Tour de France 2013: La crédibilité de Cofidis dans la lutte contre le dopage

CYCLISME 20 Minutes vous propose un classement des équipes en fonction de leur crédibilité dans la lutte contre le dopage...

La rédaction sport

— 

Les coureurs de l'équipe Cofidis, lors de la présentation du Critérium International, le 23 mars 2013.
Les coureurs de l'équipe Cofidis, lors de la présentation du Critérium International, le 23 mars 2013. — P.Pochard/AFP

COFIDIS

Note: * * * * 

Passif des coureurs sous contrat

Tristan Valentin: Il est contrôlé positif à l'heptaminol en juin 2006. Ce résultat, dont la faute est imputée au médecin de l'équipe qui le lui a prescrit pour soigner des varices, lui vaut une suspension de six mois. Le médecin est licencié par Cofidis en juin 2006.

Passif du staff

Alain Deloeil: Présent depuis 1997. A traversé tous les scandales de dopage de l’équipe: Vandenbroucke, Gaumont, Casagrande, Moreni

Didier Rous: Eclaboussé par le scandale de Festina 98 en tant que coureur. A avoué et est suspendu six mois. Il se présente comme un dopé repenti.

Attitude de l’équipe face au dopage

Mouillée dans nombre de scandales depuis 1998 (Julich, Casagrande, Meier, Gaumont, Vandenbroucke) Codifis s’est retirée du Tour 2007 quand l’Italien Cristian Moreni a été contrôlé positif à la testostérone. L’équipe licencie également Di Gregorio, arrêté pendant le Tour 2012 pour trafic de produits dopants, mais ne se retire pas du Tour de France. Di Gregorio est d’ailleurs innocenté en avril 2013 par la justice et poursuit Cofidis pour licenciement abusif. La Cofidis fait partie des membres fondateurs du MPCC.

Le classement:

5 étoiles

SojasunArgos-Shimano

4 étoiles

SkyOricaFDJ.frEuropcarCofidisGarmin

3 étoiles

VacansoleilLotto, AG2RCannondaleOmegaBelkinBMC

2 étoiles

EuskaltelMovistarRadioShackSaxo

1 étoile

LampreAstanaKatusha

Pourquoi un classement de crédibilité des équipes dans la lutte contre le dopage?

Retrouvez l'interview de Pierre Ballester, auteur de "Fin de cycles, autopsie d'un système corrompu"