Tennis : En ce moment, Nick Kyrgios est meilleur sur Twitter que sur les courts

PUNCHLINE A défaut d'être bon sur les courts, l'Australien brille de mille feux sur Twitter...

William Pereira
— 
Nick Kyrgios à Wimbledon
Nick Kyrgios à Wimbledon — Mike Frey

Eliminé dès le premier tour du Masters 1000 de Toronto par le jeune Denis Shapovalov, Nick Kyrgios est plus occupé à enflammer Twitter qu’à s’entraîner pour gommer les imperfections de son tennis. En l’occurrence, le joueur australien goûte ces temps-ci aux joies du phénomène Pokémon Go et ne s’en cache pas.

« Je suis plus excité par l’éclosion d’un œuf [dans Pokémon Go] que par une balle de break convertie », a ainsi tweeté Nick Kyrgios. De quoi susciter l’indignation d’un fan visiblement excédé par le manque de professionnalisme de son idole.

« Je ne pense pas que Nole ou Fedex attrapaient des Pokémon quand ils étaient n°1 », lui a rétorqué ce même fan. Insuffisant pour entamer le second degré du 19e joueur mondial.

« Est-ce que Fed ou Nole ont un Leviator [un Pokémon rare] à 2000 points de combat ? Je ne pense pas… »

>> A lire aussi : VIDEO. Wimbledon: Le tweener lob de l'enfer de Nick Kyrgios

« Gros tweet pour un joueur classé 388e mondial »

Plus récemment, l’Australien s’est payé son confrère canadien Philip Bester, qui a rebondi sur les précédents tweets de Kyrgios sur Pokémon Go en faisant référence à la défaite de ce dernier contre le jeune Shapovalov. Erreur monumentale.

« Denis Shapovalov, l’un des Pokémon les plus rares par ici. » Le tweet n’est pas resté sans réponse très longtemps.

« Gros tweet pour un joueur classé 388e mondial. » Dans le jargon, on appelle ça un tacle à la Cyril Rool. Intimidé, Philip Bester n’insiste pas, et essaye de mettre un terme à la querelle. En vain.

Bester : « Merci mec, on devrait prendre une bière ensemble un de ces quatre »

Kyrgios : « Je ne pense pas que l’on puisse [prendre une bière], à cause de nos emplois du temps un peu différents. »

L’avenir de l’Australien est tout tracé. Dans dix ans, on reparlera de lui en tant que champion incontesté de la 59e édition de Rap Contenders.