Liège-Bastogne-Liège: 500 euros d'amende pour les coureurs pollueurs

CYCLISME Ils pourront finalement prendre le départ de la course...

R.S. avec AFP

— 

Le cycliste belge Philippe Gilbert, le 6 mars 2013, sur Paris-Nice.
Le cycliste belge Philippe Gilbert, le 6 mars 2013, sur Paris-Nice. — JEFF PACHOUD / AFP

Les pollueurs ne sont plus les bienvenus dans le peloton, mais ils ont encore le droit de courir. Avant Liège-Bastogne-Liège, dimanche, la menace planait sur une vingtaine d'entre eux, accusés l'année dernière d'avoir jetés leurs déchets sur la route, en pleine course. Finalement, ils n'ont écopé que d'une amende de 500 euros et seront autorisés à prendre le départ de l'édition 2013.

Après une enquête faisant suite à des plaintes déposées par des associations écologistes, le Parquet de Liège «a proposé une transaction de 500 euros à un dizaine de coureurs», a indiqué une porte-parole du Parquet à l'AFP, précisant qu'en cas de refus de payer cette amende, les cyclistes pourraient être poursuivis devant un tribunal correctionnel.

Le Parquet n'a pas voulu communiquer le nom des coureurs inquiétés, mais le champion du monde Philippe Gilbert figure dans le lot des coureurs concernés, selon la déclaration du manager de l'équipe BMC, John Lelangue.