Roger Federer perd sa place de n°1 et fera l'impasse sur Roland-Garros comme en 2017

TENNIS On commence à se dire qu'on ne reverra plus jamais le Suisse du côté de la Porte d'Auteuil...

W.P.

— 

Roger Federer n'ira pas à Roland-Garros
Roger Federer n'ira pas à Roland-Garros — Mario Houben/CSM/Shutte/SIPA

Les limites de Roger Federer étaient donc là. Vainqueur de l’Open d’Australie, de nouveau numéro un mondial depuis le tournoi de Rotterdam, le Suisse a fini par caler aux Etats-Unis sur la route des victoires. Après s’être incliné de fort belle manière contre Del Potro à Indian Wells, Fedex a craqué d’entrée contre l’improbable Thanasis Kokkinakis (175e à l’ATP) d’entrée à Miami. Et de surcroît perdu son fauteuil de leader du classement mondial, redevenu propriété de Rafael Nadal, sans même taper une balle.

Pas de terre, pas de Roland. Pas de Roland, pas de Roland

Conséquence, et non des moindres : Federer fera l’impasse sur la saison sur terre battue comme en 2017, ce qui signifie bien sûr pas de Roland-Garros​. Tant pis pour nous. Le patron du tennis a besoin de repos. « On a beaucoup discuté récemment [avec son équipe] pour voir un peu où on se trouve, et on a tous convenu qu’il était plus simple de rester sur deux surfaces que sur trois en ce moment. J’aimerais encore jouer le plus longtemps possible, et dans cette optique, on n’a pas pensé que le fait de jouer sur terre soit une bonne option », a-t-il déclaré après sa défaite, samedi.

Le retour du choc Nadal-Federer sur terre battue, ce n’est donc pas pour cette année. D’ailleurs, on n’exclut pas que ça n’arrive plus jamais.