Gymnastique: Perpétuité pour l'ex-médecin Larry Nassar, coupable de multiples abus sexuels

JUSTICE L’ex-médecin sportif passera le reste de sa vie en prison…

W.P, avec AFP
— 
Larry Nassar
Larry Nassar — Paul Sancya/AP/SIPA

L’ex-médecin sportif Larry Nassar, accusé de multiples abus sexuels des jeunes gymnastes, a été condamné à la prison à perpétuité à l’issue d’un procès historique où les victimes ont livré des témoignages poignants de leur vie brisée.

Près de 160 témoignages de victimes

« Je viens de signer votre arrêt de mort », a lancé la juge Rosemarie Aquilina en prononçant une peine allant de 40 à 175 années de prison pour sept chefs d’inculpation. Cette sentence s’ajoute à une condamnation à 60 ans de réclusion pour pédopornographie, un autre volet de l’affaire qui a secoué le monde de la gymnastique américaine.

La juge a remercié les « survivantes » qui se sont succédé pour témoigner lors de ce procès hors-norme tenu à Lansing.

Au total, le tribunal a reçu près de 160 témoignages de victimes dont certaines, parmi les plus connues de la discipline, ont raconté à l’audience leur calvaire et la difficulté pour se reconstruire après avoir été « manipulées ». Taylor Livingston, une gymnaste, a raconté son « combat quotidien » contre le sentiment de culpabilité de n’avoir pas révélé les abus à son père, décédé l’an dernier.

>> A lire aussi : VIDEO. Agressions sexuelles: les victimes du Dr Nassar racontent leurs vies brisées «à jamais»

« A ta mort, tu iras en enfer », a-t-elle lancé à l’accusé. « Mais avant, tu passeras devant mon père, qui sait maintenant ce que tu as fait… Et là, tu vas souffrir ». Une autre, Amy Labadie, a affirmé avoir « perdu toute joie de vivre ».

Les plus grands noms de la gymnastique américaine contemporaine ont également raconté avoir subi, sans protester, les abus du médecin quand il prétextait administrer des soins médicaux.

Larry Nassar a demandé pardon à ses victimes

Dans une courte déclaration, Larry Nassar s’est excusé pour « la douleur, le traumatisme et la destruction émotionnelle » qu’il a fait subir à ses victimes. Le médecin, considéré comme un « faiseur de miracles », a agi en toute impunité pendant près de deux décennies, jusqu’aux premières révélations en 2016.

L’affaire a fait tomber plusieurs têtes au sein de la Fédération américaine de gymnastique, USA Gymnastics, accusé d’avoir tardé à dénoncer les agissements de son médecin-chef. Et le comité national olympique, où Nassar officiait également, est désormais dans la ligne de mire.