ASSE-Strasbourg: Encore lésés par le VAR, les Verts lâchent quand même le Racing (2-1)... Le podium n'est qu'à trois points...

LIVE Sans la moindre victoire depuis un mois, l'ASSE (5e) s'est redressée en battant le Racing (2-1) dans un rendez-vous déjà essentiel dans la course à la Ligue Europa

Au stade Geoffroy-Guichard, Jérémy Laugier

— 

Les Stéphanois fêtent ce mercredi leur premier succès depuis un mois.
Les Stéphanois fêtent ce mercredi leur premier succès depuis un mois. — JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

ASSE-RC Strasbourg Alsace 2-1 (Beric, 5e; Perrin, 27e pour Saint-Etienne. Da Costa, 73e pour le Racing).

23e journée en retard de Ligue 1

21h : On vous laisse sur ce joli coup de l'ASSE, d'abord flamboyante puis assez solide en deuxième période. Vous retrouverez en fin de soirée en ligne sur 20minutes.fr des articles revenant sur cette rencontre. Car après tout la Ligue 1 >>>> Ligue des champions, n'est-ce pas? Merci de nous avoir suivis et belle soirée/nuit à toutes et à tous.

FINITO dans le Chaudron ! Le Racing était trop terne pour inverser la tendance d'une première demi-heure catastrophique. 2-1 pour l'ASSE qui ne l'a pas volé.

90e+2 : On est en plein dans les arrêts de jeu, le pauvre Valentin Vada, qui effectue sa première dans le Chaudron, a l'air de s'être déjà blessé.

89e : L’ambiance est toujours électrique et on se délecte d’avoir les réactions des Stéphanois après les deux penaltys accordés… puis retirés après utilisation du VAR. Mais Strasbourg ne s’approche pas du but de Ruffier.

84e : Sur fond de chants « arbitres de m….» à 30 cm de nos oreilles, on essaie de vous la faire calmement : Beric enroule habilement Martinez et est touché par Da Costa, revenu derrière lui. Il s’écroule et Jérôme Brisard siffle spontanément penalty. Mais il est appelé pour revoir les images, et une minute plus tard il annule sa décision. Sainté et l’utilisation du VAR, ça devient quand même un sacré truc de maboule.

VAAAAAAAAAAR time ! Le « grand public » stéphanois des latérales donne l’impression d''être devenu une masse d’ultras turcs.

82e: C'est un peu n'imp cette fin de match dans les transmissions mais on sent qu'il peut se passer un truc. On miserait plus sur un rouge de Goncalves que sur une volée de 30 mètres par contre.

Allez, pour ceux qui n'ont pas la réf, voilà la fameuse interview.

 

78e : Dans la lignée de sa sortie médiatique post-PSG, Anthony Goncalves envoie sévèrement du bois sur Wahbi Khazri et s’est fait des potes dans les tribunes du Chaudron. Le voilà (enfin) averti. On va dire que depuis son entrée à la pause, il a un peu réveillé son équipe avec son activité/agressivité.

73e: BUUUUUUUUT pour le Racing, tout est relancé ! Da Costa hypra opportuniste sur le coup (2-1)!

72e: Ca s'anime: petite boulette défensive de Goncalves qui s'arrache pour sauver une touche. Khazri en profite et glisse à Monnet-Paquet qui perd son duel du 3-0 contre Sels.

69e : Vu qu’on s’ennuie un peu, là tout de suite, retour sur les petits messages partagés entre supporters alsaciens ci-dessous, et stéphanois. Les Magic Fans (kop nord) ont en effet laissé deux énormes banderoles pour ce match : « Les sanctions collectives profitent à qui ? » et « Profitez du spectacle et réfléchissez ». Il y a du vrai là-dedans, non ?

 

62e: Et un retour qui fait plaisir dans le Chaudron avec Mathieu Debuchy, qui entre en jeu à la place de Rémy Cabella, touché par une faute appuyée de Thomasson (averti sur le coup). Longtemps blessé, l'ex-international n'y avait plus joué depuis le 30 novembre.

61e : Bon le coup de chaud du Racing n’a pas duré bien longtemps, vous l’aurez compris. Stéphane Ruffier n’a pas été inquiété depuis la volée de Da Costa.

On profite d'un temps mort dans le jeu pour vous relayer ce papier bien sympa de notre collègue Bruno Poussard à Strasbourg. Le Racing a fait preuve d'un sacré fair-play après un match de ses U19 nationaux. On vous laisse découvrir tout ça.

 

A noter que le Racing a changé son système pour passer de trois à quatre derrière depuis la mi-temps.

49e: Il est quand même toujours un peu agaçant Rémy Cabella quand il tricote trois secondes avec la balle à l'entrée de la surface. Derrière, le ballon dangereux de Whabi Khazri n'est repris par personne et file devant Matz Sels.

48e : Et bah voilà, les joueurs du Racing ont dû « se faire soulever » dans le vestiaire si on en croit la belle réaction d’emblée : Goncalves, l’un des deux entrants, adresse un joli centre au deuxième poteau à Nuno Da Costa, dont la tête passe de peu à côté. Bon ok, il était légèrement hors jeu de toute façon sur le coup.

C'est reparti à Sainté avec sans surprise deux changements direct côté Thierry Laurey.

 

Mi-temps à Sainté, quelle démonstration des Verts jusque-là, qui reviendraient potentiellement à la 4e place, à trois points de l’OL et du podium. Elle est là la belle opé !

42e : Tout roule toujours parfaitement pour l’ASSE, complètement installé dans le camp d’un Racing sans réaction. C’est quand même dingo de se dire que les Verts ont peut-être réussi leur première période la plus complète/emballante quasi sans le soutien du « peuple vert ».

31e : La pure folie continue ici : énorme boulette de Sels sur un coup franc très moyen de Khazri et Beric ne profite pas de l’offrande en ne cadrant pas un but tout fait. On est passé tout près du 3-0 bien propre en une demi-heure, le tout sans la ferveur des virages on le rappelle. En gros, le petit parcage visiteur alsacien se fait bien entendre.

27e : C’est ouf, Strasbourg ne voit vraiment pas le jour et après une parade de Sels sur un premier coup de tête de Monnet-Paquet, le ballon est remis dans la boîte par Robert Beric. Captain Loïc Perrin s’arrache pour prendre le dessus de la tête sur Abdallah Ndour et glisser la balle au fond.

BUUUUUUUT de Loïc Perrin ! Il n'y a qu'une équipe sur le terrain pour l'instant (2-0)!

23e: Intervention très limite de Mitrovic au niveau des coudes sur Robert Beric en pleine surface strasbourgeoise. Mais non, ce n'est pas là-dessus que la chance de l'ASSE avec le corps arbitral va tourner.

20e : Très très peu de réactions côté Racing, l’équipe « chouchou » de ce début d’année 2019 n’est pas bien entrée dans le match.

On vous voit médire d’un match dans le Forez à la mi-février, devant vos écrans. N’empêche, pas si pire ce panorama d’avant-match, non ?

 

Info infirmerie côté Sainté : Loïs Diony, attendu titulaire, n’est pas sur la feuille en raison d’une contusion au pied gauche. Le malheur des uns tout ça… Robert Beric s’est déjà illustré en pointe.

10e : Jérôme Brisard est quand même assez exceptionnel : il siffle péno contre un défenseur strasbourgeois qui prend pleine poire une lourde frappe de Monnet-Paquet. Le pénalty est évidemment annulé après le visionnage des images. Fausse joie pour les Verts en raison du VAR, épisode 167 en 2018-2019.

Coucou Sainté, ton VAR adoré est déjà de retour !

Sainté est vraiment rentré en patron dans le match et sur un mouvement bien tonique sur le côté gauche, Gabriel Silva décale Thimothée Kolodziejczak dont le centre est repris par un énorme coup de tête de l’Inspecteur Beric. Respect au Slovène, qui n’avait plus été titulaire depuis une sacrée paille.

5e: Ouiiiiii Robert Beric convertit un super centre de Kolo pour déjà ouvrir le score !

3e: Les Verts commencent bien le match en prenant d'assaut le camp alsacien, avec un centre fuyant de Monnet-Paquet repris par personne notamment.

En vrai, tristoune et malgré tout bien hostile contre l’arbitrage au vu des nombreuses mésaventures de l’ASSE avec l’utilisation du VAR depuis le début de la saison. Ça fait bizarre d’arriver en tribune de presse au milieu d’un chant « Arbitre de m….» bien repris dans toute la latérale.

C'est parti dans le Chaudron, dans une ambiance évidemment tristoune.

18h53 : Côté strasbourgeois, pas de surprise pour défier les Verts dans le Chaudron

 

18h52 : Chez les hôtes du soir, à noter les retours de Khazri et M'Vila dans le onze de départ

 

18h50 : Salut à tous, on est en place ou presque pour vous faire vivre pleinement Sainté-Strasbourg en direct du métro, du bureau ou du canap'!

18 h : Pour bien vous mettre dans le bain, on vous suggère une lecture de 20 Minutes, consacrée au MVP stéphanois de la première partie de saison, Wahbi Khazri. L’homme aux 12 buts et deux passes décisives a évidemment manqué lors du dernier déplacement à Rennes dimanche (3-0). On lui avait consacré un sujet après son festival contre l’OM il y a un mois pour le dernier succès des Verts (2-1).

 

18h : Bonsoir à tous ! Bienvenue sur le site de 20 Minutes pour suivre cette rencontre de Ligue 1 entre l’ASSE et le RC Strasbourg Alsace, ce mercredi (19 heures). Et oui, le 3 février, il neigeait bien comme il faut dans le Forez. Autant vous prévenir tout de suite, le huis clos partiel du stade Geoffroy-Guichard, privé de ses deux fidèles kops, va nous rendre cette affiche assez glaciale. Dans la course à l’Europe ultra-serrée entre le 4e et le 11e, les Verts (5es) et les Alsaciens (9es) jouent tout de même déjà gros ce mercredi.

Bonsoir m’sieurs dames, et bienvenue pour cette rencontre en retard de la 23e journée de Ligue 1 dans le Chaudron. Cela vous avait sans doute échappé, surtout dans une semaine de Ligue des champions, mais cet ASSE-Strasbourg avait été reporté il y a dix jours en raison de fortes chutes de neige sur Saint-Etienne. Va-t-on tenter de vous vendre cette rencontre comme l'égal du doublé Ajax-Real Madrid et Tottenham-Dortmund qui suit à 21 heures ? Mmm, notre audace a tout de même ses limites. Mais comme huit équipes de notre chère Ligue 1 se tiennent en quatre points dans la course à la Ligue Europa, ce match n’est pas sans intérêt. Surtout qu’on a affaire à deux dynamiques quasi inversées. D’un côté, les Stéphanois (5es) sont à l’arrêt depuis quatre matchs (un nul et trois revers, dont un derby qui a fait mal aux têtes). Hormis sa surprenante défaite samedi contre Angers (1-2), le Racing (9e deux points derrière) est par contre la hype française du moment avec huit victoires sur les dix derniers matchs dont une qualif' pour la finale de la Coupe de la Ligue. A noter que les deux tauliers absolus des Verts cette saison, Wahbi Khazri et Yann M’Vila, sont de retour de suspension. Ils seront mieux sur le terrain que devant leur télévision dimanche, lorsqu’ils n’ont pas pu s’empêcher de critiquer l’arbitrage très douteux de Rennes-ASSE (3-0) sur les réseaux sociaux.

 

>> Rendez-vous à 18h45 pour le début du live, et coup d’envoi du match à 19 heures…