20 Minutes : Actualités et infos en direct
TRANSPORTSLa ligne 4 du métro bientôt automatisée, la 13 en salle d’attente

RATP : La ligne 4 du métro entièrement automatisée avant la fin de l’année, la 13 attend son heure

TRANSPORTSÎle-de-France Mobilités annonce que la ligne 13 est la prochaine sur la liste, avec une automatisation complète en 2033
La ligne 4 est fermée entre les stations Porte d'Orléans et Bagneux-Lucie Aubrac du 9 au 12 novembre pour travaux. Station Montrouge, le 9 novembre 2023.
La ligne 4 est fermée entre les stations Porte d'Orléans et Bagneux-Lucie Aubrac du 9 au 12 novembre pour travaux. Station Montrouge, le 9 novembre 2023. - R.Le Dourneuf / 20 Minutes / 20 Minutes
Romarik Le Dourneuf

Romarik Le Dourneuf

L'essentiel

  • L’automatisation de la ligne 4 du métro parisien sera terminée avant la fin du mois de décembre, confirme Île-de-France Mobilités (IDFM).
  • De quoi assurer « un meilleur service », selon Cyril Condé, directeur de maîtrise d’ouvrage des projets de la RATP.
  • La ligne 13 est la prochaine sur la liste, avec 2033 en ligne de mire.

Un beau cadeau de Noël pour les usagers. L’automatisation de la ligne 4 du métro parisien touche à sa fin. Démarrés en 2016, les travaux pour l’automatisation complète de la deuxième ligne la plus fréquentée du réseau (après la ligne 1) seront terminés avant la fin du mois de décembre, confirme Île-de-France Mobilités (IDFM).

La ligne devient ainsi la troisième du réseau après la ligne 14, ouverte en 1998, et la ligne 1 donc, automatisée en 2012.

Plus de confort, moins d’incidents

« L’automatisation est très utile, et pour nous, c’est l’avenir », a commenté Laurent Probst, directeur général d’IDFM, lors de la visite de la station Montrouge ce jeudi matin. Une satisfaction d’autant plus grande que cette opération s’achèvera dans les délais prévus.

Les trottoirs prévus pour le changement de conducteur sont devenus inutiles à la station Montrouge.
Les trottoirs prévus pour le changement de conducteur sont devenus inutiles à la station Montrouge. - R.Le Dourneuf

Les usagers de la ligne le savent déjà, mais de nombreuses rames sans conducteur, dont les automatismes sont fournis par Siemens Mobility, circulent déjà. À ce jour, 35 des 40 en circulation sont automatisées. Le reste suivra dans les semaines à venir avec un service à 100 % automatique mi-décembre. Pour assurer le service important, la maintenance et avoir une réserve de secours, le parc nécessaire est estimé à 50 ou 52 rames.

« L’automatisation va nous permettre de rapprocher les trains en heure de pointe pour assurer un meilleur service », précise Cyril Condé, directeur de maîtrise d’ouvrage des projets de la RATP, qui avance les trois avantages de l’automatisation sur le confort des passagers : la régularité, qui permet de mieux répartir les voyageurs ; la résilience face aux incidents, qui sont moins nombreux grâce aux portes palières et une reprise du trafic plus rapide. Et une meilleure flexibilité, qui permet de jouer sur le nombre de rames en circulation en fonction de l’affluence.

La ligne 13 pour 2033, les 7,8 et 9 dans le viseur

Des atouts qui semblent décidément plaire à IDFM, puisque Laurent Probst a profité de l’occasion pour annoncer que la très critiquée ligne 13 est la suivante sur la liste (si l’on ne prend pas en compte les lignes 15 et 18 du Grand Paris, en cours de construction) et devrait être automatisée sous dix ans environ.

Un appel d’offres sera lancé en cette fin d’année, et le contrat du prestataire devra être signé en 2025, avec pour objectif une livraison en 2033. « IDFM souhaite aller plus loin, ajoute Laurent Probst, et peut-être en faire plusieurs en même temps. Nous pensons aux lignes 7, 8 et 9 par exemple. »

Sujets liés