Taxe à 75%: Les clubs de foot ne seront pas épargnés, assure Matignon

FOOTBALL Le président de la FFF, Noël Le Graët assurait que les clubs pros seraient protégés par leur statut de PME...

avec AFP

— 

La taxe à 75% sur les gros revenus ne touchera pas les clubs de football a affirmé le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, dans Le Parisien mardi, assurant avoir obtenu la garantie du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
La taxe à 75% sur les gros revenus ne touchera pas les clubs de football a affirmé le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, dans Le Parisien mardi, assurant avoir obtenu la garantie du Premier ministre Jean-Marc Ayrault. — Franck Fife AFP

DERNIERE MINUTE: Selon Matignon, la taxe à 75% concernera «toutes les entreprises», même les clubs de foot, contrairement à ce qu'affirme Noël Le Graët, le président de la fédération française de football.

La taxe à 75% sur les gros revenus ne touchera pas les clubs de football car elle visera les grandes entreprises alors que «les clubs professionnels sont considérés comme des PME», a assuré lundi le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, au journal Le Parisien. «Cela ne concerne pas les PME», a déclaré le président de la FFF au Parisien, dans une déclaration publiée par le quotidien sur son site Internet. «Le Premier ministre à qui j'ai posé la question a été clair: seules les grandes entreprises seront taxées. Or les clubs professionnels sont considérés comme des PME», précise Noël Le Graët.

Cette taxe à 75% sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an devait initialement être payée directement par les salariés concernés. Mais ce texte avait été retoqué par le Conseil constitutionnel en décembre avant d'être relancé sous une nouvelle mouture par le président de la République François Hollande jeudi soir lors de son intervention télévisée. L'idée avancée est désormais de faire payer cette taxe par les entreprises employant ces hauts salaires.

«Etrangler les clubs»

Noël Le Graët, ancien maire PS de Guingamp, vice-président de la FFF à partir de 2005 et longtemps en charge des dossiers économiques, n'avait pas encore réagi officiellement à la déclaration du président Hollande. Frédéric Thiriez, le président de la Ligue de football professionnel (LFP), avait par contre hurlé au scandale, estimant dès vendredi dans un communiqué que cette taxe allait «étrangler les clubs». «Après avoir essayé de s'en prendre aux joueurs, on s'en prend à présent aux PME que sont les clubs professionnels», avait accusé Frédéric Thiriez, adoptant déjà cette ligne de défense selon laquelle les clubs ne seraient que des PME.