La «plaisanterie» qui irrite Roussillon

FOOTBALL Une histoire rocambolesque. Ce matin, par le biais de ses cabinets d'avocats, le président du FC Nantes Rudi Roussillon a décidé de déposer plainte pour « diffusion de fausses nouvelles ». En cause : les allégations d'un certain Pierre Zerhat. Ce doc...

©2006 20 minutes

— 

Une histoire rocambolesque. Ce matin, par le biais de ses cabinets d'avocats, le président du FC Nantes Rudi Roussillon a décidé de déposer plainte pour « diffusion de fausses nouvelles ». En cause : les allégations d'un certain Pierre Zerhat. Ce docteur en droit, âgé de 50 ans, passionné de football (ex-président du club de Plessis-Trévise entre 1998 et 2006) et du FC Nantes, raconte en effet avoir été contacté à la fin de l'année 2006 par deux représentants de l'actionnaire majoritaire du club, Serge Dassault, pour reprendre la présidence du FC Nantes. « On m'a demandé si j'étais intéressé par ce poste, j'ai répondu oui. Mais je n'ai plus de nouvelles depuis », précise le juriste.De son côté, l'actuel président, Rudi Roussillon, s'indigne contre ce qu'il considère comme « une tentative de déstabilisation ». « La situation sportive de l'équipe (18e en L1), qui s'est arrangée, ne plaît pas à tout le monde, explique-t-il. Dans le milieu sportif et économique, certaines des choses qui se font ne sont pas très sportives ! » Roussillon affirme ne pas connaître Zerhat et ne comprend guère la situation. « Je crois qu'il faut arrêter de dire n'importe quoi. J'espère que c'est une plaisanterie. Ou c'est peut-être quelqu'un qui se fait abuser. » Cherche-t-on alors à nuire à Roussillon à l'intérieur même du groupe Dassault ? Et à cette fin, se sert-on de Pierre Zerhat ? « Je me pose aussi cette question désormais ! », confie ce dernier, qui n'exclurait pas de « partager la présidence avec Rudi Roussillon ».

Philippe Audouin et David Phelippeau