Ligue 1: Au bout d'une saison galère, Lille décroche son maintien

FOOTBALL En s'imposant samedi face à Dijon, le club nordiste est assuré de rester en Ligue 1 la saison prochaine...

Francois Launay

— 

Les Lillois fêtent leur maintien
Les Lillois fêtent leur maintien — D.Charlet/AFP
  • En battant Dijon, Lille a sauvé sa peau en Ligue 1 à une journée de la fin.
  • Le club finit bien une saison extrêmement compliquée.
  • Prochaine étape : le passage le 22 mai devant la DNCG qui en dira plus sur la santé financière du club.

Des pizzas ont bien fait leur entrée samedi soir dans le vestiaire lillois. Heureusement, ce n’était pas un clin d’œil au sponsor officiel de la Ligue 2. Non, si les Dogues avaient les crocs après le match, c’était bien pour fêter leur maintien en Ligue 1.

Vainqueurs de Dijon (2-1), les Lillois ont aussi vu les planètes s’aligner autour d’eux. Leur victoire combinée à la défaite de Toulouse à Bordeaux (4-2) et au nul de Troyes à Montpellier (1-1) leur garantit d’être sauvés une journée avant la fin de la saison.

« Mentalement, on est épuisés »

Un scénario auquel personne ne croyait encore il y a seulement trois semaines après une déroute à Marseille (5-1). Depuis, le LOSC a su relever la tête en enchaînant trois victoires de suite pour la première fois de la saison face à Metz (3-1), Toulouse (2-3) et donc Dijon (2-1).

De quoi avoir envie de faire la fête avec les 45.000 supporters du stade Pierre Mauroy venus assister à cette dernière. De quoi aussi pousser un ouf de soulagement après une saison éreintante et complètement folle. « Mentalement, on est épuisés. Franchement, ce maintien, c’est le travail de tout le monde », lâche Kevin Malcuit, le défenseur lillois.

Une saison complètement folle

On peut le croire sur parole car cette année, rien n’aura été simple pour le LOSC. Parti en début de saison avec des rêves de top 5 et  Marcelo Bielsa  sur le banc, le club nordiste aura lutté jusqu’au bout pour le maintien en changeant de coachs à deux reprises et en vivant beaucoup d’événements hors terrain.

Entre l’effondrement d’une barrière à Amiens, un envahissement de terrain musclé contre Montpellier, des grèves de supporters, une interdiction de recrutement hivernal par la DNCG ou encore des procès intentés au tribunal de commerce et aux prud’hommes par… Marcelo Bielsa, le LOSC aura connu une saison folle.

L’ombre de la DNCG plane sur le LOSC

En se maintenant, Lille aura quand même assuré l’essentiel. Même si son passage devant la DNCG le 22 mai provoque déjà quelques sueurs froides au vu de l’incertitude financière qui règne autour des comptes du club. La saison lilloise n’est peut-être pas encore terminée…