VIDEOS. Avant Clermont-Toulon, il y a eu (beaucoup) d’autres finales franco-françaises de Coupes d’Europe

RUGBY Et souvent à l'avantage de Toulouse…

B.V.

— 

Biarritz face à Toulouse en finale de la Hcup 2010 au Stade de France
Biarritz face à Toulouse en finale de la Hcup 2010 au Stade de France — REAU ALEXIS/SIPA

C’est en rugby que clubs français dominent l’Europe. Depuis le début des compétitions européennes, en 1996, de nombreux clubs français se sont affrontés pour en finale de ce qu’on appelait alors la Hcup, avant que Toulon et Clermont ne recommencent samedi pour s’offrir la première Coupe d’Europe nouvelle génération. 20minutes revient en video sur ces moments d’histoire du sport français, où pour une fois, il n’est ni question d’Allemands, d’Anglais ou d’Italiens.

Les précurseurs: Les finales de Challenge Européen en 1997, 1998, 1999 et 2000

On en parle pas, ou presque jamais, mais il existe une Coupe UEFA du rugby. Ca s’appelle la Challenge Cup et lors des quatre premières éditions, en 1997, 1998, 1999 et 2000, on n’a retrouvé que des clubs français en finale, pour des victoires de Bourgoin, Colomiers, Montferrand et Pau.


La plus marquante de ces quatre finales reste sans doute celle remportée par Clermont dans une sorte de derby face à Bourgoin devant près de 32.000 personnes au Stade Gerland… dont il est impossible de retrouver une vidéo. Alors on a la Une de «La Montagne» du lendemain (trouvée sur le site des Cybervulcans).


La première: Quand Toulouse s’occupe de Perpignan… à Dublin (2003)

C’est la première finale franco-française de l’histoire de la Hcup. Le Stade Toulousain, déjà vainqueur de la première Coupe d’Europe en 1996 (sans les Anglais, alors ça compte pas vraiment), s’impose face à Perpignan sans trop de suspense (19-0 à la mi-temps) dans le mythique Lansdowne Road de Dublin, qui sonne très creux, avec seulement 29.000 spectateurs.

La plus longue: Les Prolongations entre Toulouse et le Stade Français (2005)

Deux ans plus tard, Toulouse remet ça. Mais cette fois, ce fut nettement plus dur. Comme face à Cardiff en 1996, le Stade Toulousain l’emporte après prolongations face au Stade Français de Max Guazzini. Et c’est Frédéric Michalak qui égalise à quelques minutes de la fin pour envoyer Toulouse en prolongations, avant de claquer le drop assassin en fin de match.

La plus cocorico: Une finale Toulouse-Biarritz au Stade de France (2010)

C’est la seule finale de Coupe d’Europe a avoir eu lieu au Stade de France, et elle opposait deux clubs de l’hexagone. Encore une fois, c’est Toulouse qui s’est imposé, cette fois-ci face au Biarritz Olympique (21-19). Avec un gros match cette fois de David Skrela.

La plus hold-up: Toulon assassine Clermont (2013)

La première version de la finale qu’attend toute l’Europe samedi. Les deux meilleures équipes européennes de ces dernières années se sont déjà affrontées en 2013, à l’Aviva Stadium de Dublin. Largement dominateurs sur tout le match, les Clermontois laissent filer le match sur un avantage mal joué et un essai un peu offert au RCT à un quart d’heure de la fin. «Pour moi ça représente un hold-up, cette victoire n'est pas forcément méritée, reconnait deux ans plus tard Mourad Boudjellal, le président Toulonnais. Dans les quinze dernières minutes, il y a au moins une pénalité que l'arbitre doit siffler contre nous. Je l'ai toujours reconnu.»