Coupe du monde de rugby : Revivez l'exploit du Japon face à l'Ecosse et la qualification du pays hôte pour les quarts (28-21)

RUGBY Les Japonais veulent continuer à faire rêver tout un pays

J.L.

— 

Matsushima et les Japonais sont toujours invaincus.
Matsushima et les Japonais sont toujours invaincus. — Koji Ito/AP/SIPA

14h45: Notre envoyé spécial à Yokohama vous prépare tout plein de papiers sur cette perf historique des Bloomers. Plus qu'une petite semaine à tenir avant un programme absolument dingue en quarts de finale. Des bises tout le monde

14h44: On a donc le programme complet des quarts de finale

 

Samedi 9h15 >> Angleterre-Australie

Samedi 12h15 >> Nouvelle-Zélande-Irlande

Dimanche 9h15 >> France-Pays de Galles

Dimanche 12h15 >> Japon-Afrique du Sud

80eBRAVOOOOOOOOOOOOOO LE JAPON !!!!!!!!!!! Cette Coupe du monde n'aura pas été vaine avec l'affirmation définitive d'une nouvelle puissance dans le petit entresoi rugbystique. Les Japonais tapent l'Ecosse après l'Irlande et se qualifient pour les quarts de finale de leur Mondial. 

79eC'EST RECUPERE SUR LA LIGNE LE JAPON VA SE QUALIFIER

78e: Matsishima à deux doigts de nous faire une Yohan Huget face aux Gallois. Mais il finit par contrôler le ballon. Mêlée à cinq pour le Chardon. Clock is ticking

76e: Au tour de la mêlée de se faire éventer. Il est temps que ça se termine pour les Japonais

74e: Heureusement que les types jouent avec des moufles à la place des mains. Que de ballons tombés alors que les Blommers sont sur le rupteur. 

72e: Je me suis avancé. Les Japonais se font rouler dessus dans presque tous les rucks à présent. Penaltouche dans les 22, l'Ecosse a encore sa chance

69e: POPOPOP LE FLYING MAN JAPONAIS  !!!! Je crois que c'est Fukuoka qui saut à deux mètres pour tenter une interception kamikaze et il y parvient presque. Les Bloomers ont mis la main sur le ballon au milieu de terrain. 

67e: C'est un peu plus stressé que tout à l'heure du côté des supporters japonais

 

65e: Le pilier Japonais qui vient de rentrer, un certain Nakajima, il a un look à jouer dans une série B sur les Yakuzas mais il quel chantier il fait en attaque. Il rebondit en permanence. 

63e: Jamais vu une passe aussi en avant que la briquasse envoyée à l'instant par je sais pas trop qui. Ca ressemblait plus à un jeu en profondeur de Verratti qu'à du rugby. 

61e: Ca se termine hélas par un bon contest du Chardon. Les Japonais arrivent moins lancés, et forcément dans le défi physique c'est moins virevoltant. 

59e: Actuellement sur une action à 19 temps de jeu pour les Japonais dans les 22 adverses. Je pense que l'équipe de France n'est plus allée aussi loin depuis 99 et la victoire contre les Blacks

55e; FAGERSON EMMENE SON POIDS LOURD SUR LE PARKING JAPONAIS. MAYDAY MAYDAY. Plus que 7 points d'avance pour les Bloomers. Les mouches ont changé d'âne. 

53e: Ils commencent à faire mal dans les duels les hommes des Highlands. Attention à ce que cette histoire ne se termine pas en eau de boudin quand même. Groupé pénétrant dans les 22 japonais. 

49eENFIN UNE REACTION ECOSSAISE. C'est pas le lac des cygnes mais la puissance des avants finir par faire la différence. 28-14. Encore 22 points à marquer pour renverser l'archipel quand même. 28-14

47e: Dire que la Fédé ecossaise était prête à saisir l'ONU pour pouvoir jouer ce match. Un peu comme si nous on avait fait des pieds et des mains pour en prendre 40 contre les Anglais. 

45e: Autant dire que pour la qualif des Ecossais, c'est mort de chez mort. Quand on se souvient de la manière dont les Japonais s'étaient fait ringardier par la même équipe en 2015, que de progrès. 

43eBACHATA EN FUKUOKAAAAAAAAAA (Juan Luis Guerra pour les amateurs). Interception du Dominici Japonais sur cette première attaque ecossaise. Quel match, quel hommage, quel pays. Un peuple qui se relève en moins de 24h pour offrir un spectacle incroyable. 28-7. 

41e: C'est reparti à Yokohama. Le Japon à 40 minutes du premier quart de finale de osn histoire en Coupe du monde. Face à l'Afrique du Sud, battue il y a quatre ans. Jouable, donc, mais encore faut-il arriver jusque là. 

39eFUKUOKAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!! Une démonstration de bout en bout cette première mi-temps. Premier jeu au pied rasant du match et les Ecossais piégés comme des enfants. Le rebond est favorable mais c'est surtout parfaitement joué. 21-7, la qualif se rapproche grandement. 

38e: Tamura encore trop court sur cette pénalité. IL y a de la marge mais faudrait pas le regretter dans 40 minutes. 

35e: Allez et l'Ecosse qui se fait poutrer en mêlée. Même sur les fondamentaux ils sont ridiculisés. Ca va rentrer à Glasgow dés demain et attention au contrôle aux frontières on a vite fait d'être pris pour quelqu'un d'autre. 

33e: Les Japonais seront pas champions du monde a priori, mais quelle pub pour le rugby. Avec des gabarits à dimension humaine, ils font vivre la balle à la vitesse du Shikanzen. Beau modèle à suivre. L'équipe de France est à des années lumière derrière. 

31e: Pas de carton pour Gray qui a pourtant bien tamponné sur le coup. L'Ecosse s'en sort très bien, ça puait le carton jaune. 

29e: POUAH mais c'est un festival encore une remontée de terrain magique à partir d'une mêlée sur les 22 japonais. Pas un jeu au pied et les Ecossais prennent une marée pas possible. 

27e: L'en avant cadeau de Russell derrière. Toujours présent sur le théorème un trait de génie/une couille l'ouvreur du Racing. 

25eLES ALL BLACKS DE YOKOHAMA MESDAMES ET MESSIEURS !!! LEs HARLEM GLOBE TROTTERS DU RUGBY!! Que des passes après contact impensables et des corchets à autopsier des reins par dizaine. 14-7. WAHOU. 

18e: OH MAIS QUEL ESSAI DE MALADE DES BLOOMERS !!!! Matsushima à la finition après une passe après contact magistrale de Fukuoka. Quelle vitesse dans cette attaque au large bordel 10 ans qu'on n'a pas vu ça chez les Bleus. 7-7

16e: ARF la pénalité trop courte pour le Japonais. Tu m'étonnes que les gars jouent tous les ballons ils ont pas un gars capable de taper à plus de 30 mètres. 

13e: La défense écossaise plus efficace que sa police pour l'instant. Pas de problème d'empreinte digitale sur les plaquages. 

11e: Et la pénalité monsieur l'arbitre ????????????????? Le mec gratte un ballon au sol alors qu'il a été renversé depuis trois jours. Quelle pression japonaise sur l'en but. Ca défile à une vitesse. 

9e: Les Nippons mettent du rythme mais ils font tromber trop de ballons. Attention à la douche froide (vous l'avez?)

7e; ET VOILA RUSSEL QUI PERCE. L'essai ecossais rien à dire l'action est maîtrisée du début à la fin, jusqu'à ce que l'ouvreur du Racong prenne l'intervalle. 7-0

5e: Le coup de pied de Russel à l'opposé !!! Tamura se jette pour sauver l patrie mais les Ecossais chargent à la baÏonnette devant la ligne des cinq mètres. 

4e: On rappelle que pour se qualifier les Japonais doivent prendre au pire le bonus défensif, tout en empêchant les gars de Scotland yard de marquer quatre essais. 

2e: POPOPOPO le premier contre fulgurant du Japonais sur un jeu au pied contré. C'est sauvé à l'arrache complet. Les Highlands déjà sous les eaux ou pas loin. 

1eGAME OOOOOOOOOOOOOOOON

12h43: SILENCE S'IL VOUS PLAIT LES JOUEURS SONT PRETS

 

12h32: Quelle résilience de la population japonaise quand même. Les gars remplissent le stade comme si de rien n'était après un week-end cauchemardesque

 

12h20: Regardez par vous-même une photo prise depuis le terrain par notre correspondant à Yokohama

 

 

12h18Salut la compagnie. J'espère que vous avez bien mis votre Kway, on est partis pour deux heures de vidéo gag probablement, même si on m'indique surplace que le pire est passé

C'est un match qui aurait pu ne jamais de disputer, et cela aurait définitivement entaché le prestige déjà fluctuant de la fédération internationale de rugby. Mais le typhon meurtrier a fini par se calmer, permettant la tenue de Japon-Ecosse dans le même stade où aurait dû avoir lieu France-Angleterre la veille. Une recnontre très attendue, pusque elle pourrait déboucher sur la première qualificaiton des Bravec Blossoms pour une phase finale de Coupe du monde. Après leur exploit face aux Irlandais, les Japonais passeront en cas de victoire ou de nul contre les Ecossais. Même une défaite pourrait les qualifier, à condition de décrocher un point de bonus défensif et d'empêcher les Ecossais de prendre le bonus offensif (quatre essais marqués). Reste à voir, évidemment, à quel point le terrain est pratiquable ou pas.

>> Les résultats de la coupe du monde de rugby

>> Le classement de la coupe du monde de rugby