VIDEO. Ligue des champions: Totti cultive sa légende... Porto maître du suspense...

FOOTBALL Plusieurs faits marquants ont agrémenté la soirée de Ligue des champions de mardi...

N.C.

— 

A 38 ans, Francesco Totti est devenu le joueur le plus âgé à marquer en Ligue des champions, lors du match Manchester City-AS Rome (1-1) le 30 septembre 2014.
A 38 ans, Francesco Totti est devenu le joueur le plus âgé à marquer en Ligue des champions, lors du match Manchester City-AS Rome (1-1) le 30 septembre 2014. — OLI SCARFF OLI SCARFF / AFP

Retour sur les faits marquants d'un mardi soir de Ligue des champions, qui a notamment vu le PSG s'imposer 3-2 face au FC Barcelone, mais pas que.

Des «vieux» au top

Les vieilles gloires du football européen se portent bien. En permettant à son équipe de toujours, l'AS Rome, d'égaliser sur le terrain de Manchester City, Francesco Totti est devenu à 38 ans le plus vieux joueur à marquer en Ligue des champions. «Il capitano» a ainsi effacé des tablettes Ryan Giggs, buteur à 37 ans avec Manchester United.

Un autre record a également été battu, mardi. Malgré la défaite des siens, Xavi n'a pas tout perdu au Parc des Princes. En entrant en jeu en cours de seconde période, le milieu espagnol a disputé son 143e match de Ligue des champions. Soit un de plus que son compatriote, Raul.

Porto en mode remuntada

Avec deux buts d'avance à la 89e, les joueurs du Shakthar Donetsk pensaient bien réussir l'une des performances de la soirée au stade du Dragon de Porto. C'était sans compter sur Jackson Martinez. Le buteur colombien, entré en cours de jeu à la place de Vincent Aboubakar, a d'abord transformé un penalty pour y croire, un peu. Puis l'improbable retour s'est matérialisé tout au bout des arrêts de jeu, à la 93e, lorsqu'il a coupé un centre tendu au premier poteau. De quoi permettre aux Portugais de conserver la tête du groupe H, devant le BATE Borisov, vainqueur de Bilbao (2-1).

Retour gagnant pour Mourinho au Sporting

De retour au club où il a fait ses premiers pas d'entraîneur, José Mourinho n'a pas fait dans les sentiments. Grâce à une froide victoire (1-0), ses hommes ont pris la tête du groupe G, devant Maribor et Schalke. Ce succès aurait pu être plus large si l'Allemand Andre Schurrle n'avait pas été dans un de ses soirs où il rate tout ce qui se présente. Entre frappe à côté alors qu'il se trouvait seul au second poteau et tir dans les tribunes à six mètres du but, l'Allemand n'a pas vraiment marqué des points dans la course au remplaçant numéro 1 de Diego Costa.

Marquinhos, ce héros

Ce fut l'un des grands moments de la victoire du PSG contre Barcelone. Malmené dans les vingt dernières minutes, les Parisiens ont bien failli concéder le match nul. Heureusement pour eux, le défenseur Marquinhos a sorti LE tacle de la soirée. Alors que tout le monde voyait la reprise de Jordi Alba au fond des filets, le Brésilien est sorti de nulle part pour préserver la cage de Sirigu. La rage de ce grand timide après ce geste décisif fait également plaisir à voir.