Stéphane Lièvre : «La L2, presque une suite logique»

©2006 20 minutes

— 

Stéphane Lièvre

Ex-défenseur de Nantes (1997-2000) et de Toulouse (2000-2006).

Samedi soir, Nantes (19e) se déplacera à Toulouse (11e) lors de la 19e journée de L1. Est-ce une rencontre particulière pour vous ?

Non. Car je ne suis plus joueur du tout. Je suis content de revoir des gens que j'ai appréciés. Mais, ça tombe mal. Samedi soir, je ne serai pas là. Je suis superviseur pour Toulouse et j'assisterai donc à Nice-Lens.

Quelle reconversion avez-vous prévu ?

Je suis en train de passer mes diplômes d'entraîneur. A moyen terme, je devrais intégrer le TFC, avec qui j'ai signé un contrat de reconversion. Après, à quel poste ? Ce n'est pas encore défini.

Vous étiez titulaire lors de la victoire à la dernière journée en mai 2000 au Havre, qui donnait le maintien au FC Nantes. Quel souvenir en gardez-vous ?

Pas terrible. Là-bas, j'ai fait mon boulot. C'est tout. Car la veille, le directeur sportif, Robert Budzynski, m'avait annoncé que le club ne me conservait pas. Psychologiquement, ce n'était pas terrible du tout de sa part. Je garde néanmoins de super-souvenirs du FCNA...

Vous imaginez le FC Nantes en L2 ?

C'est inimaginable. Mais au fil du temps, le club ne cesse de descendre. La L2 serait presque une suite logique...

Recueilli par David Phelippeau

Samedi soir, le FC Nantes sera privé pour blessures des milieux Norbert (cheville) et Capoue (lésion à une cuisse), et du latéral droit Cubilier (cheville), qui devrait être remplacé par Savinaud.