OM-PSG féminin : Des pétards, des fumis et une raclée... Revivez ce classico explosif remporté par Paris (0-5)

FOOTBALL Les Parisiennes ont sèchement battu Marseille dans un classico marqué par la belle ambiance mise par une centaine de South Winners

A l'OM Campus, J.S.-M.

— 

La gardienne marseillaise Fiordaliso a vécu une première très compliquée en D1.
La gardienne marseillaise Fiordaliso a vécu une première très compliquée en D1. — P. Magoni / SIPA

OM-PSG
D1 Féminine
0-5 (Katoto, 13e, 36e, Perisset, 26e, Geyoro, 55e, Nadim, 69e)

C'est terminé ! Les Parisiennes se sont baladées (0-5) et retrouvent la première place du classement de D1. Marseille n'a absolument pas pu rivaliser, malgré quelques bonnes séquences en deuxième mi-temps. Un match marqué par la première apparition des South Winners pour un match de D1 Féminine à Marseille. Jusqu'à leur départ en début de deuxième mi-temps, ils ont mis une belle ambiance. On vous la racontera en détail dans un article à venir sur 20minutes.fr A venir aussi, bien sûr, le live du PSG-OM masculin. Bonne soirée !

82e : ET REBELOTE ! La gardienne marseillaise sort un superbe arrêt face à Katoto. 

81e : LE DOUBLE ARRET DE FIORDALISO !!! La Marseillaise se rachète après une sortie un peu à contre-temps. Elle signe d'abord une belle intervention dans les pieds, puis une horizontale magnifique sur une frappe de près. Dans la foulée, elle est sauvée par sa barre transversale. Action incroyable. 

76e : Sauvetage un peu miraculeux de la gardienne marseillaise Fiordaliso. L'addition risque encore de s'alourdir pour les Olympiennes. Les Parisiennes ne forcent pas, même si le match a gagné en intensité physique en deuxième mi-temps. (Traduction sans jargonnage : on voit des gros tacles et quelques vilaines fautes). 

69e : ET DE CINQ ! La Parisienne Nadim marque sur pénalty. «Fatiguée, l'arbitre», hurle-t-on derrière moi.

67e : TOUT L'OM CAMPUS A CRU QUE CETTE FRAPPE DE CAPUTO FINIRAIT EN LUCARNE... Mais non, c'est juste au-dessus. 

65e : Fiordaliso boxe un joli coup franc parisien. La deuxième mi-temps est très plaisante, avec beaucoup d’occasions – à défaut de suspense.

63e : LE COUP FRANC DE CAPUTO QUI PARTAIT DANS LA LUCARNE ! MAGNIFIQUE ARRET DE LA PARISIENNE ENDLER. Sauf erreur de ma part, c'était son premier arrêt du match. 

62e : CARDIA SE FAIT DECOUPER PAR PAREDES ! La Marseillaise se roule par terre. La Parisienne écope d’un carton jaune, ce qui fait maronner les supporters marseillais (maronner est ici un euphémisme).

57e : Petit retour sur la sortie, dans le calme des Winners. Ils craquent leurs derniers pétards et fumigènes à l'extérieur de l'OM Campus et envoient un dernier feu d'artifice. L'histoire de leur départ n'est pas claire : une source ici à l'OM Campus nous indique qu'ils se sont faits virer. Mais des membres du groupes de supporter assurent qu'ils sont partis préparer un tifo pour OM-OL au parc Chanot. On va tenter de tirer cette histoire au clair. 

 

55e : ET DE QUATRE POUR PARIS ! Geyoro fusille Fiordaliso après une contre-attaque facile. C'était la première fois depuis le début du match que les Marseillaises s'installaient un peu dans la moitié de terrain parisienne. Elles l'ont payé cash. 

50e : Les South Winners sortent du stade. Ils font exploser leurs derniers pétards aux abords de l'OM Campus. Quasiment plus d'ambiance ici, fort logiquement.

48e : LA PARADE DE FIORDALISO SUR UN COUP FRANC DE NADIM. Ca part très fort cette deuxième mi-temps, avec toujours, naturellement, une très nette domination parisienne. 

46e : C'EST REPARTI

C'est la mi-temps. Très grosse ambiance à l'OM Campus avec une centaine de Winners qui mettent le feu. Sur le terrain, les Marseillaises souffrent, elles sont menées 3-0 par le PSG. 

43e : Très jolie transversale de la marseillaise Cardia, mais l'ailière droite ne parvient pas à contrôler le ballon. Les Olympiennes ont beaucoup de mal à sortir de leur moitié de terrain. 

36e : ET CA FAIT DEJA TROIS ZEROS POUR LE PSG… Centre de Diani, qui trouve Katoto toute seule au deuxième poteau. Ça vire à la sale raclée pour les Marseillaises.

32e : Les avantages du foot féminin : comme nous sommes dans la tribune avec les joueuses de l'OM blessées, suspendues ou pas dans le groupe, nous avons des petites infos qu'on avait loupées. Par exemple : la gardienne, Fiordaliso, vit sa première en D1 à 17 ans, car les gardiennes numéro 1 et 2 sont suspendues. 

30e : Oula compliquée cette sortie de Fiordaliso qui relâche le ballon... La gardienne marseillaise est bien couverte par sa défense qui dégage le ballon. 

26e : OH CE CENTRE TIR DE PERISSET QUI FINIT AU FOND… Ça finit dans le petit filet, la trajectoire semble improbable. Sacré but. La Parisienne se faisait insulter par les Ultras depuis le début, elle leur répond joliment.

25e : Tête de Dudek pour Paris, sur corner. Pendant ce temps, les South Winners négocient avec les policiers, qui sont venus leur dire de calmer le jeu côté pétards, fumigènes et feux d’artifice. On a même vu un agent de sécurité de l’OM rappliquer à toute vitesse avec un extincteur.

22e : La Marseillaise Gherbi frappe de loin, ça file en six mètres. Paris gère son avance sans trop forcer. 

17e : Grosse ambiance mise par une centaine de membres des groupes de supporters. Par contre, le pétard balancé sur la pelouse, tout près de la Marseillaise Cardia, on aurait pu s'en passer les gars. 

13e : LE BUT DE KATOTO POUR LE PSG !!! Contrôle tir, c'est trop facile. Elle vient chambrer devant les Marseillais en montrant l'écusson du PSG. 

10e : C'EST CHAUD A L'OM CAMPUS

Le centre de Blanc ne trouve pas sa coéquipière dans la surface. Marseille pousse devant environ 200 ultras, qui mettent un beau bordel. 

7e : Corner de Nadim pour le PSG. La tête de Formiga passe très loin du but de Fiordaliso. 

6e : Les groupes de supporters arrivent, avec cinq petites minutes de retard. L'ambiance monte un peu, fort logiquement. 

4e : Coup franc lointain de Nadim pour Paris. Ça sort en six mètres, c’est assez mal joué par les Parisiennes.

1e : Première prise de balle sans difficulté pour la très jeune gardienne marseillaise. Thelma Fiordaliso (17 ans) rassure le public marseillais. 

1e : C'EST PARTI !

14h35 : La (mini) bronca pour les Parisiennes

 

Des « fucks » en veux-tu, en voilà, des sifflets, quelques injures : les Parisiennes ont été accueillies « à la marseillaise », sur la pelouse de l’OM Campus. La deuxième gardienne du PSG, Katarzyna Kiedrzynek, a répondu à tout ça par un « coucou » chambreur. On attend toujours les groupes de supporters, censés venir mettre l’ambiance.

 

14h30 : Les compos des équipes

(Disclaimer : elles sont un peu dans le désordre, désolé, les conditions ne sont pas optimales pour bosser.)

Pour Paris : Endler, Perisset, Dudek, Paredes, Diallo, Diani, Formiga, Geyoro, Lawrence, Nadim, Katoto

Pour Marseille : Fiordaliso, Coudon, Pizzala, Antoine, Blanc, Laplacette, Huchet, Hamidou, Gherbi, Sumo, Cardia

14h20 : Re-bonjour à tous, je suis en place à l'OM Campus pour vous faire vivre ce match. Les joueuses des deux équipes sont à l'échauffement. La pelouse (synthétique) est en bon état. Il fait 22 degrés dans l'air, il n'y a pas de vent, la température de l'eau est de 20 degrés. Fin du point David Astorga, à vous les studios. 

Bonjour à tous ! Vous rêviez d’un Classico encore plus déséquilibré que celui qui verra Jordan Amavi défier Kylian Mbappé​, ce dimanche à 21 heures ? Restez dans le coin : le Classico féminin, qui oppose l’OM au PSG, cet aprèm, a – sur le papier – la tronche d’un match joué d’avance. Les Parisiennes marchent sur le championnat avec six victoires en six matchs, 24 buts marqués pour un seul encaissé. Les Marseillaises, de retour en D1, ferraillent pour le maintien et n’ont gagné que deux matchs cette année. Mais en mars 2017, elles avaient battu l’ogre parisien à domicile. Et l’ambiance promet d’être chaude à l’OM Campus, où les places sont exceptionnellement gratuites, ce dimanche. Le coup d’envoi sera donné à 14h45, à toute !