La finale de l'Euro en live-comme-à-la-maison

M.Go.
— 
L'Espagne, avec ses onze buts marqués au cours de l'Euro, trouvera à qui parler face à des Allemands ayant trouvé à dix reprises le chemin des filets, dont six fois en quarts et en demi-finales.
L'Espagne, avec ses onze buts marqués au cours de l'Euro, trouvera à qui parler face à des Allemands ayant trouvé à dix reprises le chemin des filets, dont six fois en quarts et en demi-finales. — Vincenzo Pinto AFP

Début de la finale à 20h45

94' : C'EST FIIINNNNIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!!!! Les Espagnols sont sacrés 44 ans après leur titre en 1964. L'Espagne mérite mille fois sa victoire grâce à son  jeu de passe plaisant et au réalisme du diable Torres. Les Allemands ont droit à une haie d'honneur mais Ballack fait sa tête des mauvais jours. Il faut dire que le capitaine allemand perd sa deuxième finale européenne en un peu plus d'un mois après celle de la Champion's lleague. Les Allemands ont été trahis par une défense à l'alignement défaillant et une nervosité constante au cours de la partie. Viva Espana!!!Le compte-rendu de ce match par notre envoyé spécialMerci de nous avoir suivis tout au long de cet euro, ce fut un plaisir. Et n'oubliez dans un peu plus d'un mois, c'est déjà les JO et on sera encore là pour vous faire vivre l'événement.
91' : Ballack continue à vouloir manger tous ses adversaires. Les Espagnols jouent à la passe à 10. Les Allemands n'ont pas besoin de ça pour s'énerver.
90' : Trois minutes de temps additionnel. les Allemands s'excitent dans la surface espagnole.
88' : On apprend sur l'AFP que Lahm a été sorti à cause d'une blessure au pied. Ce n'était donc pas eine grösse punition après sa boulette sur le but.
87' : pour Kuranyi qui doit être à sa 5e faute en moins de 10 minutes. Belle entrée!!! Chapeau.
85' : Corner des Espagnols. Les Allemands font des fautes grossières. Coup franc. Ca ne donne rien mais les Allemands font vraiment une petite impression. Plus que 5 minutes à tenir pour les Espagnols.
84' : Est-ce que quelqu'un peut me dire si les Allemands sont encore sur le terrain? Il n'y a plus que du rouge.
81' : Sur une belle remise de la tête de Güiza, Senna rate l'immanquable seul devant Casillas. Les jambes sont un peu courtes pour pousser le ballon
80' : Ballack va-t-il perdre deux finales de Coupe d'Europe cette année? Une avec son club et une avec la Mannschaft. Au panthéon des plus grands loseurs, avec classe et détermination...
77' : Magnifique mouvement espagnol à base de une-deux. Torres est trop juste pour centrer correctement? Larqué trouve ça 'un peu trop" bien joué pour être efficace. Alors vous ne pensez quoi de cette finale? Des fois on s'embête, des fois ça vole... Un match de finale ... Torres sort et Güiza rentre, Gomez entre à la place de Klose.
76' : Ramos fait semblant de ne pas comprendre ce que lui dit l'arbitre. Toujours très adulte. Torres rate le un contre un.
74' : pour Torres qui veut trop le ballon.
73' : Christian Jeanpierre compare le gant à quatre doigts de Casillas à la main de Casimir de l'ïle aux enfants. Nous avons donc enfin découvert dans quel monde enchanté vivent les animateurs de TF1.
70' : Quelle faute de junior de Ramos capable de tout. Coup franc idéal pour les Allemands quec Cassillas rpeousse.
68' : : Cazorla passe à Iniesta qui tire sur Lehmann. Les jambes allemandes flageolent.
67' : La défense allemande fait encore preuve de son niveau de CFA. Sur un centre, ils jouent le hors-jeu n'importe comment et Ramos place une tête que Lehmann détourne. Si les Allemands se reposent sur des miracles...
65' : Silva est remplacé par Cazorla.
64' : Les Allemands réclament un coup de tête. Ballack veut manger tout le monde. Les images montrent un petit Silva qui bouge un peu de la tête face à un grand Podolski qui opine un peu du chef. Quel bande de footeux!  Zidane, il ne les rate pas celle-là.
63' : Les Allemands se ruent mais le tir de Schweini est détourné. Depuis 10 minutes, ils n'ont jamais été aussi dangereux. Alonso remplace Fabregas.
61' : : Ballack se bat. Il centre mais Kuranyi est trop court sur la tête. Est-ce que la capitaine va réveiller les siens ou terminer sur un rouge pitoyable?
60' : J ansen se bat bien sur le côté. Schweini remet vers Ballack qui patate à côté. Les Allemands bougent encore.
58' : : Hitzlsperger sort comme ça on aura plus à l'écrire. C'est Kuranyi qui rentre.
55' : Torres a failli nous faire le même coup mais cette fois Lehmann est dessus. Ballack a absolument envie de prendre son rouge pour imiter son idole Zidane. Klöse redonne un petit coup à Puyol pour toput à l'heure. Une finale de l'euro, ca ressemble à la cour de récré avec plus de poils.
54' : Lehmann détourne un tir de Xavi. Corner. Silva récupère et tire de loin. Ramos tente la talonnade. Ca ne donne rien.
53' : Ramos a vraiment de gros moments d'absence. C'est tout ou rien..
52' : Chrisitian Jeanpierre promet que la remise du trophée va être super "avec une petite surprise". L'angoisse nous étreint.
50' : Klöse pousse des gémissements le nez dans la pelouse. Simulation? Ah ben non, il a pris un énorme coup de pied entre les jambes et les hommes souffrent à l'unisson.
49: Même isolé, Torres arrive à prendre des ballons. C'est plus ce que c'était la défense allemande.
48' : Podoldski et Fabregas régalent sur leur côté. Les dernières passes n'y sont pas.
46' : Klöse bien lancé mais il est hors-jeu. Puyol lui met un petit coup gratos après le coup de sifflet. Histoire de...
46' : C'est reparti pour la deuxième mi-temps. Lahm a dû prendre une bonne soufflante dans les vestiaires puisqu'il est remplacé par Jansen poste pour poste. Ca déconne pas à la Mannschaft.
Mi-temps: Les Espagnols ont su concrétiser l'une de leurs seules actions grâce à la tête de Torrès. Les Allemands se retrouvent à courir après le score et à l'image de leur capitaine Ballack qui a les crocs sortis, ils n'ont pas du tout l'air d'aimer ça.
45' : Les Espagnols à 4 contre 3. Iniesta tricote trop. Corner. Ramos cherche lamentablement le penalty en se laissant tomber sur les genoux comme une grand-mère à l'église. Super...
41' : Ballack est bouillant. Il enchaîne les fautes comme dans un bon match de district écossais. D'ailleurs, ça fait pour Ballack et Casillas. Wenger assène qu'il aurait mérité d'être déjà sorti. Si on peut plus tacler un peu...
40' : Schweini trouve une faute sur le côté droit. Ballack est en train de se faire pomponner. Non, il revient. Le coup franc est repoussé. Sur le corner Casillas sort bien le ballon. Les Allemands pressent.
38' : Ballack is back. On attend l'égalisation des allemands sur un but de raccroc. Ah non , Ballack ressort.
35' : Ballack est touché. Il saigne sur le côté du terrain. Ca va pas fort pour les Allemands...
32' : QUEL BUUUUUUUUUUUUUUT de Torres. Lancé par Xavi, Torres se bat comme un fou bien aidé par Lahm et Lehmann qui ne s'entendent pas bien. Le joueur de Liverpool ne lâche rien et pique le ballon au-dessus du gardien allemand. Lahm a lâché son joueur et confirme son super niveau de défenseur.
31' : Fabregas tire sur son gardien d'Arsenal Lehmann. Le fourbe connaît ses points faibles. Parfois, avec Lehmann, il suffit de tenter.
29' : I l y avait une main de Capdevilla dans la surface sur un tir allemand. Les arbitres ne disent rien. Franck Leboeuf, un avis?
29' : Les Allemands ont eu du mal à se mettre dedans mais maintenant ils sont à bloc. Ca tacle, ca dégage quand il faut, ça combine... A l'image de Ballack.
27' : : Les Allemands réclamaient une main de Ramos dans la surface. Ramos est décidément dans tous les coups dans les deux sens. Ben là non, il n'y avait rien.
25' : Corner Allemand. Si l'histoire du foot est respectée, ils vont marquer sur une tête au moments où ils sont le plus dominés.  C'est-à-dire maintenant.
23: L'ACTION de ce début de match. Ramos centre, la tête de Torres touche la base du poteaut. Lehmann a eu très chaud. Que Torres est monté haut... Quand ça s'accélère, les défenseurs allemands sont bien aux fraises.
22' : Bon il suffit qu'on écrive qu'elle est pas mal cette finale pour que tout le monde commence à flipper et à s'observer.
20' : Torres subit les assauts des défenseurs allemands. Il est vraiment très isolé. Coup franc de Xavi. La tête de Torres passe au-dessu.
18' : Les images marquantes du match, c'est ici.
17' : Bon normal ça s'observe un peu mais elle est pas mal partie cette finale. Vous en pensez quoi?
16' : Larqué pense qu'on a failli assister au deuxième coup de théâtre de la soirée... C'est un métier...
15' : Metzelder manque de marquer contre son camps sur un centre d'Iniesta. Lehman a le bon réflexe. Oui, Lehmann a eu un réflexe. C'est son soir.
14' : Podolski a des jambes de feu. Dès qu'il récupère un ballon, il y a le danger entre les lignes espagnoles.
12' : Les Allemands sont vraiment dans le match. Ils ont le pied sur le ballon. Corner. Bonne sortie de Casillas. Les Espagnols n'aiment pas être dominés de cette façon.
11' : Ramos n'est vraiment pas dedans. Il fauche Podolski, les deux pieds décollés. L'arbitre ne dit rien, même pas un jaune. Franck Leboeuf aurait sûrement trouvé quelque chose à dire.
10' : : A l'Allemande, Hitzlsperger balance un tir aux 25 mètres. Ceux que l'équipe de France ne rentre jamais ou ne tente jamais. Pas dangereux mais ça rassure tout le monde sur l'identité du jeu
8' : Ballack met la misère à Puyol. Contrôle et grand pont. Son centre ne trouve personne. Pourtant pas un naïf le Puyol.
6' : Ramos a l'air de vouloir se rattrapper après sa bourde. Capdevilla est hors-jeu de 10 mètres. on a pas envie de se découvrir en ce début de match.
5' : Les Allemands rentrent dans le match. Beau une-deux de Lahm et Podolski sur le côté. Le latéral envoie son ballon n'importe après un centre en cloche.
3' : OUUULLALLLA Ramos remet n'importe comment sur son défenseur central, Klöse récupère mais pousse trop loin son ballon. Les Espagnols ont eu chaud. Il y a de la fébrilité.
2' : : Les Espagnols mobilisent le ballon. Les choses sont claires. L'Allemagne n'a pas l'air de paniquer. On a cogité du côté des tacticiens.
1' : Les Espagnols cherchent déjà à surprendre dans la profondeur. Ca peut aller vite.
20h45 : C'est parti pour la finale de l'euro. Ca va donner....
20h44 : l'ambiance est à la ferveur. "La plus grosse depuis le début de l'euro", selon nos envoyés spéciaux.
20h43 : Les Allemands sont chauds bouillants. Tiens, Löw a encore une jolie chemise blanche cintrée.
20h43 : Platini est à côté de Juan Carlos, dans la cour des grands le Platoche... Au tour de l'hymne allemand.
20h41 : L'hymne espagnol... Toujours pas de paroles mais de la ferveur...
20h40 : Les deux équipes entrent sur le terrain. Les supporters chantent Seven nation army. Allez les gars, on veut du beau foot à défaut de voir du Bleu.
20h38 : L'Euro se termine en chanson avec l'hymne officielle de cet euro par le beau gosse Enrique Iglesias. Oreilles sensibles s'abstenir. I glesias, ça ne sonne pas trop allemand...
20h35 : Il y a en tout cas une grosse différence athlétique entre les deux équipes. L'Allemagne est la deuxième formation la plus grande et la plus lourde. Les Espagnols sont les plus petits...
20h33 : En tout cas vous avez voté toute la journée sur 20minutes.fr. 52, 86% des 6470 votants voient l'Espagne gagner, 47,14% l'allemagne.
20h30 : Au vu des images où l'on aperçoit des petits chars symboliqant les équipes qui rejouent les matchs, on ne peut que militer pour l a fin des cérémonies... de clôtures comme d'ouvertures...
20h27 : Les Espagnols s'échauffent avec des exercices de conservation du ballon. Rien de tel qu'un peu de basique avant de s'attaquer au match de l'année...
20h24 : Bon alors vous la voyez comme cette finale. Des buts et du suspense comme France-Italie en 2000 ou un hold up et un seul petit but comme Portugal-Grèce en 2004. Dites-le nous dans les commentaires...
20h22 : Début de la cérémonie de clôture qui a le don de déprimer nos envoyés spéciaux sur place: "Il y a des gamins déguisés en homme sandwich et des especes de petits chars en ballon de baudruche."
20h15 : Selon le protocole l'Allemagne reçoit. D'après nos envoyés spéciaux, ça se voit dans les tribunes majoritairement  aux couleurs de la Mannschaft. Le milieu défensif Simon Rolfes est lui aussi à l'échauffement au cas où Ballack ou Frings se pètent sans doute.
20h13 : Les deux équipes sont à l'échauffement. Ballack va jouer alors que la rumeur d'un forfait courrait depuis quelques jour. Merci pour le bluff Joachim Löw. Villa sera bien forfait lui.
Avant-match : Après trois semaines de compétition, voilà enfin le Grand Soir… Celui qui va distinguer les maîtres du continent des perdants généralement oubliés dans la liesse de la victoire. Aragones a d’ailleurs prévenu ses troupes: la défaite ne les mènera qu’à l’anonymat. Après toutes ces années, le vieux tacticien n’a sans doute pas oublié la façon dont il s’est fait éreinter par la presse de son pays au lendemain de la défaite de la Roja contre la France en huitièmes de finale du mondial de 2006. Et puis les supporters de l’Espagne ont assez attendu. Depuis 1964 et leur dernier titre européen, l’équipe d’Espagne, souvent pétrie de talents, n’a pourtant rien gagné. Cette année, l ’Espagne a le mental , l es joueurs et la réussite… Une défaite serait trop cruelle.Les Allemands aussi en ont marre de rater les dernières marches. La Mannschaft a été battue en finale du mondial en 2002 par le Brésil. En 2006, elle a été sortie contre l’Italie en demi-finale sans que cette défaite ne douche l’enthousiasme de ses infatigables supporters. Cette année, tableau facile oblige et joueurs de classe dans toutes les lignes, l’ensemble des observateurs s’attendait à retrouver l’Allemagne en finale. Les joueurs de Joachim Löw n’ont pas failli, notamment lors d’une demi-finale compliquée contre la Turquie. Les Allemands, triple vainqueur de cette compétition, sont une nouvelle fois en haut de la côte. Ce serait trop bête de retomber tout en bas.Suivez avec nous le match de football de l’année sur 20minutes.fr. Préparez les boissons, les chips et les chants de supporters. Nous on s’occupe des commentaires du match. On va se régaler…