Attentats à Paris: Belgique-Espagne annulé, Salah Abdeslam aurait été aperçu à côté du stade

FOOTBALL La nation numéro 1 au classement Fifa devait affronter ce mardi les champions d'Europe à Bruxelles...

R.B. avec AFP

— 

L'équipe de Belgique de football avant le match contre l'Italie le 13 novembre 2015.
L'équipe de Belgique de football avant le match contre l'Italie le 13 novembre 2015. — Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Le match de football amical prévu ce mardi soir à Bruxelles entre la Belgique et l'Espagne a été annulé, sur recommandation du centre de crise national, à la suite des attentats sanglants de Paris, a-t-on appris de source officielle dans la nuit de lundi à mardi.

Le Centre de crise, qui dépend du ministère belge de l'Intérieur, a recommandé l'annulation de la rencontre après que l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) a relevé lundi soir le niveau d'alerte terroriste à un niveau 3, ou grave, pour l'ensemble du pays (menace possible et vraisemblable).

Selon Het Nieuswblad, Salah Abdeslam, terroriste présumé actuellement en fuite, aurait été aperçu à côté du stade du Roi Baudouin. L'homme, suspecté d'avoir fait partie du groupe qui a attaqué les terrasses de plusieurs restaurants et bars parisiens. Le quotidien flamand explique l'un des deux hommes venus chercher Abdeslam dans la capitale française, aurait expliqué à la police l'avoir déposé aux abords de l'enceinte.

>> A lire aussi : L'UEFA n'est pas inquiète pour la tenue de l'Euro 2016

«Cette menace concerne particulièrement les lieux avec une forte concentration de population», précise le communiqué de l'Ocam.

«Une présence policière visible et renforcée a été demandée pour tous les grands événements avec une sensibilisation accrue de chacun. Une vigilance est également demandée à tous les citoyens», ajoute le centre de crise.

«Les décisions sont prises par le centre de crise, qui regroupe tous les services de sécurité», a indiqué une source gouvernementale belge à l'AFP, en confirmant que le match était annulé.

>> A lire aussi : Après les attentats, les Bleus veulent montrer qu'«ils sont fiers d’être français»

L'Union belge de football (URBSFA) a également confirmé l'annulation de la rencontre amicale.

«En toute fin de soirée, l'URBSFA a été contactée par le gouvernement, qui a formulé la recommandation de ne pas organiser le match Belgique - Espagne ce mardi soir», a indiqué l'Union Belge, citée par l'agence Belga.

L'équipe d'Espagne s'était pourtant entraînée lundi soir au stade du Roi Baudouin à Bruxelles/Gert Vanden Winjgaert/AP/SIPA

«En concertation avec les instances compétentes et l'équipe nationale espagnole, l'URBSFA a décidé d'annuler la rencontre», a-t-elle ajouté.

«Nous déplorons vivement qu'un tel match amical entre deux équipes motivées soit annulé si tardivement et nous comprenons la déception des nombreux supporters. En tenant compte de ces circonstances exceptionnelles, nous ne pouvons toutefois prendre aucun risque en matière de sécurité de nos joueurs et supporters», a expliqué l'URBSFA.

Près de 50.000 personnes étaient attendues mardi soir au stade Roi Baudouin pour ce match opposant l'équipe de Belgique, numéro un au classement de la FIFA, aux champions d'Europe en titre espagnols.

Après les attentats perpétrés vendredi à Paris, l'Ocam avait déjà recommandé une vigilance accrue des services de police pour les grands événements publics. La tenue de la rencontre avait néanmoins été provisoirement maintenue.