VIDEO. Moto GP: «Il n'a pas les couilles de venir s'excuser tout seul», grosse embrouille entre Rossi et Marquez

GROSSES CYLINDREES Les deux hommes se détestent copieusement...

J.L.

— 

Marc Marquez et Valentino Rossi ne s'adressent plus la parole depuis 2015.
Marc Marquez et Valentino Rossi ne s'adressent plus la parole depuis 2015. — Graham Holt/ProSports/S/SIPA

Belle ambi ce week-end lors du Grand Prix d’Argentine de Moto Gp, où Marc Marquez et Valentino Rossi ont encore fait étalage de leurs différends. Les deux hommes, qui ne se supportent plus depuis un incident au Grand Prix de Malaisie en 2015, ont ajouté un épisode à la légende dimanche.

Deux ans après le coup de genou de Rossi, c’est Marc Marquez qui a cette fois fait n’importe quoi tout le week-end, en dégommant un à un ses adversaires sur la piste de manière plus ou moins classieuse, avant de faire le gros forceur sur un dépassement à la corde sur l’Italien, obligeant ce bon Valentino à aller brouter l’herbe en bord de piste. Pénalisé (pour la troisième fois de la course !) pour cet excès d’engagement, Marquez a voulu s’excuser à chaud en se rendant dans le stand de l’Italien accompagné de ses managers. Il a été immédiatement renvoyé dans ses pénates par l’équipe de l’Italien, hors de lui.

« Il a commencé le vendredi avec Maverick, aux essais libres ! Heureusement Maverick l’a vu arriver et s’est écarté, sinon il chutait. Une fois ça peut arriver, mais cinq fois dans le week-end, c’est trop, a commencé Rossi, avant d’embrayer sur la tentative d’excuse de son rival : « C’est une blague. Premièrement il n’a pas les couilles de venir me voir seul à seul dans mon motor-home : il vient avec ses managers et devant toutes les caméras, parce que c’est ce qui est important pour lui. De moi il s’en fiche, donc je ne vais pas parler avec lui parce que je sais qu’il n’est pas vrai. » Vivement le prochain épisode.