Ligue 1: Pas de but, un match nul... Et les Marseillais aussi... Revivez OM-Reims (0-0)

FOOTBALL C'était nul, mais vraiment très nul, cet OM-Reims en Ligue 1. L'OM perd une place et s'éloigne un peu du podium... 

J.S.-M.

— 

Les South Winners soutiennent le mouvement des gilets jaunes.
Les South Winners soutiennent le mouvement des gilets jaunes. — G. Julien / AFP

OM-Reims
Match terminé. 0-0. 

83e : C'EST CHAAAAAAUD POUR L'OM ! Une frappe enroulée d'Ojo passe tout près du poteau. Mandanda était battu, cette fois. Marseille est au bord de la rupture.

82e : ENORME PARADE  DE MANDANDA SUR SA LIGNE !!! 

80e : Thauvin fait une grosse faute sur Moussa Doumbia et les esprits s'échauffent... L'accrochage se prolonge.  Rainville ne sort pas de carton... Et Thauvin refait faute immédiatement, cette fois il est sanctionné. Attention à ce coup franc !

79e : PAYET TENTE LE CISEAU ! Il ne parvient pas à toucher ce centre de Sakai. 

78e : Très sale soirée au Vélodrome... On s'ennuie ferme (et on se les gèle, mais je me répète). 

 

71e : LE BETON > LE CHAMPAGNE. La défense de  Reims est  extrêmement solide... S'ils parviennent à tenir ce 0-0, les Rémois resteraient la 3e meilleure défense de Ligue 1 (l'OM étant 14e...)

67e : Attention mesdames et messieurs... La terreur des défenses Kostas Mitroglou s'apprête à rentrer en jeu. Il remplace Valère Germain. Le Vélodrome siffle... les deux. 

63e : OUH LALALA LA FRAPPE DE SAKAI ! On dirait que Thauvin lui a enseigné sa spéciale, c'était quasiment la même ! Ca passe juste au-dessus du but de Mendy. 

62e : On dirait que l'OM n'est pas loin de craquer... Reims n'a pas beaucoup d'occasions mais l'OM plus du tout... Chavalerin vient de tenter de déposer un coup franc entre la défense et Mandanda... Le portier marseillais s'en saisit ! 

52e : C'ETAIT CHAUD POUR L'OM, CE BALLON QUI TRAINE DANS LA SURFACE DE MANDANDA. Les Rémois semblent beaucoup plus dangereux en deuxième mi-temps. Chavarria vient d'obtenir un coup franc très bien placé en en rajoutant trois tonnes sur un micro contact avec Lopez

49e : Les South Winners enfilent leur « gilet jaune. » Il semblerait que nos amis les South Winners chantent désormais un refrain anti-Emmanuel Macron, sur l’air du fameux « Jean-Michel Aulas, on va tout casser chez toi. » On a mis nos meilleurs experts acousticiens sur le coup, on vous confirme ça très vite.

45e : C'EST REPARTI LES  AMIS (ALLEZ LA ON ECRIT EN ROUGE POUR SE MOTIVER)

45e : C'est la mi-temps ! 0-0, quelques sifflets au Vélodrome. Rien de bien méchant non plus, c'est loin d'être la guerre ouverte. Face aux «petits» de Ligue 1, les Olympiens nous ont habitués à se réveiller progressivement ces derniers temps. 

43e : Un petit but avant la mi-temps messieurs ? On se les gèle au Vélodrome, ça nous réchaufferait. Ca aurait pu le faire avec cette tête bien smashée par Valère Germain... mais qui est passée à deux bons mètres des buts d'Edouard Mendy. 

39e : Reims s'appuie sur Chavarria, en pivot... mais un peu esseulé aux avants-postes. En l'occurence, il a bien remisé en retrait, et Doumbia a pu frapper... Ce n'était pas bien compliqué pour Mandanda, qui continue de se rassurer après sa bourde de dimanche dernier. 

37e : Très jolie action de l'OM initiée par Payet (globalement dans tous les bons coups). Ca s'emmanche mal, toutefois, pour les Marseillais. Les défenseurs rémois ont bien pressé et les ont empêchés de frapper. 

29e : QU'EST CE QU'IL PARTAIT BIEN CE COUP FRANC DE PAYET ! Et Mendy sort une horizontale magnifique pour le sortir. 

24e : Première tentative pour Germain. Sa tête est trop molle. (Il va sans dire que « tête » ici c’est l’action footballistique, pas l’organe)

23e : Ça parlemente entre David Guion et Nicolas Rainville. C’est vrai que ce tacle de Thauvin sur Cafaro était limite limite. Globalement, Rainville est plutôt libéral depuis le début de la rencontre et siffle très peu.

20e : L'arbitre ne siffle pas après un accrochage Sheyi Ojo / Ocampos. Le stade gronde, quelques pétards claquent. 

18e : IL ETAIT BIEN TIRE CE CORNEEEEER ! Payet au premier poteau pour Rami, décidemment en feu. Très très très belle parade de Mendy, à bout portant. 

17e : IL EST LA BOUNA SARRHINHO DO BRASIL ! La petite roulette qui surprend Romao... 

14e : Rythme de jeu assez tranquillou pour l'instant... Les Rémois défendent plutôt bien, l'OM tient le ballon et tente d'accélérer par à-coup. A l'instant, un joli centre de Bouna Sarr pour Adil Rami. Mendy s'interpose. 

12e : Payet décale Thauvin, qui s'effondre... L'arbitre ne siffle pas. 

8e : Chavalerin, un peu facile, se balade dans la surface de réparation de l'OM. Sans conséquence. 

7e : OUH QU'IL EST CRADE CE BALLON EN RETRAIT DE BOUNA SARR. On a cru quelques secondes au remake du contre son camp de Francfort. Mandanda, bien pressé par un Rémois, a dû bazarder le ballon en touche directement. 

4e : LA GROSSE OCCASE ! Gustavo frappe de loin, c'est poussivement repoussé par Mendy. Ocampos ne parvient pas à frapper. C'est plutôt bien défendu par Foket. 

1e : Ocampos arme sa frappe en deux temps... C'est stoppé sans souci par Mendy. 

1e : C'est parti ! Avec la petite photo qui illustre ce que je viens de vous dire 

 

16h54 : Habituellement, c'est une tribune qui est totalement orange... Ce soir, on voit pas mal de jaune dans le Virage Sud. A peu près la moitié des «Winners» présents ce soir au Vélodrome portent un gilet jaune. Ils ont déployé une banderole «Winners avec le peuple». 

16h31 : Et voilà la compo du Stade de Reims pour les Picards qui nous lisent (par millions). 

 

16h30 : Comme prévu, les cadres de l'OM sont de retour. Adil Rami, Dimitri Payet, Lucas Ocampos et Florian Thauvin sont titulaires ce soir face à Reims. On a vu Dimitri Payet faire un long discours sur le terrain, avec toute l'équipe regroupée autour de lui. Pour ne rien vous cacher, j'ai aussi noté que Bouna Sarr regardait un peu dans le vague et n'avait pas l'air très concentré, pas plus qu'Adil Rami, focus sur ses chaussures. 

 

Salut à tous ! Ce n’est pas l’affiche du mois mais ce petit OM-Reims a beaucoup d’intérêt… Marseille a fait absolument n’importe quoi à Francfort, jeudi, en Ligue Europa : une défaite 4-0 avec deux buts contre-son-camp​. Et, surtout, un manque d’engagement criant. On s’était quand même amusé à leur trouver des excuses (Jean-Michel forceur). Et, surtout, on reconnaît que ça carbure correctement en Ligue 1, contre les « petites équipes » : Florian Thauvin vient de mettre un hat-trick à Amiens (victoire 3-1), après une boulette de Steve Mandanda. Sauf catastrophe, les deux internationaux seront titulaires cet après-midi au Vélodrome, où 50.000 personnes sont attendues, dont votre serviteur ! A tout de suite !