Dopage: Enquête sur la Française Laila Traby, l'athlète crie au complot

ATHLETISME La médaillée de bronze du 10.000m lors des derniers championnats d'Europe fait l'objet d'une enquête pour dopage...

avec AFP

— 

La Française Laila Traby lors des derniers championnats d'Europe, en août 2014, à Zurich.
La Française Laila Traby lors des derniers championnats d'Europe, en août 2014, à Zurich. — FRANCK FIFE / AFP

Laila Traby, médaillée de bronze sur 10.000 m à l'Euro d'athlétisme en août, fait l'objet d'une enquête pour dopage après la découverte d'EPO dans un appartement qu'elle occupe, affirme le journal L'Equipe, alors que l'athlète française se dit victime d'un «complot». Selon L'Equipe, de l'EPO et d'autres produits en cours d'analyse ont été découverts lors d'une perquisition menée vendredi par la gendarmerie dans un appartement occupé par Traby à Font-Romeu (Pyréées-Orientales), où elle se trouve en stage.

«Je suis accusée à tort (...) Je suis victime d'un complot»

L'Equipe affirme que Traby a été placée en garde à vue, avant de ressortir libre, et qu'elle a subi un contrôle antidopage dont les résultats seraient connus en fin de semaine. «Je suis accusée à tort (...) Je suis victime d'un complot. On m'a bien piégée, c'est un coup monté de toutes pièces», a réagi Traby sur sa page Facebook, assurant qu'elle était « une athlète intègre et propre». «Plusieurs personnes étaient présentes avec moi à ce stage», fait-elle valoir, en estimant que ces personnes étaient susceptibles «d'être impliquées dans cette affaire de près ou de loin».

La Fédération française d'athlétisme (FFA) n'a pas souhaité commenter cette affaire. «C'est encore une enquête en cours», a déclaré  un porte-parole de la Fédération. La gendarmerie n'a pas non plus souhaité faire de commentaire. Laila Traby, 35 ans, née au Maroc, est arrivée en France en 2005 et a été naturalisée depuis. Championne de France de cross, Traby s'est révélée cet été en décrochant la médaille de bronze sur 10.000 m à l'Euro de Zurich, le 12 août, derrière la Britannique Jo Pavey et une autre Française, Clémence Calvin.