Coupe du monde 2014: Louis van Gaal encensé après son coaching gagnant contre le Costa Rica

FOOTBALL Le sélectionneur néerlandais a fait entrer son gardien remplaçant juste avant la séance de tirs aux buts...

N.C.

— 

Le sélectionneur néerlandais Louis van Gaal après la victoire contre le Costa Rica en quart de finale de la Coupe du monde, le 5 juillet 2014.
Le sélectionneur néerlandais Louis van Gaal après la victoire contre le Costa Rica en quart de finale de la Coupe du monde, le 5 juillet 2014. — DAMIEN MEYER / AFP

On appelle ça un coup de poker. Incapables de franchir la muraille Keylor Navas, samedi, en quart de finale de la Coupe du monde, les Pays-Bas ont eu besoin de la séance de tirs aux buts pour enfin concrétiser leur large domination contre le Costa Rica. Et ce dimanche matin, le grand bonhomme de cette séance dont on parle partout n'est pas un joueur, mais bien Louis van Gaal, le sélectionneur Orenje.

A une minute de la fin des prolongations, le futur entraîneur de Manchester United a surpris tout le monde en faisant sortir son gardien, Jasper Cillessen, pour faire entrer sa doublure, Tim Krul. Le gardien de Newcastle n'avait pas joué une seule minute dans cette Coupe du monde. Un coup de bluff inédit à ce niveau.

 


La suite a donné raison à van Gaal, puisque Tim Krul a arrêté deux penalties costariciens et permis aux siens de se qualifier pour les demi-finales. «Cela s'est avéré être un coup de maître», a réagi le journal néerlandais Volkskrant. Selon le quotidien populaire De Telegraaf, la victoire des Pays-Bas porte la «marque en or» de Louis van Gaal: «Dans le sport de haut niveau, le succès ne tient parfois qu'à un fil. Cela tient parfois à la chance et parfois cela vient d'un sixième sens».