Coupe de France: Lille ne laisse pas sa part de recette aux amateurs de Sète

FOOTBALL Le club nordiste a refusé de laisser un peu plus de 8 000 euros à son adversaire en seizième de finale de la coupe de France…

Francois Launay

— 

A l'image de Jordan Kassa, les Sétois ont posé énormément de problème à Jeremy Pied et ses partenaires du Losc.
A l'image de Jordan Kassa, les Sétois ont posé énormément de problème à Jeremy Pied et ses partenaires du Losc. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Il y a l’esprit et il y a la lettre. Sur ce coup-là, le Losc a préféré choisir la deuxième option. Selon Le Parisien, le club lillois, qui s’est qualifié mardi à Sète (0-1) pour les huitièmes de finale de la coupe de France, n’a pas laissé sa part de recette aux amateurs de Sète (National).

Si rien n’oblige dans les textes le LOSC à faire preuve de générosité, il est d’usage de laisser sa part de recette surtout quand on affronte un club amateur (même si Sète fait plus figure d’un club semi-pro). Bref, au total il y en a pour 8.380,25 € ce qui semble dérisoire pour un club dont le budget avoisine les 100 millions d’euros. Et forcément, côté sétois, on l’a mauvaise à l’image de Sandryk Biton, manager général du FC Sète.

Lille redistribue ses parts de recette à des clubs de la région ou des associations

« On a fait beaucoup d’efforts. On leur a recréé une balnéo en achetant des poubelles, des glaçons, on a fait leur sécurité, on a mis plus d’eau qu’il n’en faut. On les a reçus comme des rois. Il n’y a aucune règle qui les oblige à donner mais c’est déplorable. Un éducateur reçoit 100 euros, cet argent nous aurait fait du bien. C’est considérable pour un petit club comme nous. Je ne réclame rien mais c’est peu élégant ».

Sauf que Lille applique en fait une règle un peu différente depuis plusieurs années. Si le Losc ne reverse pas sa part de recette à son adversaire, c’est normalement pour mieux la redistribuer aux clubs amateurs de la région ou à des associations. Le club applique donc l’esprit et la lettre mais à sa façon qui ne plaît pas à tout le monde.