Bientôt une fusion entre les messageries Whatsapp, Messenger et Instagram?

APPLICATIONS Si le rapprochement envisagé a bien lieu, un utilisateur de Facebook Messenger pourra envoyer un message à quelqu'un qui utilise WhatsApp...

20 Minutes avec agence

— 

Facebook songerait à fusionner les messageries Whatsapp, Messenger et Instagram (illustration).
Facebook songerait à fusionner les messageries Whatsapp, Messenger et Instagram (illustration). — Pixelkult / Pixabay

Mark Zuckerberg et ses équipes plancheraient actuellement sur un regroupement des messageries Messenger, Instagram et WhatsApp, toutes propriétés du groupe Facebook.

Avec cette éventuelle fusion, les infrastructures de chacune des plateformes feraient l’objet d’une mise en commun et des passerelles seraient alors créées entre elles, explique le New York Times vendredi 25 janvier

Entre fin 2019 et début 2020

Les utilisateurs pourraient ainsi envoyer un post depuis l’une des applications vers une autre : de Whatsapp vers Messenger par exemple. Quelle que soit la messagerie d’où elles ont été émises, les communications resteraient protégées par un dispositif de chiffrement. Mais le projet qui devrait aboutir entre fin 2019 et début 2020 ne fait pas que des heureux.

Des employés d’Instagram et de WhatsApp ont évoqué en interne leur opposition à l’opération, qui demanderait des modifications profondes du système de fonctionnement des applications. L’an dernier, les fondateurs des deux plateformes avaient démissionné à la suite de leur désaccord au sujet des directions prises par le jeune milliardaire.

Des problèmes de taille en cas de fusion

Si la fusion devenait réalité, l’emprise de Facebook sur les messageries dont le groupe avait pourtant garanti l’autonomie au moment de leur acquisition se renforcerait, analyse le quotidien américain. La question d’une concentration économique et financière potentiellement contraire aux règles en vigueur se pose également. Tout comme celle du sort réservé aux données personnelles des utilisateurs.

Dans un communiqué, Facebook se veut rassurant en expliquant souhaiter « construire la meilleure expérience de messagerie possible. Et les gens veulent que l’échange de messages soit rapide, simple, fiable et confidentiel ».