Mondial 2014: Le film de la soirée des Bleus en déclarations

FOOTBALL Revivez moments forts par moments forts la victoire face au Honduras, vues par les joueurs…

B.V., à Porto Alegre
— 
L'équipe de France avant le match face au Honduras, le 15 juin 2014
L'équipe de France avant le match face au Honduras, le 15 juin 2014 — Jon Super/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Porto Alegre (Brésil),

Les Bleus ont réussi leur entrée en matière. Au terme d’une rencontre mouvementée face au Honduras (3-0), les joueurs de l'équipe de France décrivent moments forts par moments forts comment s’est déroulée leur première soirée de compétition au mondial brésilien.

20h - Griezmann est titulaire: «Le coach est venu me parler hier»
Antoine Griezmann (ailier de l’équipe de France): «Hier, le coach est venu me parler. J’étais prêt. Je veux juste prendre les minutes qu’on va me donner,  essayer de profiter, prendre du plaisir. Si j’ai bien dormi? Nickel. J’avas juste envie d’être sur le terrain, de jouer et réaliser mon rêve.»

20h55 - Pas d’hymnes dans le stade: «C’est n’importe quoi»
Olivier Giroud (attaquant): «C’est n’importe quoi. On nous demande de respecter plein de protocoles et voilà… Après, un problème de sono peut arriver et j’ai trouvé ça sympa d’entendre le public chanter l’hymne (plus tard dans la rencontre).»

21h20 - Les Bleus ratent des occasions: «C’était compliqué jusqu’à ce qu’on trouve l’ouverture»
Didier Deschamps (sélectionneur): «On a joué contre une équipe hondurienne avec beaucoup de qualités, qui a beaucoup défendu avec beaucoup d’agressivité. Jusqu’à ce qu’on trouve l’ouverture avant la mi-temps, c’était compliqué, même si on a touché deux fois la barre transversale.»

21h25 - Pogba passe proche de l’expulsion: «Je me suis dit aïe aïe aïe»
Moussa Sissoko (milieu): «Sur l'action, c'était chaud. Je me suis dit aïe, aïe aïe en espérant que l'arbitre soit clément et ne l’expulse pas. Tant mieux pour nous.»

21h45 - Penalty, carton rouge et but de Benzema: «Ca change la donne»
Didier Deschamps: «Evidemment, le penalty et l’exclusion juste avant la mi-temps ont changé la donne. Et en deuxième, on a eu beaucoup plus d’espaces, plus de liberté.»

22h02 - But validée grâce à la Goal-Line Technology: «Sur la montre de l’arbitre, il y avait goal»
Yohan Cabaye (milieu): «Simplement, je pense que si l’arbitre l’a accordé dès le début c’est que sur sa montre il y avait le ‘goal’. Après il y a eu confusion quand on a vu no goal (sur l’écran géant). D’où je me situe, j’ai cru voir le ballon rentré et j’avais raison.»

22h25 - 3-0, encore Benzema: «Je suis très content et très fier»
Karim Benzema (attaquant): «J'avais dans la tête de faire un bon match, de gagner, tout en essayant de jouer mon foot sans pression, ce que j’ai fait ce soir. Je suis très content et très fier. Mais le plus important, c'est la victoire. Certains me jugent sur mon nombre de buts mais pour moi, la manière dont je joue compte beaucoup.»

22h50 - Fin du match, retour au vestiaire: «Pas d’euphorie particulière»
Didier Deschamps: «C’était de la joie mesurée, il n’y a pas eu d’euphorie particulière. Les joueurs savent que la route est longue, dans cinq jours, il faudra qu’on soit encore à notre meilleur niveau.»

23h00 - Premier debrief: «Une belle entrée en matière»
Blaise Matuidi (milieu): Ca commence très bien. C’est vraiment une belle entrée ne matière. On a fait un bon match. On a eu 10 premières minutes de flottement mais pour beaucoup, c'était notre première en Coupe du monde. Puis on s'est lâché, on s’est créé beaucoup d’occasions. On gagne 3-0, on prend les 3 points et on n’encaisse pas de but. C était le plus important. On a fait ce qu’il fallait.»

23h05 - On bascule sur le prochain match: «Rien à foutre du résultat de la Suisse»
Mamadou Sakho (défenseur):
 «Il faut rester calmes, sereins, bien se reposer pour le match suivant. Rien à foutre du résultat de la Suisse (rires). Ce qui m’intéresse, c’est l’équipe de France. Objectif 1ere place? Disons qu’on a envie de gagner tous les matchs…»