Girondins de Bordeaux: Le patron des Lakers serait aussi dans le coup en cas de rachat

FOOTBALL Philip Anschutz, âgé de 78 ans, possède la 31e fortune des Etats-Unis…

C.C.

— 

Philip Anschutz avec David Beckham à Los Angeles.
Philip Anschutz avec David Beckham à Los Angeles. — Noel Vasquez / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Chaque jour, on en apprend un peu plus sur le possible rachat des Girondins de Bordeaux par des investisseurs américains. Ce mercredi, c’est l’identité de certains d’entre eux qui circule dans la presse. Selon France 3 Aquitaine, deux acheteurs sont en première ligne : Joseph DaGrosa -qui détient un fonds d’investissement à Miami- et surtout Philip Anschutz, propriétaire de l’équipe de basket des Los Angeles Lakers et de l’équipe de football des Los Angeles Galaxy.

>> A lire aussi : Bordeaux: Un investisseur américain serait bien intéressé par les Girondins

Ce dernier retient bien sûr beaucoup l’attention. Membre du parti Républicain, cet homme âgé aujourd’hui de 78 ans est la 31e fortune des Etats-Unis, rapporte Le Parisien. Il a fait sa fortune dans le pétrole et les chemins de fer. Philip Anschutz est donc déjà bien implanté dans le sport avec sa société « Anschutz Entertainment Group » outre-Atlantique, ou encore en Suède où il détient aussi un club de football. Les deux investisseurs américains seraient également intéressés par le Matmut Atlantique.

« Aucune solution n’est écartée. On est ouvert »

De son côté, Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, propriétaire du club, confirme dans Sud Ouest l’existence de discussions sur l’évolution du capital des Girondins de Bordeaux, sans identifier d’investisseur potentiel, mais en assurant que M6 serait « toujours là » si « en juin rien ne s’est passé ».

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: «Les fonds d’investissement, c’est un coup de poker», prévient l’économiste Pierre Rondeau

« Aucune solution n’est écartée. On est ouvert. On fera connaître assez rapidement nos décisions en la matière », ajoute-t-il, reconnaissant que « l’incertitude n’est jamais bonne. »