Bouygues lance à son tour son portable pour seniors

TELEPHONIE Après ses deux concurrents, l'opérateur se décide à investir le marché de plus en plus porteur des plus de 70 ans...

B.D. avec agence

— 

Photographie du mobile Doro PhoneEasy 410gsm, commercialisé en France par Bouygues Telcom à partir d'avril 2010.
Photographie du mobile Doro PhoneEasy 410gsm, commercialisé en France par Bouygues Telcom à partir d'avril 2010. — DR / Doro

Et de trois. Après SFR et Orange (France Télécom) en septembre, c’est au tour de l'opérateur Bouygues Telecom de lancer, début avril, un téléphone mobile spécialement adapté aux seniors.

Le mobile sera fabriqué par le groupe suédois Doro, spécialisé en la matière. Le PhoneEasy 410gsm, vendu à partir de 9 euros, dispose de larges touches espacées et de grands caractères. Doté d'un clapet, «la façon la plus simple et la plus sûre de décrocher et raccrocher», selon Doro, il ne propose que «les fonctions essentielles». Se voulant très simple d'utilisation, il dispose d'une radio et est compatible avec les appareils auditifs.

SFR et Orange déjà sur le segment

En septembre, SFR et Orange avaient déjà tous deux lancé un mobile et une offre adaptés aux seniors. Orange avait choisi un modèle Doro, des mobiles jusque-là uniquement disponibles en grande distribution, dans les magasins spécialisés et depuis juillet 2009 chez le distributeur The Phone House, tandis que SFR avait opté pour un mobile Amplicom.

Orange et SFR proposent également une offre d'assistance 24h sur 24, sept jours sur sept, respectivement avec Mondial Assistance et Europ Assistance, option qui permet de joindre de façon illimitée et gratuite des conseillers et de bénéficier d’une assistance en cas de problème (malaise, etc.).

Un marché de plus en plus porteur

Si 74% des 60-69 ans sont équipés d'un mobile - contre 98% pour les 18-24 ans et 96% des 25-39 ans - c'est le cas de seulement 42% des plus de 70 ans, selon une étude du Credoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie).

Jusqu'à peu, les opérateurs français rechignaient à vendre des téléphones dédiés aux seniors car ils étaient orientés vers la recherche des clients dépensant beaucoup, rappelle le PDG de Doro, Jérôme Arnaud. Mais, «il y a une prise de considération du segment qui va croissant», a-t-il ajouté. En 2009, la division mobiles de Doro a vu son chiffre d'affaires doubler par rapport à l'an passé, a indiqué Jérôme Arnaud, sans donner plus de détails.