Apple lance le Touch, l'iPod au coeur sensible

Anne Kerloc'h - ©2007 20 minutes

— 

Des iPod, des iPod, des iPod. Nano, Classic, et, surtout et désormais, Touch. L'iPod Touch (photo) était l'événement de la soirée Apple d'hier à San Francisco.

Le Touch n'est certes pas aussi jouissif pour les macs-fanatiques que l'iPhone, mais tout de même fort émoustillant. Non seulement c'est un iPod tactile, comme son nom le laisse supposer, mais il est aussi wi-fi. De taille similaire à celle de l'iPhone, avec un écran aussi large, la même interface pour la musique et la vidéo, les mêmes icônes, le navigateur Internet Safari... mais encore plus fin (8 mm contre 11). Bref, un demi-frère élégant qui a le rythme dans l'écran. Cerise sur la techno, il est doté du tout nouveau iTunes Wi-Fi Music Store. Soit un iTunes allégé, mais costaud, qui sera aussi implanté sur l'iPhone, et se synchronise avec l'iTunes classique, une fois connecté à l'ordinateur.

Fidèle à son habitude, Jobs avait gardé ce feu d'artifice techno pour la fin. Les préliminaires auront cependant permis de présenter d'autres nouveautés musicales, comme le laissait supposer le carton d'invitation « The beat goes on ». Des iPod Shuffle aux nouvelles couleurs de saison, des Nano tout métal (anodisé devant, chromé derrière) qui passent au grand écran, et embarquent des jeux (dont un Sudoku). Les iPod, eux, sont désormais rebaptisés « Classic » par papa Steve, et deviennent plus fins.

Enfin, une nouvelle version d'iTunes, numéro 8, voit le jour, qui comprendra le Ringtone Maker, outil pour composer soi-même sa sonnerie de téléphone portable à partir de chansons ou en les achetant sur l'iTunes Music Stores. De quoi pousser au désespoir les numéros surtaxés pour télécharger des fonds d'écrans et bips « les plus crazy ». Il faudra cependant repayer 0,99 dollar pour chaque sonnerie créée.