centres en retrait que Loïs Diony puis Wahbi Khazri sont tout près de reprendre face à Mandanda. Allez, après un gros quart d’heure galère, il est encore temps de se réveiller côté Sainté.

16e : Dans la foulée, les intentions sont toujours marseillaises. Belle percée de Radonjic sur l’aile gauche. Le Serbe va au bout de son action sur l’aile gauche et bute sur un Ruffier plus inspiré que sur le but de Payet.

15e : L’OM est vraiment bien rentré dans son match : Benedetto tente une audacieuse reprise de très très loin. C’est largement au-dessus mais on sent une équipe sûre de sa force jusque-là.

12e : Pas vraiment de réaction côté ASSE. Il y a de quoi être sonné après avoir encaissé un tel but en même temps.

7e : Woooooooooh but exceptionnel de Dimtri Payet pour l’OM ! Il ne s’était pas passé grand-chose jusque-là et ce grand malade de Payet a hérité du ballon côté gauche. Il a fixé et enrhumé M’Vila, avant de remarquer que Ruffier avait anticipé le centre. Sa subtile frappe de l’extérieur du pied gauche en angle fermé lance royalement la rencontre.

 

Le DG de l’ASSE Xavier Thuilot vient de revenir pour Canal + sur cet avant-match très tendu autour du stade. Il évoque « des heurts importants entre supporters des deux camps ». A noter que les supporters marseillais n’ont pas été autorisés à entrer dans le parcage visiteur du stade en raison de ces incidents d’avant-match. A priori, ils seraient déjà sur le chemin du retour.

 

C'est parti pour ce match !

21h10 : Dans le camp d’en face, ce match aura forcément un goût spécial pour le natif de Marseille Wesley Fofana. Si le défenseur de 19 ans n’a jamais séduit l’OM, il s’est révélé dans le club d’Air Bel, réputé pour sa formation. Et les Verts ne regrettent pas de l’avoir fait venir à L’Etrat.

 

21h06 : On a ce qu’il faut pour vous faire patienter un peu. L’un des principaux duels de cette rencontre pourrait opposer Dario Benedetto à Wesley Fofana. Notre collègue marseillais a récemment publié un sujet dans lequel il s’intéresse à l’intriguant rendement de l’Argentin, en plein coup de la panne avec seulement trois buts inscrits depuis quatre mois (aucun en 2020).

 

21h : Côté ASSE, on se dirige vers un 3-4-3 avec Perrin entouré des deux prometteurs défenseurs Saliba et Fofana derrière. La surprise réside peut-être dans le retour de Loïs Diony en pointe. Autant vous dire que le danger offensif viendra surtout de Bouanga, même s’il devrait être placé dans un rôle de piston gauche, et Wahbi Khazri (fais-nous mentir Loïs).

 

20h55 : Bon, le calme est revenu autour du stade Geoffroy-Guichard, qui se remplit petit à petit. Les deux équipes s’échauffent tranquillement et on va en profiter pour vous donner les compos des deux côtés. Pas de grosse surprise à l’OM : 4-3-3 et Benedetto sera en pointe, soutenu par Radonjic et Payet. Sakai, Strootman, Lopez et Germain sont notamment sur le banc au coup d’envoi.

 

20h48 : En raison des lacrymos, les joueurs des deux équipes ont dû écourter leur échauffement d’avant-match et reviennent tout juste sur le terrain. Le coup d’envoi sera donc décalé à 21h15 vu le contexte.

 

20h45 : Bonsoir à tous ! Nous sommes dans le Chaudron et l’avant-match est très compliqué ici : de nombreuses bombes lacrymogènes ont été jetées aux abords du stade. Si bien que jusqu’à l’intérieur du Chaudron, on subit les effets des lacrymos.

 

Bien le bonjour à tous les 20 Minutos ! Bienvenue dans un Chaudron qu’on espère des grands soirs pour vous faire vivre cette dernière rencontre de la 23e journée de Ligue 1 entre l’ASSE et l'OM. Même si les dynamiques ne sont pas dingues des deux côtés, on compte bien vibrer avec cette rivalité historique de notre championnat. Pour ça, il faudrait que les Marseillais, au complet ce soir (hormis Thauvin évidemment), se remettent à l’endroit offensivement, à l’image de leur attaquant argentin Dario Benedetto. Les deux 0-0 enchaînés en L1 contre Angers et à Bordeaux laissent entrevoir un coup de mou pour les dauphins du PSG. En face, c’est bien plus inquiétant ceci dit avec une série en cours de cinq défaites sur les six derniers matchs de L1, dont une claque dimanche à Metz (3-1). Claude Puel va-t-il réussir à remobiliser les siens pour un tel match ? On vous raconte très vite tout ça sur 20 Minutes.

» Rendez-vous à 20h45 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 21 heures