Mourad Boudjellal, le président de Toulon, le 14 décembre 2013, au stade Mayol.
Mourad Boudjellal, le président de Toulon, le 14 décembre 2013, au stade Mayol. — BORIS HORVAT / AFP

RUGBY

Toulon: «On est les rois des cons», assure Mourad Boudjellal

Le champion d'Europe s'est incliné sur sa pelouse contre Grenoble...

«On est les rois des cons», a affirmé samedi le président de Toulon, Mourad Boudjellal, après avoir vu son équipe perdre contre Grenoble (22-21) alors qu'elle menait à deux minutes de la fin, lors de la 16e journée de Top 14. «Il faut avant tout féliciter Grenoble qui a fait un match parfait à l'extérieur. On peut évoquer l'arbitrage ou les conditions de jeu mais au final, on ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. On avait juste à gérer le résultat et on se fait contrer en voulant faire du jeu. On est les rois des cons», a lancé le dirigeant toulonnais après la première défaite à domicile des champions d'Europe depuis près d'un an.

«Aujourd'hui, il faut bien se mettre dans la tête qu'on n'est plus champions d'Europe, ni de rien du tout. On ne parle plus de première ou de deuxième place mais de finir dans les six premiers du Top 14», a-t-il poursuivi avant d'évoquer la fureur de son manager Bernard Laporte qui a quitté le stade sans dire un mot.

Laporte? «J'espère qu'il va continuer avec nous»

«J'espère que les joueurs vont être capables de se remobiliser et ma principale préoccupation est de savoir si Bernard (Laporte) sera à l'entraînement lundi. Il est déçu de beaucoup de choses dans le rugby: de l'arbitrage qui frise parfois l'amateurisme et de ce sport dans lequel il ne se reconnaît plus depuis qu'il est revenu. Il est loin des siens (sa famille est à Paris, ndlr) et je peux vous dire que ce soir (samedi) il en a marre», a expliqué Boudjellal.

«Cela fait déjà deux fois cette saison qu'il est dans cette situation. Je connais Bernard et je sais qu'il est capable de tout arrêter mais j'espère qu'il va continuer avec nous», a-t-il conclu. Toulon ne s'était plus incliné dans son stade Mayol depuis le 6 janvier 2013 (défaite contre le Racing-Métro 19-15). C'est également la première fois cette saison que le RCT encaisse deux défaites de suite, après celle au Racing-Métro dimanche dernier (14-3).