VIDEO. Perpignan: Le maire porte un gilet jaune et crée la polémique

GILETS JAUNES Les réseaux sociaux véhiculent l’image du maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), portant un gilet jaune. Alors que le geste fait polémique, il s’en est expliqué...

Jerome Diesnis

— 

Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), en 2014, après sa réélection.
Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), en 2014, après sa réélection. — Pascal RODRIGUEZ/SIPA

Le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol (LR), a créé la polémique en enfilant un gilet jaune lors de l’acte 9 de la mobilisation samedi. Un geste symbolique qui lui a été vertement reproché par Frédérique Lis, référente de La République en marche dans les Pyrénées-Orientales.

« Même si la campagne municipale pour lui a commencé, il reste le représentant des Perpignanais, regrette-t-elle. Ce qui m’interpelle, c’est qu’aujourd’hui 50 % de la population est pour ce mouvement et 50 % est contre. En tant qu’élu local, on ne peut pas choisir de représenter uniquement 50 % de sa population et tourner le dos à l’autre. » Elle estime dans un communiqué de presse que « s’il n’y a pas de soutien direct (…) à protéger l’état de droit, la neutralité était au moins de mise. »

« J’ai jugé intelligent de ne pas le refuser »

Lors de ses vœux à la presse, le maire qui, « depuis le début de mouvement » se rend « sur les ronds-points pour discuter et essayer de comprendre » est revenu sur son geste. « Je suis venu à leur rencontre sur le parking du parc des expositions. Ça s’est très bien passé, à aucun moment je n’ai été menacé. Ils m’ont demandé de prendre la parole. Ce que j’ai fait. Pendant que je parlais, un monsieur derrière moi m’a mis un gilet jaune. J’ai jugé plus intelligent de ne pas le refuser et de ne pas le rabrouer ».

Sur les images qui circulent sur les réseaux sociaux, on voit en effet pendant sa prise de parole un homme le revêtir du fameux gilet jaune et l’édile ne faire aucun mouvement pour le refuser.