Au Nord, de la friture sur la Ligue

BASKET FEMININ La lutte finale. Ce soir, les cinq clubs nordistes engagés en Ligue féminine s'attaquent à la 25e et avant...

Antoine Maes

— 

La lutte finale. Ce soir, les cinq clubs nordistes engagés en Ligue féminine s'attaquent à la 25e et avant-dernière journée de Championnat, qui se terminera ce week-end. Avec des duels tout en haut, et tout en bas.

USVO et ESBVA : un, deux, ou trois ? Valenciennes et Villeneuve-d'Ascq, respectivement 2e et 3e, peuvent toujours espérer prendre la tête de la phase régulière. Il faudrait pour cela que Bourges s'incline à domicile contre Calais lors de la dernière journée. A égalité de points, les deux phares nordistes devraient donc se disputer les deux derniers accessits sur le podium. Si les deux clubs remportent leurs deux derniers matchs (à Saint-Amand et contre Clermont pour l'ESBVA, à Challes et à Tarbes pour l'USVO), ce sont les Valenciennoises qui devraient terminer dans le sillage de Bourges, en vertu d'un point-average nettement positif (393 contre 240). Pour l'USVO et l'ESBVA, qui battra de toute façon son meilleur classement en phase régulière (4e), le seul avantage résidera dans la perspective de rencontrer un adversaire plus faible en quarts de finale.

Saint-Amand ou Calais avec Arras ? La 12e place est la dernière qualificative pour les play-offs. Arras, actuellement 11e du classement, reçoit Mondeville ce soir et est quasiment qualifié. Saint-Amand (12e), qui accueille l'ESBVA puis ira à Nice, n'a que deux points d'avance sur Calais (13e). Le COB, sauf cataclysme, ne descendra pas, puisque Nice a quatre points de retard.