PSG: Cavani – Ibrahimovic, l’entente impossible?

R.S.
— 
L'attaquant de Naples Edinson Cavani (à g.) et l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic (à dr.) pourront-ils jouer ensemble sous les couleurs du PSG?
L'attaquant de Naples Edinson Cavani (à g.) et l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic (à dr.) pourront-ils jouer ensemble sous les couleurs du PSG? — Sipa

Aussi fortunés soient-ils, les Qataris ne changeront pas les lois du jeu. Le foot se jouera toujours à onze et il y aura bien une file d’attente sur le banc du PSG pour intégrer l’équipe type de Laurent Blanc. Quel que soit le système adopté par le nouveau coach parisien, certains joueurs offensifs devront se montrer patients, surtout si le club officialise dans les heures à venir la signature d’Edinson Cavani.

Dimanche, Maurizio Zamparini a confirmé le départ pour Paris de son attaquant de pointe, qui pourrait donc être amené à jouer avec Zlatan Ibrahimovic. Mais à quel poste, puisque les deux hommes ont tous deux une appétence prononcée pour le numéro 9? Les médias transalpins évoquent l’incompatibilité des deux joueurs et relancent l’idée d’un retour d’Ibra vers la Serie A. Un scénario exclu par les dirigeants parisiens qui ont bien l’intention d’associer les deux buteurs. Mino Raiolo, l’agent de Zlatan est persuadé que «les deux hommes formeront un beau couple.»

Derrière Suarez en sélection

A priori, l’un des deux devrait s’effacer dans une position reculée ou excentrée. En sélection, Zlatan Ibrahimovic a déjà accepté ce type de concession. Mais à 32 ans, il n’est pas dit que le Suédois se remette  à courir pour les autres. Pour Benoît Cauet, interrogé par Le Parisien, c’est plutôt Cavani qui devrait laisser la pointe à son coéquipier, chose qu’il a déjà fait avec Naples l’an dernier. «Il a parfois permuté avec les autres attaquants», sans se montrer capricieux. «Il a du caractère mais pas mauvais caractère. Il a gravi les échelons au fur et à mesure dans sa carrière. Ce n’est pas un enfant gâté.»

Sous les couleurs de l’Uruguay, Cavani occupe aussi régulièrement une position d’appoint, derrière Luis Suarez. Lors de la dernière Coupe des Confédérations, son sélectionneur Oscar Tabarez a mis en avant son goût pour les efforts répétés. Que ce soit pour lui-même ou pour servir les autres. «C’est un lutteur-né, très technique et qui connaît par cœur les postes d’attaquant, de milieu et de latéral, indique-t-il dans L’Equipe. Il est l’unique joueur capable de monter et de descendre à cette vitesse sur son côté. Il est le seul qui puisse gagner un duel comme latéral et quinze secondes après marquer un but.» Avec les félicitations de Zlatan Ibrahimovic?