Le Paris-SG n'est pas encore au sec

FOOTBALL Tout juste sorti de la zone dangereuse grâce à sa victoire à Lens (1-2) dimanche soir, le PSG doit poursuivre...

Sébastien Bordas

— 

Tout juste sorti de la zone dangereuse grâce à sa victoire à Lens (1-2) dimanche soir, le PSG doit poursuivre sur sa lancée. Une chose que n'ont pour l'instant jamais réussi à faire les Parisiens cette saison, puisque leur seule série de deux victoires (Monaco, puis Nancy en février) a été suivie d'une rechute terrible (quatre défaites consécutives). La leçon, maintes fois récitée, est désormais bien ancrée dans la tête de chaque joueur. « On a démontré notre envie de gagner et de s'en sortir. Mais on ne peut pas s'enflammer, même après une belle victoire chez le deuxième du Championnat », fait remarquer Amara Diané. Avec deux semaines et la quasi-totalité de son effectif sous la main, Paul Le Guen a en tout cas profité de la mini-trêve internationale, qui lui a permis de concocter une équipe de départ sans Pauleta, Mendy, Gallardo et Kalou.Capable de prendre les trois points à Lens, le PSG s'attaque désormais à son prochain défi : le Parc des Princes. Les Parisiens, défaits par Saint-Etienne et Auxerre lors de leurs deux dernières sorties à domicile, savent que le maintien se jouera également à la maison. « Cette victoire nous rend optimistes en vue de la réception du Mans samedi. Il va falloir surmonter notre peur et être plus fort mentalement, prévient Le Guen, qui voit enfin quelques raisons de croire en des jours meilleurs. On retrouve notre effectif au complet et on prend un peu d'air pour le maintien, même si cela ne nous suffit pas pour être tranquille. » Mais le PSG sera-t-il un jour tranquille ?

fondation Plusieurs membres du PSG, dont Mickaël Landreau, Jean-Philippe d'Hallivillée (directeur de la sécurité) ou Candice Prevost (joueuse de l'équipe féminine) participeront aujourd'hui à Clairefontaine à un forum sur le fair-play dans le football.