Ligue 1: Pour François Clerc, Saint-Etienne n’a «pas assez d’avance pour crier victoire»

Stéphane Marteau à Saint-Etienne

— 

François Clerc lors du match entre Saint-Etienne et Paris le 18 décembre 2013.
François Clerc lors du match entre Saint-Etienne et Paris le 18 décembre 2013. — JEFFROY GUY/SIPA

En infligeant sa première défaite de l’année au club monégasque, ce samedi, à Geoffroy-Guichard (2-0), les Verts se sont emparés provisoirement de la troisième place du classement et ont confirmé leurs ambitions européennes, même si François Clerc estime que la route est encore longue avant d’atteindre leur but.

Que vous inspire ce succès face à Monaco?

Nous avons réalisé un très bon match et une bonne opération. Battre Monaco, ce n’est pas donné à tout le monde. Cette équipe fait un parcours extraordinaire. Mais nous montrons que nous ne sommes pas là par hasard car nous avons quand même une équipe de qualité. J’espère qu’on pourra compter sur nous jusqu’à la fin du championnat.

Défensivement, l’équipe a encore montré qu’elle était très solide…

Nous avons bien travaillé et Steph (Ruffier) a aussi effectué de très beaux arrêts. Nous avons été très efficaces. C’est un peu notre marque de fabrique. Nous n’avons pas de grandes stars, mais nous avons beaucoup de solidarité et nous l’avons montré ce soir. Contre une telle équipe, si on n’est pas concentré et si on ne s’entraide pas, forcément on prend des buts. Ce soir, cela nous a souri. Tant que nous serons aussi solides, nous aura de bonnes chances de prendre des points et de gagner des matchs.

Les Verts ont-ils réalisé leur meilleur match de la saison?

Je ne sais pas. C’est une belle performance. Nous avons réalisé d’autres bons matchs, mais peut-être pas dans la continuité. Nous pouvons savourer cette victoire, mais il faudra la bonifier contre Lorient qui est une équipe qui ne nous réussit pas beaucoup chez elle sur son synthétique.

Est-ce que vous partagez la réaction de votre entraîneur qui recommande de rester modeste?

Bien sûr. Il faut toujours être modeste car le foot ça va très vite. Il faut toujours se remettre en question sinon le retour de bâton arrive très vite. Mais nous sommes assez expérimentés pour le savoir. Il nous reste onze matchs difficiles. Nous aurons le temps de perdre des points et d’en gagner, comme toutes les autres équipes. Ce n’est pas parce que nous avons battu Monaco que nous allons battre tout le monde. Le bon test, ce sera la semaine prochaine à Lorient.

Pensez-vous de plus en plus au podium?

Notre objectif a toujours été d’être européen à la fin de la saison. Si nous pouvons finir troisième, nous essaierons de finir troisième. Mais nous savons aussi qu’il y a de grosses équipes qui vont se battre avec nous. Nous n’avons pas assez d’avance pour crier victoire. Il reste plus de trente points à prendre. Tous les matchs sont difficiles d’autant que nous gagnons rarement les matchs facilement en étant dans un fauteuil. Donc restons humbles, continuons à travailler et nous reparlerons de ça à la fin de la saison.