Stade Toulousain – Clermont : Toulouse surclasse l'ASM avec des Bleus de gala... Revivez le match en direct

RUGBY La plupart des Mondialistes français sont de retour pour le match au sommet de cette neuvième journée du Top 14, entre le Stade Toulousain et l’ASM

Nicolas Stival

— 

L'ailier du Stade Toulousain Maxime Médard face à Clermont , le 9 novembre 2019 au Stadium de Toulouse.
L'ailier du Stade Toulousain Maxime Médard face à Clermont , le 9 novembre 2019 au Stadium de Toulouse. — Rémy Gabalda / AFP

STADE TOULOUSAIN – CLERMONT : 34-8

22h40: C'est l'instant émotion au Stadium, puisque les cinq jokers Coupe du monde (Arnold, le chouchou Hino, Visagie, Kok et Hugues) disent au revoir au public. Quant à moi, je vous souhaite une excellente soirée !

22h35: C'EST FINI !!! Le Stade Toulousain balaye Clermont 34-8, bonus offensif en poche. Le champion de France a plié le finaliste en moins d'une demi-heure, avant de gérer. Maintenant place à la Coupe d'Europe pour les deux équipes. Et, dans l'immédiat, à un clapping géant...

79e: Les spectateurs commencent à quitter le Stadium. Vu le bazar pour arriver (1h30 pour votre serviteur), on peut les comprendre. Ils ont failli rater un merveilleux drop tenté du milieu de terrain par Thomas Ramos. Bon, finalement, ça ne passe pas.

76e: Superbe opération du champion de France qui, s'il garde son bonus offensif, va revenir à un point du dernier finaliste, avant que le Top 14, qui s'est joué pendant la Coupe du monde au Japon, ne fasse relâche pour laisser la place à la Coupe d'Europe. Le rugby, messieurs-dames...

72e: Sortie du demi de mêlée toulousain, et futur Clermontois, Sébastien Bézy. Figurez-vous, chers lecteurs, que son remplaçant Pierre Pagès est pharmacien dans le civil.

 

68e: On ne sait pas si c’était un coup de pied à suivre ou une tentative de drop, mais c’était vraiment raté ça, Romain… Mais comme un Clermontois cafouille l’initiative de Ntamack, ça donne une bonne mêlée à 10 mètres de la ligne auvergnate, plein axe. Deux-trois « pick and go » plus tard. Gillian Galan récupère le ballon et plonge tel une taupe en colère dans l’en-but. Thomas Ramos rajoute deux points derrière. CELA FAIT 34-8 ET LE STADE TIENT LE POINT DU BONUS OFFENSIF POUR L'INSTANT !

65e: On n'a quand même pas retrouvé le beau jeu toulousain de la première demi-heure. Pour l'heure, on part sur une victoire sans bonus du champion de France. A moins d'un nouvel éclair...

61e: Bel hommage du public à Richie Arnold, qui sort après avoir joué son dernier match avec le Stade Toulousain. Le deuxième ligne australien va repartir au Japon. Pas de panique, son frère jumeau Rory, très bon lors de la Coupe du monde avec l'Australie, est sur le point de débarquer à Blagnac.

 

58e: Les Clermontois sont pas mal pénalisés aussi. A dix mètres de son en-but, presque en face des poteaux, c'est embêtant... Pendant que le Stadium fait la ola, Ramos redonne 19 points d'avance au Stade Toulousain. 27-8

56e: L'ASM perd beaucoup trop de ballons pour espérer quelque chose ce soir (vous pourrez me ressortir cette phrase dans quelques minutes si Clermont revient dans le match)... 

53e: Cette poussée des avants toulousains !!! Sur une mêlée introduction Clermont, le pack de l'ASM se fait défoncer. Thomas Ramos rate la pénalité. Premier échec d'un buteur stadiste ce soir.

50e: Au moins cet essai a réveillé Toulouse, qui ronronnait en mode gestionnaire depuis 20 bonnes minutes. On a bien cru au quatrième essai mais le ballon a mis trois minutes à sortir du ruck, et Médard a fini en touche avec le ballon.

47e: Les Clermontois poussent en ce début de deuxième mi-temps, et Raka, en coin, PLANTE LE PREMIER ESSAI DE l'ASM EN COIN. De quoi relancer un match qui s'endormait un peu? Parra rate la transfo, en revanche. 24-8

41e: La deuxième mi-temps commence avec le coup d'envoi de l'ouvreur australo-occitan Zack Holmes. Le speaker annonce un Stadium à guichets fermés avec 32.800 spectateurs. La vénérable enceinte peut officiellement en contenir 33.150 mais on ne va pas chipoter.

21h35: Un ultime en-avant de Clermont sur une ultime attaque, et c'est la mi-temps. Toulouse a copieusement dominé la première demi-heure et a fait le trou grâce à trois essais de trois-quarts mondialistes (Guitoune, Médard, Ntamack). Mais l'ASM ne peut pas être aussi nulle pendant tout un match, donc on se retrouve dans quelques minutes pour la révolte arverne.

39e: Nouvelle offensive auvergnate suite à une pénaltouche. Mais un en-avant gâche l'action alors que l'essai semblait fait. Vraiment, ça veut pas...

37e: Bonne touche pour l'ASM à 15 mètres de la ligne stadiste. Mais l'alignement toulousain pique le lancer d'Ulugia, le talonneur australo-auvergnat. Quand ça veut pas...

33e: Bon, les Toulousains ont baissé de rythme, assez logiquement, après leur entame de cinglés. On voit des en-avants de part et d'autre. Vivement la pause que tous ces gens se reposent.

30e: Raka joue, c'est officiel, puisque l'ailier fidjien de Clermont et du XV de France vient de faire une percée. 

26e: Tiens, l'ASM se rebelle ! Les Clermontois prennent une pénaltouche mais échouent à deux brins d'herbe de l'en-but toulousain. Nouvelle pénalité, que Parra tape, celle-là. Les Auvergnats ne repartiront pas fanny. 27-3

23e: ON ARRETE TOUT ET ON ADMIRE !!! QUEL ESSAI DE ROMAIN NTAMACK ! La révélation mondiale de l'année récupère son propre coup de pied et estourbit à coup de reins la moitié de l'équipe clermontoise avant d'aplatit entre les poteau. C'est l'essai du bonus ! Bien sûr, il est transformé. 24-0 en 24 minutes.

20e: C'est dur pour Clermont pour l'instant. On dirait un Nouvelle-Zélande - Japon dans l'inégalé Jonah Lomu Rugby (sur PlayStation, ou Sega Saturn pour les esthètes). Oui, à l'époque, le Japon était nul.

 

17e: C'est la fête dans les tribunes, où une banda reprend Waka Waka de Shakira. Si si...

12e: ça va mieux pour Parra, qui dégage son équipe encore sous pression à quelques mètres de sa ligne. Pas pour longtemps. Sur la touche qui suit, Toulouse remet la marche avant. Un peu égoïste, comme Bernard dans Les Bronzés font du ski, Guitoune bouffe la feuille mais l'action rebondit et Médard marque (déjà) LE DEUXIEME ESSAI TOULOUSAIN. Ramos transforme encore. Ils sont là les Bleus !!! Enfin, ceux de Toulouse. 17-0

10e: Long arrêt de jeu après une blessure de Morgan Parra. Sur le bord de touche, l'Ecossais Craig Laidlaw, sosie officiel de Jean-Baptiste Elissalde, est dans les starting-blocks.

6e: ESSAI DE SOFIANE GUITOUNE. Ils sont là les Mondialistes toulousains ! A la suite d'une bonne attaque des trois-quarts, tous présents au Japon du 11 au 15 (Médard, Ntamack, Guitoune, Huget, Ramos), Guitoune finit derrière la ligne clermontoise. Et Ramos transforme. Déjà 10-0.

5e: Et Toulouse confirme son bon début en récupérant une bonne pénalité, que Zack Holmes passe tranquillou. 3-0

3e: Sur la première mêlée, l'ASM est pénalisée. Le Stadium est limite en transe.

2e: D'entrée, LA BAGARRE !!! Bon, on vous rassure, c'est du rugby moderne: tout le monde se frotte un peu mais ça ne part pas vraiment. Le public est content en tout cas. Le 3e ligne de l'ASM Cancoriet, qui sort sur protocole commotion, un peu moins.

1re: C'EST PARTI avec le coup d'envoi donné par l'ouveur clermontois Camille Lopez!!! 

20h45: A Clermont, le capitaine est un certain Morgan Parra qui après avoir demandé à la surprise générale un bon de sortie à son président, avait vu son nom murmuré du côté de Toulouse. Aux dernières nouvelles, le légendaire numéro 9 de l'ASM semble plutôt parti pour rester, comme l'on dit dans le jargon.

20h42: Avant de causer rugby, je m'en voudrais de taire l'info principale de cet avant-match, révélée par le speaker. RICHARD GASQUET EST PRESENT DANS LES TRIBUNES DU STADIUM.

via GIPHY

20h37: Côté ASM, c'est pas mal non plus, remarquez.

 

20h35: Plus que dix minutes avant le coup d'envoi. Autrement dit, l'heure des compos. Elles ont fière allure, ces équipes, à commencer par celle du Stade Toulousain.

 

Bienvenue à vous pour le VRAI début du Top 14. Bon OK, il y a déjà eu huit journées du Top 14, le Stade Toulousain est un très modeste onzième, six points derrière Clermont, quatrième. On est loin de la dernière finale remportée le 15 juin par les Rouge et Noir (24-18). Mais ce samedi soir, les récents quarts de finalistes de la Coupe du monde avec le XV de France sont de retour au Stadium de Toulouse, devant 30.000 spectateurs. Enfin, à quelques exceptions près, blessées (Dupont au Stade, Penaud à l’ASM) ou suspendue (Vahaamahina).

Si l’on n’ose pas rêver à un scénario aussi échevelé que la même affiche au même endroit le 14 avril (47-44 pour la bande à Huget), on compte bien se régaler, malgré la pluie bien drue qui tombe depuis une semaine sur la Ville rose.

» Parce que les Toulouse-Clermont sont aussi excitants qu’un Barça-Real en Liga, on se retrouve dès 20h40 !