Game over pour Bruno Bonnell

A Lyon, Frédéric Crouzet

— 

"L'entreprise est revenue dans une position où sa valorisation peut remonter", constate M. Bonnell, en espérant convaincre les actionnaires de participer à son plan de restructuration.
"L'entreprise est revenue dans une position où sa valorisation peut remonter", constate M. Bonnell, en espérant convaincre les actionnaires de participer à son plan de restructuration. — Fred Dufour AFP/Archives

Bruno Bonnell quitte Infogrames, l’entreprise de jeux vidéo qu’il avait crée il y a 24 ans à Villeurbanne (Rhône). Dans un communiqué diffusé ce jeudi matin, Infogrames Entertainment, maison mère d’Atari dont le siège est à Lyon, a annoncé que le Conseil d’Administration réuni hier avait décidé de «nommer Monsieur Patrick Leleu p-dg du Groupe, après avoir entériné le départ du président fondateur Bruno Bonnell », qui abandonne toute ses fonctions.

Un groupe en crise

Après avoir racheté de nombreux éditeurs de jeux vidéos dans les années 1990, notamment aux Etats-Unis pour atteindre une taille critique, le groupe avait accumulé une énorme dette faisant chuter ses cours en bourse. Depuis plusieurs années, Infogrames était engagé dans un plan de restructuration de la dette globale, qui s’est achevé «en mars 2007 permettant au groupe de bénéficier d’une situation financière assainie, pour engager une nouvelle phase de développement», selon le communiqué.

«Le Conseil d’Administration, en accord avec Bruno Bonnell, a estimé qu’il s’agissait du moment opportun pour créer une nouvelle dynamique».«C’est avec une émotion légitime, mais rassuré quant à son avenir que je quitte les commandes d’Infogrames après 24 années passés à bâtir ce groupe avec toutes ses équipes», a déclaré Bruno Bonnel. Sous la marque Atari, Infogrames diffuse dans 60 pays des jeux vidéos pour consoles Microsoft, Nintendo et Sony et PC (Alone in the Dark, V- Rally, Test Drive, Roller Coaster Tycoon…).

La bourse semble saluer la nouvelle. A la mi-journée jeudi, le titre d'Infogrames, tombé à 0,20 euro suite à la dernière augmentation de capital, bondissait de plus de 20%, à 0,26 euro.