Les Olympiens attendent Paris pour rebondir

Sandrine Dominique - ©2007 20 minutes

— 

Grises mines, hier, à la Commanderie lors du décrassage. La gifle reçue mercredi à domicile face à Nice (0-2, 6e journée

de L1) a du mal à être digérée. « C'est plus qu'un incident de parcours, car il y a eu un manque d'investissement. C'est un naufrage collectif », déplore le coach Albert Emon. Dans ces conditions, difficile de préparer sereinement le déplacement couperet à Paris dimanche, pour la 7e journée de L1. « D'autant plus que les Parisiens ont réussi un excellent résultat au Mans mercredi [0-2], ils seront donc en confiance, poursuit Emon. Mais le PSG reste un derby. Il y a toujours un bon coup à jouer lors de ces grands matchs. » Paris tomberait-il alors à point nommé pour rebondir ? « C'est une super opportunité qui se présente en effet, renchérit l'ex-Parisien Lorik Cana. Car même si la défaite face à Nice est difficile à encaisser, on ne va pas baisser les bras. Une victoire dimanche peut nous propulser à nouveau vers le haut du tableau. »

Reste à savoir si les Olympiens auront les ressources morales pour repartir du bon pied. « Le mental est l'élément de base des joueurs professionnels, analyse Cana. Mais il y a aussi le collectif et la réussite, qui jouent énormément. Il faut essayer de retrouver notre cohésion d'ensemble afin qu'ensuite chaque individualité reprenne confiance et rehausse son niveau de jeu. » Et pour remobiliser leurs troupes, les dirigeants marseillais ont décidé d'une mise au vert qui devait prendre effet dès hier soir. Côté infirmerie, le défenseur Gaël Givet

- sorti face à Nice dès la 14e minute - souffre d'une contracture au mollet mais devrait tenir sa place au Parc des Princes. Un doute plane toujours, en revanche, sur la participation de Djibril Cissé (élongation à la cuisse gauche). Son état « est en bonne évolution », dixit Emon. Néanmoins l'attaquant devra passer des tests samedi et dimanche qui détermineront s'il est apte ou pas à rejouer.