Le footballeur nantais Issa Cissokho avoue qu'il a «supprimé direct» son tweet sur Dieudonné

INTERVIEW Le défenseur du FC Nantes Issa Cissokho faisait part dans un tweet de sa déception de voir le spectacle de Dieudonné peut-être annulé, il a l'a vite effacé...

David Phelippeau

— 

" On a rendu fier le peuple sénégalais ", estime Issa Cissokho, ici sous le maillot nantais, contre Lille.
" On a rendu fier le peuple sénégalais ", estime Issa Cissokho, ici sous le maillot nantais, contre Lille. — F. Elsner / 20 Minutes

Mardi soir, le latéral droit du FC Nantes Issa Cissokho s'est dit «déçu» sur le réseau social twitter de la probable annulation du spectacle de l'humoriste Dieudonné. Quelques minutes plus tard, il a effacé le message. Il nous explique les raisons.

Pourquoi vous êtes-vous senti obligé d'effacer votre tweet mardi soir sur Dieudonné ? 

On ne sait jamais. Je n’avais pas envie d’avoir de commentaires néfastes sur mon compte. De plus, au niveau de mon image, ça pouvait avoir des conséquences. Les gens qui me connaisent savent comment je suis donc il n’y a pas de souci mais les autres… Je suis un personnage public. Cela aurait pu faire du bruit. On ne me l’a pas reproché mais c’est ma femme qui m’a dit : «Quoi t’as mis ça ? ». Je l’ai supprimé direct.

Vous vouliez éviter toute polémique ? 

Je sais que c’est un sujet politique mais je ne veux pas rentrer dedans. Je ne m’y connais pas. Moi, je parlais de l’homme qui me fait rire. Il y a une grosse polémique par rapport à ça. Moi, les débats autour de lui ne m'intéressent pas... C’est un sujet délicat. On parle d’antisémitisme. Je ne préfère pas trop me mêler de ça. J’aime tout le monde, je respecte tout le monde. Chacun a le droit d’avoir sa religion.

Et si vous marquez contre Lorient, dimanche, vous pourriez faire une quenelle ? 

Si je marque dimanche, je fais la quenelle ?  Non car sinon je crois que je serai convoqué là-haut (il montre le bureau de la direction du FC Nantes), on déchirera mon contrat et on me renverra dans mon quartier (rires).